La liste de Cúper passée au peigne fin !

Par Muko
2 193 Vues

La déception de la Coupe du Monde à peine digérée, les Léopards doivent déjà repartir à la chasse !

Conforté par la Fédération malgré son échec, Hector Cúper, a dévoilé aujourd’hui une liste de 25 joueurs pour les confrontations face au Gabon (4 juin) et au Soudan (8 juin). Une liste surprenante, à défaut d’être ambitieuse, et qui est loin d’incarner le changement qu’il serait nécessaire d’insuffler…

Une « ossature » conservée…

Dans les perches, Joel Kiassumbua (30 ans) est reconduit malgré son statut de joueur libre depuis désormais un an. Reste à savoir s’il conservera sa place devant Lionel Mpasi (27 ans), qui s’est maintenu en Ligue 2 avec Rodez dans la peau d’un titulaire.

Crédit: Tyfupix photographie

En défense, on remarque surtout l’absence de Chancel Mbemba, qui va quitter le FC Porto. Selon la FECOFA (dont les informations sont toujours à prendre avec des pincettes…), il sera en instance de transfert à la période des matchs. L’absence du taulier de la défense depuis six ans laissera un vide délicat à combler. Ce sera certainement la mission de Nathan Idumba, qui aura à coeur de confirmer la belle impression laissée face à la Tanzanie. Le défenseur de Cape Town City devrait, logiquement, accompagner Marcel Tisserand en défense centrale. Auteur d’une prestation catastrophique face au Maroc, Christian Luyindama sort de la liste, tout comme Chris Mavinga (blessé). Pour les remplaçer, Kevin Mondeko, qui est revenu en forme à Mazembe, retrouve la sélection. Tout comme Arsène Zola, qui enchaîne les matchs au Chabab Mohammédia. Cependant, le niveau global de la défense ne rassure pas. Et a grand besoin de sang neuf.

Sur les côtés, toujours pas de trace de Gédéon Kalulu, qui a pourtant assuré sa place en Ligue 1 avec Ajaccio. Difficile de comprendre ce qu’Hector Cúper  reproche au latéral de 24 ans, à qui Djuma Shabani (Simba SC) a été préféré pour suppléer Mukoko Amale. Selon des sources dont nous en avons l’exclusivité, le joueur d’Ajaccio, pourtant présélectionné, n’a pas été retenu par le staff technique, sans une explication quelconque. C’est ce qui vient contredire les rumeurs  disant qu’il aurait décliné la sélection afin de répondre à un événement familial.

À gauche, Glody Ngonda et Vital Nsimba se disputeront la place de titulaire au détriment d’Arthur Masuaku. Pourtant physiquement apte, le latéral de West Ham n’est pas convoqué. Paye-t-il son manque de temps de jeu en club ? Où est-ce une décision personnelle du joueur de s’écarter de la sélection après plusieurs déceptions ? On le saura bien assez tôt…

Un milieu très « défensif »

Encore une fois, l’absence de créateur peut faire jaser. Sans Gaël Kakuta ni Paul-José Mpoku, les Léopards se retrouvent sans joueur doté d’une réelle vista, ni aucun tireur de coups de pieds arrêtés sur les 25. Difficilement compréhensible… actuellement blessé, le meneur du RC Lens n’a pas été convoqué « comme promis » peut-on lire de manière équivoque sur le site de la FECOFA. Tout comme le joueur de Konyaspor, troisième du championnat turc, qui n’a pas joué la moindre minute depuis l’arrivée de Cúper.

Encore victime de son corps, Merveille Bope ne peut être reconduit dans la liste, au contraire d’un Samuel Moutoussamy très en forme avec Nantes, qui retrouvera la tanière en pleine confiance. La paire Edo Kayembe – Samuel Bastien, qui a alterné le bon et le (très) moins bon, conserve les faveurs du staff.

Une attaque prometteuse… mais chamboulée

Mbokani et Bakambu à l’issue de Benin-RDC

Dieumerci Mbokani, Cédric Bakambu… une page se tourne aux avants-postes. Sans l’avoir explicitement affirmé, les deux vétérans (respectivement 36 et 31 ans) ont certainement disputé leur dernière rencontre avec les Léopards en mars dernier. Vexé d’avoir démarré sur le banc au Maroc, le premier avait critiqué Cúper , tandis que le second a suggéré la fin de son aventure internationale sur son compte Instagram. Et on le comprend. Entre ses prestations décevantes lors des barrages, les propos nauséabonds et bien trop médiatisés d’un « journaliste » de la RTNC à son égard, mais également depuis la fuite de ses audios, dans lesquels il expose, avouons-le, des vérités. Quoi qu’il en soit, Bakagoal n’est plus en odeur de sainteté avec la sélection.

Les places en attaque se disputeront donc entre Jackson Muleka, qui casse tout en Turquie, et Ben Malango, qui a inscrit 3 buts lors des éliminatoires. Mais également, bien plus surprenant… Jonathan Bolingi. Couronné champion de Thaïlande, l’ancien joueur de Mazembe a été privilégié à des joueurs pourtant efficaces dans des championnats plus relevés, comme Britt Assombalonga, auteur de 12 buts en Turquie.

La profondeur sera assurée par Yoane Wissa, qui réussit des débuts très prometteurs avec la sélection, et sort d’une première saison  fructueuse en Premier League (7 buts avec Brentford). Toujours pas de Silas Mvumpa Katompa, convalescent, mais avec Elia Meschack, qui semble bel et bien de retour après ses péripéties… Toujours appelé depuis l’arrivée de Cúper , Chadrac Akolo est bien là, tout comme Neeskens Kebano, qui fera figure d’ancien ! Auteurs de débuts peu convaincants en octobre dernier, Jonathan Okita (Nimègue) se voit attribuer une nouvelle chance d’intégrer la tanière, suite à sa belle forme aux Pays-Bas ( 7 buts et 7 assists en Eredivisie).

Les locaux de retour

La FECOFA a démontré plusieurs fois sa volonté d’imposer au sélectionneur des joueurs locaux. Et malgré l’interruption du championnat pendant 3 mois, quatre joueurs évoluant en RDC sont présents dans la liste.

Cependant, Baggio Siadi, Kevin Mondeko, Soze Zemanga et Philipe Kinzumbi évoluent tous au TP Mazembe, et sont physiquement compétitifs grâce à la Coupe de la CAF, qu’ils ont disputé avec les Corbeaux. Toutefois, le parcours décevant des Lushois, éliminés par la RS Berkane de Florent Ibenge en demi-finale (défaite 4-1 au match retour)

Articles liés

P