Terence Makengo dit oui aux léopards mais…

Terence Makengo dit oui aux léopards mais…

@ 03 Mar 12 92

Présélectionné par Claude Leroy pour la rencontre du 9 septembre à Kinshasa, Terence Makengo, l’attaquant de l’AJ Auxerre s’est dit honoré et prêt à porter les couleurs de la RD Congo.  Néanmoins, le contexte actuel du club dans lequel il évolue, pousse cet attaquant  de 20 ans à repousser l’échéance à plus tard. Parti à sa rencontre lors du match opposant Auxerre à Tours, Terence Makengo ainsi que son papa Sabou nous ont apporté des précisions sur leur choix de remettre à plus tard, la venue de ce joueur prometteur au sein des léopards !

Terence Makengo, tu as été présélectionné par Claude Leroy  pour rejoindre les Léopards. Comment as-tu accueillis cette présélection ?
Terence Makengo : J’étais très content parce que ça fait toujours plaisir d’être sélectionné par son pays d’origine. En tous cas, j’essayerai d’apporter le maximum pour contribuer à l’avancée de cette équipe…

Te verra t-on le 9 à Kinshasa avec les léopards ?
Terence Makengo : Je suis encore jeune, il y a le temps ! Si ça doit se faire cela se fera. Il n’y pas de soucis à se faire. Je remets tout ça entre les mains de Dieu et on verra.

Formé à Clairefontaine où il a porté à plusieurs reprises le maillot de l’équipe de France chez les jeunes,  Terence Makongo s’engage en 2008  avec l’AS Monaco pour  une durée de 3 ans. Il n’a alors que 16 ans.  Deux ans plus tard, il effectue ses premiers pas en Ligue 1 dans la rencontre de Coupe de la Ligue qui l’oppose  à Marseille. Cité parmi les joueurs prometteurs du championnat français, Terence Makengo sera suivi par l’Inter de Milan et  Chelsea avant de décider de rempiler en 2011  avec Monaco.  Après une première saison sur le rocher, ce puissant attaquant d’1m80 est finalement prêté à Auxerre qui vient de descendre en ligue 2.  C’est ce contexte particulier qui aurait poussé Terence  à retarder sa venue chez les léopards comme nous l’a indiqué monsieur Sabou, le papa de Terence à la sortie de la rencontre Tours – Auxerre.

makengo-sabou
Olivier Belesi – Le papa de Makengo  et Terence à la sortie de la rencontre face à Tours

Bonjour monsieur Makengo, pour les plus jeunes qui n’ont pas connu la génération des léopards 87-88, pouvez-vous présenter brièvement ?
Sabou Makengo : Bonjour,  je m’appel Makengo Sabou. Je suis ancien international congolais qui a fait toute ses classes au RC Lens. J’ai arrêté le football il y a vingtaine d’année… et j’ai transmis cela au fiston qui joue aujourd’hui à Auxerre.

Pouvez-vous nous donner en quelques mots le parcours de votre fils qui l’a mené jusqu’à Auxerre ?
Sabou Makengo : Mon fils a débuté sa carrière à Damartin-goële où il a fait une saison. Ensuite il est parti à Emerainville puis Torcy où il est resté 3 ans. C’est à Torcy qu’il a passé  son test d’entrée à Clairefontaine. Il a ensuite évoluer à  Créteil, Monaco puis Auxerre aujourd’hui !

En tant que papa comment avez-vous accueilli la présélection de votre fils ?
Sabou Makengo : Déjà pour moi ça été une grande  fierté car le Congo est  mon pays.  Que la sélection ait pensé à mon fils cela m’a vraiment beaucoup honoré.

Vous en avez discuté avec  le sélectionneur national ?
Sabou Makengo : Oui, nous avons longuement  discuté avec le sélectionneur national Claude Leroy qui nous a manifesté son désir de voir mon fils rejoindre les léopards. Néanmoins après s’être concerté avec la famille, nous avons trouvé qu’il était préférable que Terence se consacre d’abord à son club. Auxerre 8e après 6 journées de championnat est actuellement en pleine reconstruction. Vous avez vous-même suivi la rencontre.  L’équipe est encore en train de se chercher, Il faut que Terence gagne d’abord sa place ici ensuite il pourra aller en sélection sans problème.

Donc si on comprend bien, Terence est un joueur qui aspire et qui a la volonté de jouer avec les léopards même si ça ne se fait pas le 9 ?
Sabou Makengo : Bien sur,  et vous pouvez en être assurés.  J’ai été moi-même international congolais ! Je sais comment ça se passe. D’ailleurs j’en ai discuté avec le sélectionneur Claude Leroy qui je pense a bien compris notre position. Terence n’a que 20 ans, il a le temps… De plus aujourd’hui Claude Leroy  a tous les joueurs qu’il faut pour la rencontre face à  la Guinée. Avec Mbokani, Mputu,  Dioko et les autres, je pense que Terence n’est pas indispensable pour ce match. Le sélectionneur l’a compris et  c’est à Terence à présent de travailler pour pouvoir apporter son maximum ensuite à la sélection…