Rashidi : représenter mon pays ? Ce serait un honneur…

Rashidi : représenter mon pays ? Ce serait un honneur…

@ 28 Mar 19 427

Qualifiés in extremis contre le Liberia (1-0), les léopards affichaient un onze particulièrement expérimenté lors de ce match décisif. Une régénération de l’effectif, si légère soit-elle,  semble impérative après la CAN 2019. A l’heure où de nombreux talents d’origine Congolaise fleurissent dans les championnats européens, leopardsfoot s’est penché sur le cas d’un des leurs : Heradi Rashidi. Agé de 24 ans, le piston de l’AIK Solna n’évolue pas dans le championnat le plus connu. Mais récemment auréolé d’un titre de champion de Suède, le joueur sort d’une saison aboutie collectivement, et individuellement. Latéral technique au style de jeu singulier, capable de jouer faux-pied, cet ailier de formation apporterait de la variété au jeu des léopards. Contacté par notre rédaction, le natif de Gbadolite s’est brièvement exprimé sur sa jeune carrière et nous a livré ses objectifs…

 

Bonjour Heradi ! Tu es né il y a 24 ans, à Gbadolite, mais tu as grandi en Suède… Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton enfance et tes premiers contacts avec le football ? 

Le football a toujours représenté toute ma vie. J’ai commencé à y jouer au pays avec mes grands frères quand j’étais tout petit. Puis, lorsque j’avais 10 ans, nous sommes partis en Suède et j’ai découvert le foot en club pour la première fois ici, à Stockholm. J’ai joué dans plusieurs petits clubs locaux : l’IFK Stockholm, Aspudden, IF Brommapojkarna et ensuite à l’Akropolis, Södertälje, Dalkurd et désormais l’AIK.

Justement… A 20 ans tu signes ton premier contrat pro avec l’Akropolis FC, un club suédois créé par des immigrés grecs, et quelques années plus tard, tu te révèles au sein d’un club fondé par des membres de la diaspora kurde, le FC Dalkurd… Plutôt original pour un jeune Congolais ! Comment se sont déroulés tes premiers pas en pro ? 

En effet… c’était une expérience très instructive. Pendant ces années, j’ai grandi en tant que joueur mais également en tant qu’homme. Cela m’a aidé à franchir un véritable pallier dans ma carrière.

Tu as commencé à remplir ton armoire à trophées la saison dernière, avec ce titre de champion obtenu. C’est génial ! Néanmoins, l’Allsvenskan (championnat suédois, ndlr) n’est pas vraiment suivi en dehors de la Suède et tu as réussi une formidable saison… Envisages-tu d’évoluer dans un meilleur championnat à court terme ? 

Mon rêve est d’évoluer un jour dans les meilleurs championnats, comme la Liga, la Premier League…Mais pour le moment, l’AIK est mon principal focus.

Heradi Rashidi a révélé son talent avec l’AIK cette saison.

Bon , parlons un peu du Congo maintenant ! As-tu gardé des liens avec le pays ?

Oui, toute ma famille vit au Congo et on est régulièrement en contact avec eux.

Serais-tu prêt à défendre les couleurs des léopards si tu es appelé ? 

Oui, ce serait un honneur de représenter le pays d’où toute ma famille et moi-même sommes originaires. Je suis les léopards depuis plusieurs années et je pense que c’est une équipe pleine de potentiel, avec des joueurs talentueux.

Pour conclure quel est le message que tu souhaiterais délivrer aux Congolais et fans des léopards qui, grâce à cette interview, viennent de te connaître ? 

De toujours croire en eux. Et de travailler dur pour réaliser leurs objectifs et leurs rêves.

Champions !