Ixel Mayasi : « La sélection Aile Europe m’a permis de renouer le contact avec la RD Congo »

Par Rédaction
1 517 Vues

Arrivé en Europe très jeune et déconnecté comme beaucoup, de son pays d’origine, Ixel Mayasi nous raconte, à travers cette interview, comment sa sélection avec les Léopards « Aile europe » en 2011 lui a permis de renouer le contact avec la RD Congo. Un  contact qui plusieurs années après, s’est concrétisé par le lancement d’un projet touristique qui se veut être un trait d’union entre la RDC et toutes les personnes de la diaspora qui, comme lui, il y a quelques années, ont eu envie de re-découvrir leur pays d’origine sous un autre angle.

Leopardsfoot : Peux-tu nous rappeler en quelques mots ton parcours de footballeur en club ?
Ixel Mayasi : Bonjour, j’ai débuté mon parcours en région parisienne au Red Star et au Bourget FC. De là, j’ai été recruté pour intégrer le Centre de formation de Sochaux Montbeliéard où j’ai été accueilli par Cedric Bakambu qui y était déjà. Après ma formation, je suis passé par Epinal, l’AS Cannes, Choisy, le BAC en National 3 pour mettre un terme définitif à ma carrière à l’AS Ornans.

Leopardsfoot : Comment es tu arrivé en sélection ?
Ixel Mayasi :  Je suis arrivé en sélection grâce à mon passage au FC Sochaux. C’est quand j’étais à Sochaux que j’ai été approché pour intégrer la sélection « Aile Europe » de l’époque pour participer à des tournois internationaux et des matchs amicaux.

Ixel Mayasi (à droite) lors du tournoi international de Rezé en 2011 avec la RDC

Leopardsfoot : Que gardes-tu de cette expérience ?
Ixel Mayasi :  Une belle expérience avec beaucoup de rencontres de joueurs et de personnes d’origine congolaise comme moi. C’était une belle expérience qui au-delà du côté sportif, m’a permis de me reconnecter au Congo. Car pour ma part, depuis mon arrivée en France très jeune, à part le contact avec mes parents et ma famille, j’étais plus focaliser sur l’Europe.

Leopardsfoot : Avec du recul, comment juges-tu aujourd’hui cette initiative de l’époque ?
Ixel Mayasi : Je pense que l’idée de la sélection « Aile Europe » était une bonne idée car ça permettait en amont de nouer le contact avec des joueurs qui étaient encore accessibles et qui peut être se cherchaient encore au niveau de l’identité sportive. Avec du recul, mon seul regret aujourd’hui c’est que cette organisation n’a pas eu suffisamment de moyens pour organiser les choses dans de bonnes conditions !

Leopardsfoot : C’est-à-dire ?
Ixel Mayasi : Comme je l’ai dit tout à l’heure, c’est vrai que l’idée et le projet était bien, mais on voyait qu’au-delà de la volonté des organisateurs, que ça manquait de moyens financiers pour développer le groupe en participant à beaucoup plus de matchs internationaux et de tournois majeurs. Les équipements officiels étaient difficiles à obtenir et les rassemblements n’étaient pas fréquents hélas mais ce qui était le plus frustrant pour nous en tant que joueurs, c’est qu’à l’arrivée des qualifications de la CAN, il y avait toujours des problèmes de prise en charge au niveau local.  Au final, très peu, voir personne, avait la chance de faire le déplacement au détriment des joueurs locaux.

Ixel Mayasi face à Auxerre lors du Tournoi International de Rezé 2011

Leopardsfoot : Aujourd’hui comprends-tu la position de certains joueurs ou parents vis-à-vis de notre sélection ?
Ixel Mayasi : Oui je peux comprendre la décision de certains jeunes aujourd’hui car je suis passé par là. Quand très jeune, tu es coupé du cordon ombilical avec ton pays d’origine et que tu évolues dans un environnement où tout le monde à savoir, ton club, ton entraîneur, ton agent, tes coéquipiers et parfois même tes parents, te poussent à regarder l’équipe de France, c’est très difficile de faire le choix inverse. Surtout que les sélections des pays d’accueil, mettent plus de moyens que nous pour détecter, organiser et accompagner leurs joueurs.

Leopardsfoot : Il y a quand même du positif dans ton expérience avec la RDC ?
Ixel Mayasi :  Oui il y a du positif car c’est grâce à cette sélection que j’ai pu renouer le lien avec le Congo. C’est en portant le maillot de la RDC et en rencontrant toutes ces personnes que la flamme pour la RDC a été ravivée et que j’ai décidé de retourner personnellement plusieurs années après au Congo. Aujourd’hui j’y vais régulièrement et c’est d’ailleurs grâce à un voyage à Kinshasa que j’ai décidé de me lancer dans un projet touristique au Congo pour permettre aux personnes qui sont dans le même cas que comme moi, il y a quelques années, de découvrir leur pays d’origine et surtout de leur donner une autre image de ce beau et grand pays.

Leopardsfoot : Peux-tu nous en dire plus sur ce projet ?
Ixel Mayasi :  C’est un projet que nous avons imaginé ma conjointe et moi quand nous avons constaté, à l’occasion d’un déplacement à Kinshasa, comment il était difficile d’y trouver des activités touristiques. Même lorsqu’on a voulu louer un véhicule, rien n’était clair et simple et on devait toujours se faire accompagner. Étant des personnes qui aiment voyager et faire des excursions, on s’est dit pourquoi ne pas créer une agence pour organiser et agrémenter le séjour des personnes qui viendraient comme nous, passer quelques jours à Kinshasa ? Cette idée commençant à prendre de l’ampleur dans ma tête, j’en ai parlé à Jérôme Roussillon, un très bon ami à moi que je considère comme un frère, que j’ai connu à Sochaux et qui évolue actuellement à l’Union Berlin en Bundesliga après être passé par Wolfsbourg. Séduit par cette idée, il a décidé de m’accompagner pour concrétiser et développer Maya-Agency qui est une agence d’organisation d’excursions touristiques en RD Congo.

Leopardsfoot : Intéressant ! Et ça avance bien ?
Ixel Mayasi :  Oui, ça avance petit à petit. Nous avons réussit par exemple à nouer un partenariat avec l’Hôtel Pullman de Kinshasa et Lubumbashi ce qui montre que le projet intéresse !

Leopardsfoot : Comment peut-on vous contacter pour ceux qui sont intéressés ?
Ixel Mayasi : Les personnes intéressées peuvent nous contacter à travers nos réseaux sociaux que je vous communiquerai. Ils pourront y découvrir les excursions en solo, en groupe ou en famille que nous proposons.

Leopardsfoot : Aujourd’hui, continues-tu de suivre l’équipe nationale ?
Ixel Mayasi : Bien sûr. Et encore plus qu’hier vu que depuis Sochaux, je suis resté en contact avec Cédric Bakambu dont j’ai suivi le parcours en sélection…  Je suis toujours resté connecté au foot. C’est d’ailleurs pourquoi dans le programme des excursions que nous organisons, j’ai insisté pour placer une visite du Stade des Martyrs et du Stade Tata Raphaël pour en même temps, faire un rappel historique de ces deux monuments. A terme, on souhaite également organiser l’entrer au stade pour des personnes qui souhaiteront durant leur séjour, venir regarder et supporter les léopards lorsqu’ils auront un match.

Leopardsfoot : En tous cas, ravi de ces retrouvailles et nous te souhaitons plein succès dans ton projet, en espérant que ton parcours en inspirera d’autres ?
Ixel Mayasi : Merci à vous et à tous ceux qui me lirons à travers cette interview.

Pour contacter Maya-agency
Site internet : http://maya-agency.com
Instagram : @Mayaagency_
Adresse mail : contact@maya-agency.com ou mayaagencykin@gmail.com
WhatsApp : +33753629272
Numéro téléphone : +243904452342

Articles liés

P