Exclusif/Dauphin Noir : Birindwa Cirongozi « Je suis adepte du football Barcelonais»

Par LPF
208 Vues

 

Que de l’espoir malgré un séjour en demi-teint ! l’AS Dauphin Noir vient d’un piètre périple dans le Katanga. Séjour à l’issue duquel les Gomatraciens ont livre 4 matchs pour seulement une victoire et 3 défaites. Insuffisant pour espérer à une quelconque qualification en compétition africaine via le championnat. Cependant, l’espoir anime toujours les Tricolores comme on peut l’apprendre d’un entretien exclusif avec l’entraîneur du club.

Rien ne sert d’envisager le futur sans se rappeler de là d’où l’on vient. C’est ainsi que « la saison dernière, il état tout d’abord question de maintenir l’équipe en ligue 1, ce qui était dur mais Dieu aidant, nous l’avons fait» se rappelle John Birindwa Cirongozi, coach de Dauphin Noir. Du coups, « par rapport à cette saison, moi je suis d’abord adepte du bon football, du football Barcelonais. Même si nous ne pouvons pas jouer tel que Barcelone joue, j’aimerais que nous jouons presque de la même manière et cela demande un peu du temps. C’est ma façon de voir le football et je vois que cette saison nous nous sommes amélioré dans le contenu du jeu. Pour moi les résultats ne comptaient pas du tout, il fallait d’abord mettre l’accent sur le contenu»

Le tendons d’Achille de Dauphin Noir reste tout de même la ligne offensive. Les Gomatraciens n’ont marqué que quelques 14 buts en 18 matchs de ligue 1, un problème qui s’explique par le fait que « nous avons beaucoup de jeunes joueurs qui continuent à apprendre. C’est vrai que pour marquer beaucoup de buts, il faut l’efficacité. Bizarrement dans l’animation offensive, nous nous créons beaucoup d’occasions que nous ne parvenons pas à concrétiser, cela est dû à la jeunesse, mais il faut toujours continuer à travailler et espérer qu’ils vont s’améliorer. Je suis un peu fier parce qu’à la phase retour il y aura quelques expérimentés qui vont rejoindre le groupe, je crois que ça va nous aider, mais pour l’instant nous nous contentons de ce que nous avons» a justifié Birindwa Cirongozi.

Du haut de ses 22 points en championnat, Dauphin Noir n’abdique pas et espère que « à la fin de cette saison, les gens seront peut-être surpris de notre positionnement et notre qualification en compétition africaine» a conclu l’ancien entraîneur de Maniema Union.

 

Articles liés

P