Suisse : les débuts prometteurs de Meschack !

Suisse : les débuts prometteurs de Meschack !

@ 21 Juil 20 373

Il y a encore quelques mois, Elia Meschack cristallisait beaucoup de critiques. Alors sur le point de s’engager à Anderlecht après avoir convaincu à l’essai, il faisait faux-bond au club belge pour rejoindre les Young Boys de Berne, ou il avait signé un pré-contrat. Cette “désertion” lui avait attiré l’ire de la FECOFA mais également de certains supporters congolais, qui voyaient le joueur mettre en péril sa carrière. Mais aujourd’hui, l’ancien ailier du TPM est en train de tout le monde d’accord. Du moins, sur le terrain. 

Arrivée mouvementée… mais choix justifié ?

Photo : Young Boys Berne

Après un transfert avorté, non moins polémique, à Anderlecht il y a un an, Meschack rejoint la Suisse. Cette destination consterne le public et les institutions congolaises, qui croient à une “fuite”. Mais celle-ci n’était motivée que par la carrière du joueur, qui s’apprêtait à rejoindre l’un des plus grands clubs du pays. Et si la manière et le contexte de son arrivée font débat, le joueur a très bien débuté sur les pelouses helvétiques.

Le 27 février, il dispute ses premières minutes face à Saint-Gall. Entre temps, le confinement passe par là, mais Meschack conserve sa discipline, et travaille dur pour réussir la reprise. Ce sera chose faite : le 27 juin dernier, il concrétise une belle entrée en jeu par son premier but, qui contribue à l’écrasante victoire contre Xamax (6-0). Et loin de s’en contenter, il délivre deux assists face au face au rival, Thoune, le 8 juillet dernier (4-0), en une demi-heure passée sur le terrain.

Meschack s’intègre rapidement, et rentabilise vite ses minutes passées sur le pré. C’est donc sans surprise qu’il obtient sa première titularisation, contre le Servette Genève de Joel Kiassumbua. Positionné attaquant de soutien derrière le camerounais Jean-Pierre Nsame, il marque pour une victoire 4-2. Reconduit dans le onze face au FC Zürich la semaine passée, il récidive pour porter son total à trois buts et deux passes décisives en neuf matchs, dont seulement deux titularisations. En privilégiant la capitale suisse à la capitale belge, Meschack a-t’il déjà réussi son pari ?

…au sein d’un club qui lui correspond

Photo : Thuner Tagblatt

Ne nous emballons pas, il est trop tôt pour l’affirmer. Toutefois, l’ailier congolais a rejoint une équipe qui n’a rien à envier à Anderlecht en termes de niveau. En effet, les Young Boys sont champions de Suisse ces deux dernières années, et sont bien partis pour glaner un nouveau trophée. Anderlecht, eux, sont en perte de vitesse depuis trois saisons. Le club bernois dispute régulièrement le tour préliminaire pour la Ligue des Champions, et disputait sa première phase finale en 2018-2019. Une écurie en pleine phase ascendante, et un tremplin parfait pour un joueur africain qui vient de rejoindre l’Europe. Tout en sachant que, comme le joueur l’a précisé au cours d’un live exclusif avec nous, les Young Boys le suivaient depuis le CHAN 2016 ! 

En conséquence, les dirigeants bernois ont eu le temps d’analyser minutieusement le style du Congolais, pour directement l’incorporer à leur schéma de jeu une fois le transfert officialisé, en février dernier. Au sein d’une équipe en confiance, qui domine son championnat, il bénéficie de conditions optimales pour progresser. Un jeu direct, basé sur des transitions rapides et autour de l’utilisation d’un pivot, avec un attaquant de soutien mobile et deux ailiers rapides.

Dans ce registre, Meschack est comme un poisson dans l’eau. Sa vitesse et ses percussions font déjà très mal aux arrières-gardes adverse, et son entente avec le Camerounais Jean-Pierre Nsame est prometteuse. D’ailleurs, pour gagner durablement sa place, il devrait être en concurrence avec Jonathan Moumi Ngamaleu, un autre Lion Indomptable. Mais s’il reste sur la lignée des derniers matchs, le Léopard prendra sans doute des longueurs d’avance. Sur l’aile, ou en attaquant de soutien. Car c’est à ce poste que Meschack a été titularisé à deux reprises. Et pour l’instant, tout lui sourit !

Retrouvez notre live avec Elia Meschack sur notre page YouTube :