Réouverture du Stade des Martyrs en juillet

Réouverture du Stade des Martyrs en juillet

@ 03 Juil 15 196

En principe, c’est après deux années de travaux de réhabilitation que le Stade des Martyrs devait rouvrir ses portes et renouer avec  toutes les activités. Suivant le programme établi, tout devait être fin prêt entre le 20 et le 25 du mois de juin, mieux avant le 30 juin à l’occasion de la célébration du 55ème anniversaire de l’accession de la RDC, à l’indépendance. Cette échéance, largement dépassée, léopardsfoot, y a, avec l’aval du comité de gestion du complexe omnisport du Stade des Martyrs, effectué une visite pour en venir au fait.  Pour la circonstance, Dieudonné Bofala Elanga, l’administrateur gestionnaire adjoint, chargé de la maintenance et des infrastructures ainsi que Pongi Kanundowe Tshibwabwa, le superviseur des travaux dudit complexe se sont prêtés à la curiosité des visiteurs. Selon le premier, c’est entre le 20 et le 25 juin 2015 que les travaux de réhabilitation devaient être achevés. Des travaux qui sont le fruit de la coopération sino-congolaise qui dans son protocole d’accord, stipule que les infrastructures doivent être réhabilité tous les cinq ans.

administrateurDieudonné Bofala Elanga et Pongi Kanundowe Tshibwabwa

Mission accomplie pour Pan China
Concernant l’exécution des travaux, c’est l’entreprise chinoise Pan-China, qui avait remporté le marché. C’est elle qui s’est occupé de cette remise, en état. Selon notre interlocuteur, Pan-China a répondu comme il se doit à  son cahier des charges et ceci à hauteur des 11 millions de dollars de budget alloué à ces travaux. Ces travaux ont consisté, entre autre, à la modernisation de la partie électronique en ce qui concerne l’écran géant et le marquoir électronique, la réhabilitation des sièges, la réfection du système électrique et la plomberie ainsi que la mise en place d’un service électronique de télé surveillance.

cameraSouriez, vous êtes filmé

12.000 sièges réhabilités
Pour une capacité de 80.000 places assises, Pan-China a procédé à la pose de 12.000 sièges –  dont certains sont pliants -, notamment dans les tribunes basses, à raisons de 6.000 au versant Est et Ouest  de cette bâtisse.  S’agissant de 60.000 autres places restantes, de l’avis de Bofala, il sera du ressort du gouvernement congolais de compléter l’installation des sièges  au moment venu. Cette réhabilitation a aussi consisté à l’installation de plusieurs caméras de surveillance à  l’intérieur comme à l’extérieur de cet édifice au point que tous  faits et gestes des supporters seront désormais surveillés par un PC de sécurité en guise de prévention de la violence et du vandalisme dans l’enceinte du stade. Cela sous-entend que l’électricité et l’éclairage des 348 projecteurs n’ont pas échappé à ces travaux qui ont aussi touché l’ensemble de la plomberie pour la conduite d’eau sur l’aire de jeu et dans les vestiaires. C’est  Pongi Kanundowe Tshibwabwa, le superviseur des travaux dans cet amphithéâtre qui a donné de plus amples explications tout en ajoutant que la sonorisation a également fait peau neuve. Pour lui, pour des manifestations  – sportives, culturelles et même politiques de grandes envergures, n’auront plus besoin de baffles supplémentaires. Tout a été refait à la loupe, a t-il indiqué !

okitoBarthélémy Okito, le secrétaire général aux sports

Une mission d’inspection attendue
Si Pan-China a totalement rempli son cahier des charges, d’après, Barthélémy Okito, le secrétaire général aux sports, le gouvernement chinois enverra, pour une mission de deux ou trois jours, des experts pour confirmer la bonne exécution des travaux conformément au cahier des charges. Si l’avis de ces experts est favorable, Pan-China pourra alors donner son quitus final pour la réouverture de la grande marmite du boulevard Triomphal. A  en croire, Barthélémy Okito, cela n’est plus qu’une question de jours. Pour sûr, a dit ce dernier, le Stade de Martyrs, sans précisions de date,  sera opérationnel au cours de ce mois de juillet. Barthélémy Okito affirme aussi qu’au-delà de cette réouverture imminente, à la longue, l’état congolais prendra des engagements  avec une autre entreprise pour la sécurité des personnes aux différentes entrées avec comme au Stade du TP Mazembe, l’installation de tourniquets pour un contrôle efficace des entrées payantes.