Portrait : Guy Serge Mukumi, gardien du FC Renaissance

Portrait : Guy Serge Mukumi, gardien du FC Renaissance

@ 01 Août 16 91

Réputé pour ses arrêts aux tirs aux buts, Guy Serge Mukumi a participé aux récents succès du FC Renaissance en remportant coup sur coup l’Epfkin 20015-2016 et la 59ème édition de la coupe du Congo; deux titres qui ont permis de placer la formation du président Pasteur Mukuna sur les hautes sphères du football kinois et national.

C’est dans ce cadre que Leopardsfoot dans sa rubrique “Portrait” est allé à la rencontre de ce gardien qui a accepté de nous raconter son son parcours en quelques lignes.

Né le 3 mai 1995, neuvième enfant d’une famille de vingt et un garçon et sœurs, Guy Serge attrape très tôt le virus de football. Tantôt gardien de but, tantôt attaquant, voilà des débuts pour le moins classiques. Mais, derrière se cache un oncle footballeur, Aimé Mudikongo, ancien joueur du FC Bana Ndembo (D1 Lukunga), qui pousse le neveu a tapé dans la balle.

Dès 6 ans, il participe aux tournois organisés par les ainés de son quartier. Comme gardien, il se montre toute sa dextérité et sa souplesse. Comme attaquant, il se fait remarquer par l’excellence de son jeu au pied. Après quelques années à écumer les équipes de jeunes : AS Tuluze et EC Oldik, entre le poste de gardien et celui d’attaquant, Guy Serge opte pour Tuluze.

Au fil des temps, la véritable aventure finit par se dévoiler. Sur le terrain de l’école Saint-Cassien de Bandalungwa, le jeune gardien encore novice joue journalièrement avec des vétérans, dans une équipe composée uniquement des changeurs de monnaie de l’avenue Kimbondo. Dans l’intervalle, il se perfectionne au sein FC Kiese, sous la direction de son ami Peguy Koke, alors gardien titulaire de l’équipe. Peu à peu, il développe ses connaissances et améliore ses résultats. Le président Makengo lui offre un contrat de deux saisons comme troisième gardien et c’est le début d’une lente, mais sure ascension.

Une année après, le destin frappe à sa porte. Peguy Koke, le titulaire est indisponible pendant trois mois, suite à une lésion osseuse. Jean-Paul, le second, est en proie à des pépins de santé. Guy Serge en  tire un avantage et fait le remplacement dans la perche occupée habituellement par les autres. Résultat: il gagne sa première sortie par 2-0 face au FC Victoire, et arrête un penalty qui lui vaudra le surnom de  “Petit Kizamba” par les supporters. Coach Doyen Le Grand, convaincu par ses premières apparitions, le lance dans le grand bain  du championnat, malgré son inexpérience.

Du haut de son mètre soixante quatorze, Guy Serge impressionne tout le monde. Sollicité par plusieurs clubs, Mukumi préfère accumuler un maximum d’expérience sous le maillot du FC Katis du président Yvon. Il avale les matches, mais quitte prématurément le club du coach Bijou Kisombe sur une relégation en D2 Malebo en réponse aux terribles agressions commises par ses dirigeants sur les arbitres lors de la rencontre face au FC Okinga.

De retour au sein du FC Kiese, il dispute tous les matches de la phase aller et décide par la suite d”abandonner football afin de s’occuper en tout et pour tout de ses études. Quelques mois plus tard, il retourne sa veste. Son excellente phase aller sous le maillot du FC Kiese le propulse sur le devant de la scène et Aimé Boshaba, ancien joueur de l’AS Dragons, alors coach de l’AS Mputu de Ngaliema s’attache les services du promoteur portier. Avec le club du président Ngoy, Guy Serge gagne vite ses galons de titulaire et conclut sa saison en apothéose : seconde place à l’issue du championnat. “Un petit point seulement d’écart nous a séparés du leader, le FC Nzakimwena“, souligne-t-il.

L’année suivante, il est courtisé par de grands clubs de l’Epfkin: FC Foyo, RCK, OCK, mais c’est finalement l’US Amazone du président Ambrase Tshiyoyo qui attire son coeur. Pendant quatre saisons, Mukumi mord dans l’aventure. Et grâce aux conseils de Tovo, son entraineur et de Hervé Lomboto, son coéquipier, il enchaine les performances et va servir le FC Africana juste au moment voulu.

2014, le FC Renaissance voit le jour, le coach Yvon Kitenge cherche un gardien talentueux et se tourne vers son collègue Dabuis du FC Africana pour obtenir les services de Guy Serge. Marcher conclue après de longues discussions entre les présidents Mukuna et Bati. Tout au long de la saison, le FC Renaissance  navigue à merveille, mais seulement à la fin, il chavire juste avant le port. Et au bout de la seconde tentative, les vert, blanc et orange raflent l’Epfkin 2015-2016 et la 59ème coupe du Congo, le 29 juin dernier devant Don Bosco de Lubumbashi (2-0).

Aujourd’hui, bien installé dans le but du FC Renaissance, Guy Serge Mukumi n’a qu’un seul objectif : aller en Afrique et obtenir des bons résultats sur le plan continental.