LICENCE CAF : Les clubs congolais invités à se mettre au pas !

LICENCE CAF : Les clubs congolais invités à se mettre au pas !

@ 07 Sep 18 189

Mardi dernier au siège de la FECOFA, Emmanuel KANDE et Zéphy KANYINDA étaient face à la presse pour faire la restitution du séminaire sur la LICENCE CAF, organisé du 27 au 28 août dernier à Lomé. Pour Emmanuel KANDE également secrétaire de la commission de gestion de la LINAFOOT et manager de la LICENCE CAF pour la RDC, l’objectif de cet exercice était de présenter à la presse et aux clubs, un rappel du rôle et des objectifs de cette licence ainsi que les mutations qu’elle pourra impliquer dans la vie de nos clubs.

Selon E.Kande, depuis 2015, cinq clubs seulement ont bénéficié de cette licence. Il s’agit de Mazembe, V.Club, DCMP, Sanga Balende et Renaissance, à titre exceptionnel. Une licence qui oblige ces clubs à se soumettre à certaines exigences financières, juridiques, infrastructurelles mais aussi sportives parmi lesquelles il a été cité l’obligation d’avoir :

– Une équipe d’âge ou à défaut, la signature d’un contrat de partenariat avec une formation de division inférieure
– Un entraîneur qualifié, au minimum détenteur d’une licence B
– Un responsable administratif qui n’est pas élu et qui veille sur les correspondances et les archives administratives du club
– La signature de contrats avec tous les entraîneurs et joueurs du club dont les preuves doivent être transmise à la CAF

Sur le plan des infrastructures, les clubs doivent avoir :
– Des contrats de domiciliation avec un stade donné. Mazembe est propriétaire de son stade. V.Club et DCMP ont comme cadre de domiciliation : le Stade des Martyrs.
– Avoir un siège et un bureau

Sur le plan financier, les clubs doivent
– Avoir un budget, avec des sources de revenus comme une billetterie, les droits télé ou la vente de produits dérivés par exemple
– Avoir un plan financier

Enfin, sur le plan juridique, les clubs doivent être juridiquement bien définis. Soit ils sont une ASBL soit une entreprise. Mais cet aspect de la chose n’a pas pu être abordé en profondeur, suite à l’absence d’Innocent Kibundulu empêché, chargé de présenter cette thématique.

Enfin, en sa qualité de n°1 de la ligue nationale de football des jeunes, Zéphy Kanyinda s’est penché sur l’impact de cette licence des clubs sur le football d’âge. Dans les exposés de l’un comme de l’autre, l’exemple d’Orlando Pirates d’Afrique du Sud et le National Al Ahly d’Égypte ont été pris pour exemple tant ces deux exemples sont les plus aboutis dans tous les domaines requis par la Licence CAF.

Enfin, la présentation a été conclue par la publication du calendrier prévisionnel de la Procédure d’octroi des licences Caf pour les clubs engagés dans les compétitions interclubs. Aux dires d’Emmanuel Kande, contrairement aux expériences antérieures, 2019 est considéré comme un année transitoire après l’atelier de Lomé, du 27 au 28 août 2018. Ainsi, la date du 3 septembre 2018, jour de la restitution de ce séminaire, est considérée comme la date de démarrage de la procédure d’octroi des LICENCES CAF selon le calendrier suivant :
– 3 septembre : envoi des courriers aux clubs
– 15 septembre : Assistance et suivi pour les clubs
– 17 septembre : Soumission des demandes de licences par ces clubs avec tous les documents nécessaires
– 30 septembre : Études des cas et prise de décision de l’instance de première instance
– 2 octobre : Notification et communication des décisions de l’instance
– 5 octobre : Demandes d’appels par écrit soumis par les clubs en fonction de la décision de l’organe de première instance
– 10 octobre : Décision finale de l’instance d’appel
– 12 octobre : Notification par écrit des décisions de l’instance d’appel
– 15 octobre : Date limite d’engagement