Le retour de “King Arthur” !

Le retour de “King Arthur” !

@ 29 Sep 20 660

A l’aube de cette saison, on pouvait craindre le pire pour Arthur Masuaku. Devenu le bouc émissaire d’un West Ham en pleine crise de résultats, le natif de Lille était vivement critiqué pour ses largesses défensives. Maintes fois cité sur le départ cet été, le latéral de 26 ans est finalement resté à bord… pour mettre tout le monde d’accord ! 

Un repositionnement clé

Face à Wolverhampton, Arthur Masuaku a mené la vie dure à Nelson Semedo.
Photo : West Ham United

Le joueur l’a lui-même annoncé à plusieurs reprises : il n’est pas un pur défenseur de formation. Ce n’est donc pas au sein d’une défense à quatre qu’il sera le plus à l’aise. David Moyes, le manager de West Ham, a fini par le comprendre. Face à Arsenal, il lance l’international congolais en piston gauche, au sein d’une défense à cinq. Lors des phases offensives, ce schéma se mue en 3-4-2-1, permettant à Masuaku de se déployer offensivement, tout en étant couvert par les trois centraux. 

Comme un poisson dans l’eau sur son couloir gauche, Masuaku multiplie les courses effrénées balle au pieds, centres dangereux et incursions dans la défense adverse. Sans la maladresse de ses coéquipiers, il aurait délivré au moins deux passes décisives. Malgré la défaite (1-2), West Ham ne démérite pas, et montre une nette amélioration dans le jeu. Le même schéma est alors reconduit contre Wolverhampton, la semaine suivante.  

A la surprise générale, West Ham rosse les Wolves (4-0), produisant un jeu séduisant. Auteur d’une excellente prestation, cette fois récompensée par un succès, Arthur Masuaku s’en voit doublement plébiscité par les fans. Et il faut dire que ses stats du jour ont parlé pour lui : une précision de 82% dans ses passes, 77 touches de balles, 3 tacles et une interception réussis. Mais surtout cet amour de centre sans élan sur la tête de Sébastien Haller, pour le dernier but. Impressionnés par son rendement, plusieurs fans des Hammers se sont enflammés pour le retour de “King Arthur”. Les mêmes qui, encore un mois auparavant, le vilipendaient. 

“Le meilleur à l’entraînement”

Arthur Masuaku est tenu en haute estime par ses coéquipiers.
Photo : Hammers News

Car si Arthur Masuaku réussit pleinement son début de saison, il ne le doit qu’à lui-même. Ni les supporters et les médias du club londonien, ni David Moyes ne lui ont fait de cadeau. Pour revenir à son meilleur niveau, le Léopard a su rester imperméable aux critiques et travailler dur, au point d’impressionner ses coéquipiers et forcer les choix du coach. Selon un ancien employé du club, l’international congolais est tout simplement le meilleur à l’entraînement.Les autres joueurs le tiennent en très haute estime. A chaque fois que je parlais avec eux, ils me disaient tous qu’Arthur devrait être titulaire, car c’était le meilleur à l’entraînement, etc…” révélait-t-il à Hammers News la semaine passée.

Des propos appuyés par Declan Rice, coéquipier de Masuaku. Après une performance remarquée du Congolais face à Charlton en Coupe de la Ligue (3-0), l’international anglais s’est emparé de Twitter pour glisser un commentaire sous la photo du joueur qui venait corroborer les dires de l’ex-employé du club : “back to your best !” (de retour à ton meilleur niveau en français, ndlr). 

La saison vient à peine de commencer, il serait donc imprudent de s’enflammer après trois matchs disputés. Mais si Masuaku parvient à maintenir cette cadence, il pourrait enfin réaliser une saison de Premier League à la hauteur de son talent.