Kakuta, un retour en grâce !

Kakuta, un retour en grâce !

@ 19 Sep 20 232

Revenu au RC Lens, son club formateur, Gaël Kakuta a pleinement réussi sa rentrée en Ligue 1. Et s’il maintient son niveau d’implication, les Léopards pourraient rapidement en profiter…

Kakuta à Lens : un gros effort financier… pour de grosses responsabilités ! 

Photo : La Voix du Nord

Pour faire revenir son ancien protégé, Lens n’a pas lésiné sur les moyens. Le club nordiste a, en effet, dépensé 1,7 million d’euros… pour une seule saison ! Et si ce prêt s’avère concluant, les Sang-et-or devront passer plus sérieusement à la caisse, et lâcher 4 millions d’euros. Au total, presque 6 millions d’euros, pour un joueur qui file vers la trentaine. Une somme dérisoire pour un club du haut de tableau, mais qui équivaut à de gros efforts pour promu, même un club historique comme le Racing. 

Toutefois, cette décision a été mûrement réfléchie par le board du club, qui souhaite faire tourner l’équipe autour de Kakuta. En misant sur le talent pur du Congolais, l’entraîneur Franck Haise espère avoir trouvé son maître à jouer pour les saisons à venir. De son côté, l’intéressé espère, à 29 ans, étancher sa soif de stabilité dans la région qui l’a vu grandir.

Un statut assumé ! 

Photo : La Voix du Nord

Le mariage connaît des débuts très prometteurs. Malgré la défaite face à Nice (1-2), Kakuta est décisif dès la première journée. En plus d’ouvrir le score sur penalty, il enfile son chapeau d’artiste, et régale par des gestes techniques de grande classe. Mais au-delà des grigris, il se donne à fond. Sur les 22, le Léopard est le joueur qui effectue le plus de courses à haute intensité lors de la rencontre. Un niveau d’implication qui ravit son entraîneur, et qui paye lors de la journée suivante.

Opposé à un PSG amputé de plusieurs cadres, Lens crée la sensation en s’imposant pour son grand retour à Bollaert (1-0). Privés de ballon par les parisiens, Kakuta et Lens font alors le dos rond et subissent pendant la rencontre. L’ancien joueur de Chelsea se met alors au service de l’équipe, et se distingue par de gros efforts dans le pressing. Souvent recherché par ses partenaires en possession, il oriente le jeu lensois, toujours dans le bon tempo. Il n’est pas buteur ni passeur, mais aura grandement contribué à la victoire des siens. 

Et la récompense individuelle ne va pas tarder. Trois jours plus tard à Lorient, il inscrit le premier but lensois, encore du point de penalty, pour une victoire 3-2. Dans tous les bons coups, il séduit encore par son engagement et sa réactivité à la perte de la balle. Pas mal pour un joueur qui a la réputation de “choisir ses matchs” ! Ce départ canon ravit le principal intéressé “A 29 ans, je pense pouvoir accomplir encore beaucoup de choses.” assure-t-il sur la chaîne Téléfoot. “J’ai acquis une certaine expérience, et c’est avec un grand plaisir que j’ai rejoint le RC Lens. Je veux apporter toute mon expérience et aider le club à atteindre ces objectifs”. 

Mais attention à ne pas se réjouir trop vite. Bien que talentueux, l’ancien prodige de Chelsea reste particulièrement irrégulier, et sort d’une saison en demi-teinte avec Amiens. A ce sujet, Franck Haise n’est pas dupe : “Parfois, cette saison, Gaël sera moins bon. Je suis juste très heureux de son niveau d’implication depuis son arrivée. Même quand il sera moins inspiré, je suis persuadé qu’il gardera cette volonté de tout donner.” déclare-t-il à La Voix du Nord.

Pourvu que ça dure !

Tout bénéf’ pour les Léopards ?

International depuis 2017, Gaël Kakuta n’a pas disputé un match officiel avec les Léopards en deux ans.

De plus, si Kakuta maintient son niveau d’implication en club, et conserve la même confiance dans le jeu, son pays ne tardera pas à en récolter les fruits. 

En effet, Christian Nsengi compte beaucoup sur sa patte gauche et sa vista pour huiler le jeu des Léopards. Il y a un an, le natif de Lille régalait en amical face à l’Algérie (1-1), mais décevait trois jours plus tard contre la Côte d’Ivoire (défaite 3-1). C’est donc sur cette impression mitigée qu’il laisse les supporters congolais. Car, rappelons-le, il avait choisi de faire l’impasse sur la double confrontation du Gabon et de la Gambie afin de soigner une cheville douloureuse. 

Alors que son dernier match officiel avec la RDC remonte à deux ans (le 13 octobre 2018, contre le Zimbabwe), Gaël Kakuta sera attendu au tournant en novembre prochain pour la confrontation décisive avec nos voisins angolais. Lui qui, à 29 ans, n’a toujours pas disputé la moindre compétition internationale en A. Entre temps, sa présence dans le groupe qui se déplacera au Maroc pour le match amical d’octobre semble acquise.