En Angleterre, les jeunes loups aiguisent leurs crocs !

En Angleterre, les jeunes loups aiguisent leurs crocs !

@ 21 Jan 20 2451

Ils étaient quasiment inconnus au bataillon en août dernier, quand nous vous présentions les binationaux d’Angleterre. Mais 5 mois plus tard, l’eau a un peu coulé sous les ponts…

Axel Tuanzebe, Ezri Konsa et Japhet Tanganga vivent une période particulière de leur très jeune carrière : celle de l’éclosion. Pour l’instant, aucun n’est titulaire en club, où ils ont chacun le statut de “joueur d’avenir”. Mais les trois défenseurs anglo-congolais n’oublieront jamais cette saison 2019-2020, qui révèle leur talent dans l’élite anglaise pour la première fois de leur jeune carrière. Car sur les quelques matchs qu’ils ont pu grappiller à la mi-saison, chacun s’est affirmé d’une manière différente. Focus. 

TUANZEBE : LA MATURITÉ RECOMPENSÉE

Captain Axel !

Le 27 septembre dernier, une image en a surpris plus d’un. Axel Tuanzebe, 22 ans et 4 matchs de Premier League sur le CV, guidant ses partenaires sur la pelouse en FA Cup face à Rochdale, brassard vissé au bras. En lieu et place d’un certain Paul Pogba, qui était pourtant sur le terrain. Excusez du peu… Questionné sur ce choix pour le moins osé, Ole Gunnar Solskjaer ne s’est pas dégonflé en conférence de presse. “Axel est un joueur en forme, un leader. C’était juste une façon de lui dire que nous lui faisons confiance. Alors pourquoi ne pas donner le brassard aux jeunes aussi ?” souriait le norvégien. “Nous savons que dans la hiérarchie Romero et Pogba arrivent après, mais ce n’est pas un problème, car ils ont déjà été capitaines auparavant.” ajoutait-il. En outre, ce match avait une saveur particulière pour Axel, qui a grandi et été scolarisé à Rochdale, dans la banlieue de Manchester. Auteur d’une belle prestation, il participait au succès poussif des siens.

S’il peut surprendre de l’extérieur, le choix de Solksjaer n’a pas fait grand débat en interne. Et pour cause, Tuanzebe impressionne dans son club formateur. Troisième choix en défense centrale derrière Harry Maguire et Viktor Lindelöf, le jeune homme originaire de l’Ituri a disputé 5 matchs cette saison en championnat. Peu impressionnant, ce faible total s’explique surtout par la blessure à la hanche subie par le joueur en octobre, alors qu’il venait d’enchaîner deux titularisations consécutives. Revenu à la compétition un mois plus tard, il se contente de brèves apparitions en fin de match avant de rechuter mi-décembre. Actuellement en rééducation, il devrait retrouver la compétition en février.

Toutefois, Tuanzebe a eu l’occasion de s’illustrer en Europa League, où il a été systématiquement titularisé quand il était disponible. Très solide contre l’AZ Alkmaar en décembre dernier (4-0), il s’était également illustré contre Astana (1-0). Manchester United, qui vise la victoire finale, pourra compter sur le talent et la précocité de son jeune stoppeur en phase éliminatoire.

EZRI KONSA, LA BELLE PROMESSE

Transféré cet été à Aston Villa après une excellente saison avec Brentford, Ezri Konsa débute également comme troisième choix. Et derrière l’international anglais Tyrone Mings et le belge Björn Engels, le natif de Newham fait office de bon “backup plan“. Mais depuis la blessure du deuxième cité début novembre, il s’est imposé comme titulaire au sein de la charnière des Villans. Sans doute provisoire, oui. Mais avec 10 apparitions en Premier League et 5 en Cup, le joueur de 22 ans dispose d’un temps de jeu conséquent pour sa première saison dans l’élite.

Son bilan ? Plutôt prometteur. Impressionnant en Coupe, il a également montré de belles aptitudes en championnat, face à Newcastle et Man United notamment. Rapide et à l’aise techniquement, il possède les attributs du défenseur moderne. Néanmoins, il a commis quelques erreurs de concentration, qui ont parfois coûté à son équipe (contre Watford notamment). Il demeure donc en phase d’apprentissage, ce qui est tout à fait normal à son jeune âge. Mais son sens de l’anticipation et sa qualité de relance laissent deviner un gros potentiel…

TANGANGA, LA SURPRISE DU CHEF !

Considéré comme une des plus belles promesses de l’Académie des Spurs, Japhet Tanganga n’a pas déçu pour son baptême de feu. Lancé arrière-droit face à Liverpool (alors qu’il est central de formation), le joueur de 20 ans a impressionné son monde. Solide dans les duels, bon dans l’anticipation et le jeu aérien, le natif de Hackney (Londres) a rangé Sadio Mané dans sa poche. Pourtant opposé à la meilleure équipe de Premier League, le défenseur d’origine congolaise n’a pas tremblé, et a impressionné par sa sérénité. Seul bémol : son implication sur le but inscrit par Firmino, qui l’efface avant de marquer.

Toutefois, cette ombre au tableau n’a pas atténué les louanges reçues par le joueur après la rencontre. A commencer par José Mourinho lui-même : “Il a très bien joué. Je pense que le petit doit être satisfait du niveau qu’il a affiché. Pas du résultat, bien sûr, mais de son premier match en Premier League. Ça ne pouvait pas être un plus gros test, et il l’a incroyablement bien réussi.” Reconduit en Cup contre Middlesbrough, il voyait sa prestation récompensée par un trophée d’homme du match. Pour son deuxième match en pro…