Ça va bouger au mercato !

Ça va bouger au mercato !

@ 02 Juil 20 296

En Europe, le mercato estival va bientôt battre son plein, pour durer exceptionnellement jusqu’au 5 octobre prochain. Du côté de nos Léopards, il devrait y avoir du mouvement ! Voici les principaux concernés, leur situation actuelle, et l’avis de notre rédaction.

Fabrice Nsakala (Alanyaspor, 30 matchs)

Sa situation : Indiscutable à Alanyaspor, Fabrice Nsakala s’est, petit à petit, imposé comme une valeur sûre en Süperlig. Quatre saisons après son arrivée en provenance d’Anderlecht, l’international congolais a progressé, notamment sur le plan défensif. Il a également gagné en régularité, au point d’attirer l’attention des meilleurs clubs de Turquie. En effet, le Besiktas, Fenerbahçe et Istanbul BB ont jeté leur dévolu sur le joueur cet hiver, dont le contrat expire le 30 juin. Et ils devraient logiquement revenir à la charge cet été.

Notre avis : A 30 ans (il les fêtera le 21 juillet), Nsakala a une dernière chance de franchir un palier. Au vu de son niveau de jeu actuel, il peut légitimement prétendre à jouer le titre, et accrocher l’Europe. Son transfert à Fenerbahçe serait d’ailleurs quasi-acté. 

Neeskens Kebano (Fulham, 10 matchs) 

Sa situation : Kebano a perdu sa place à Fulham durant la saison 2017-2018, et ne l’a jamais retrouvé depuis. Avec 19 matchs disputés sur les deux dernières saisons, l’ancien parisien est dans le creux de la vague. Toutefois, le feu follet de 28 ans semble petit à petit revenir dans les plans de Scott Parker, depuis une entrée réussie contre Preston en décembre. Il participe à la plupart des matchs, souvent en entrant en jeu.

Notre avis : Ses dernières sorties avec la sélection l’ont prouvé : Neeskens mérite mieux que ça. Son contrat, qui expire également le 30 juin, ne devrait pas être prolongé, que Fulham monte en Premier League ou non. Il sera sans doute libre à la fin de la saison, et pourra trouver un nouveau point d’ancrage cet été.

Yannick Bolasie (Everton, 25 matchs en prêt)

Sa situation : Yala est dans une période assez étrange de sa carrière. Prêté au Sporting Lisbonne, ses 2 buts et 5 passes décisives en 25 matchs TCC au Portugal n’ont pas convaincu le club de lever l’option d’achat. Depuis la reprise, le joueur est de retour à Liverpool, mais ne rejouera pas en Premier League cette saison, en raison d’une clause dans son contrat de prêt. En outre, le nouveau manager d’Everton Carlo Ancelotti ne s’est pas encore exprimé sur le statut du joueur, à qui il reste un an de contrat à Goodison Park.

Notre avis : A désormais 31 ans (oui, le temps passe vite…), Bolasie ne devrait pas faire partie du projet d’Everton. En effet, son dernier match avec les Toffees remonte à deux ans, et le club cherchera à récupérer un minimum d’argent sur un joueur qu’il a recruté 29 millions d’euros en 2016. Par conséquent, il ne devrait pas aller au terme de son contrat, qui expire l’an prochain. Un transfert sec semble être la meilleure solution pour les deux parties.

Marcel Tisserand (Wolfsburg, 15 matchs)

Sa situation : Une saison amère pour Tisserand. Il joue des coudes pour gagner sa place dès le mois d’août, et s’impose comme titulaire indiscutable avec les loups jusqu’en janvier. Avec une belle saison individuelle en Bundesliga et une situation collective stable, tout sourit au nouveau capitaine des Léopards. Malheureusement, il perd sa place fin janvier, après une défaite à domicile face au Hertha Berlin (1-2). Et jusqu’à la fin du championnat, il ne disputera plus qu’une minute, face au Werder Brême début juin (1-0). Depuis le recrutement du Croate Marin Pongracic, et l’établissement d’une défense à quatre (au lieu du 3-5-2), il est passé troisième, voire quatrième choix dans la hiérarchie des défenseurs centraux.

Notre avis :  Son statut actuel est certes inconfortable, mais rien n’est perdu pour l’ancien monégasque. A la fin de la saison passée, il a déjà regagné sa place dans une situation similaire. De plus, le départ de Robin Knoche, un concurrent direct, pourrait alléger sa situation. Septième au classement, Wolfsburg disputera les barrages de la Ligue Europa l’an prochain. Si Tisserand part, il sera compliqué pour lui de trouver un autre club des cinq grands championnats européens qui peut prétendre à l’Europe. Rester à bord est donc la meilleure alternative pour notre “Ministre de La Défense”.

Arthur Masuaku (West Ham, 15 matchs)

Sa situation : En concurrence avec Aaron Cresswell, Masuaku a joué 15 matchs de Premier League cette saison, contre 25 pour l’international anglais. Comme Tisserand, il avait tenu sa place pendant une bonne partie de la saison, avant de la perdre. Bien que percutant et précieux offensivement, ses lacunes défensives ont souvent agacé les fans des Hammers. L’avenir du Congolais, qui est sous contrat jusqu’en 2024, reste très incertain.

Notre avis : Même si West Ham se maintient en Premier League, Masuaku pourrait considérer d’aller voir ailleurs. Car à l’image de son club, le joueur a eu du mal à trouver une stabilité dans ses performances depuis son arrivée en Angleterre. Ainsi, changer d’air en pleine force de l’âge pourrait lui faire du bien, si offre intéressante il y a. Il reste un joueur pétri de qualités techniques, qui peut rendre de fiers services à une équipe ambitieuse, notamment s’il est utilisé dans un rôle plus offensif. En revanche, si West Ham est relégué en fin de saison, il doit impérativement mettre les voiles.

Gaël Kakuta (Amiens, 24 matchs)

Sa situation : Pour la stabilité, c’est encore raté. Auteur d’une saison en demi-teinte avec Amiens, qu’il avait rejoint en août 2019, l’ancien espoir de Chelsea est encore sur le départ. Le club picard devrait bel et bien être relégué en Ligue 2 malgré ses multiples contestations, et Kakuta se cherche une porte de sortie. Pendant un temps, Lens semblait tenir la corde pour récupérer le joueur, mais le promu n’a pas encore pu se mettre d’accord avec Amiens. A 29 ans, le revoilà dans l’impasse.

Notre avis : Il ne fait plus de doutes que Kakuta doit partir. Mais où ? Sa saison irrégulière, surtout marquée par des coups d’éclats, n’a, pour l’instant, attiré que Lens et des clubs du Moyen-Orient. Et selon certaines indiscrétions, la deuxième solution ne le laisserait pas insensible non plus. Ainsi, si Lens abandonne définitivement la piste, une destination exotique est probable.

Firmin Mubele (Toulouse, 5 matchs en prêt) 

Sa situation : Prêté à Astana cette saison, “Kata fumbwa” a vu sa saison gâchée par une opération au genou, qui l’a empêché de se relancer. Au Kazakhstan, l’ancien attaquant de V-Club n’a disputé que 5 matchs, et le club n’a pas levé son option d’achat. Malgré ces conditions, le joueur a annoncé « ne pas être intéressé » par jouer avec les Violets en Ligue 2.

Notre avis : Arrivé diminué à Toulouse, Mubele n’a pas livré le meilleur de lui-même au club. Et avec son prêt raté au Kazakhstan, il lui sera compliqué de rebondir dans un meilleur club pour cette année. Pour relancer sa carrière, le joueur devrait ravaler sa fierté, et tenter de cartonner en Ligue 2.