Abedy Ramazani : « nous avons beaucoup de talents à Uvira »

Abedy Ramazani : « nous avons beaucoup de talents à Uvira »

@ 28 Juil 17 374

Avec un grand cœur, Abedy Ramazani  est aux commandes de l’AS Maika d’Uvira depuis 2012 comme président sportif.  Créé il y a plus de trois décennie, Maika est ce club du Sud-Kivu avec un palmarès pas convainquent au regard des trophées glanés, mais c’est l’équipe ayant déjà transférer pas mal de grands joueurs dans le sud et le Nord-Kivu, voire dans tout le pays.  Présent à Bukavu pour la 5e édition de Ngomasport talent d’or, Abedy Ramazani nous a accordé une interview exclusive  :

Leopardsfoot : comment avez connu l’AS Maika dont vous êtes aujourd’hui président ?
Abedy : Bonjjustifyour, merci pour la question. Me concernant,  je suis originaire de la province du Maniema où je fus sympathisant de l’AC Ngoy Bilombe jusqu’au jour où le travail m’a obligé de m’installer à Uvira pour des raisons professionnelles. Et comme je suis un grand sportif, un jour, je me suis rendu au stade pour suivre le duel VIVI-Maika, ce jour là j’ai été tellement ému par la prestation de Maika que c’est ainsi que j’ai pris le gout d’encadrer cette jeunesse avec immense talent.

Leopardsfoot : quel est votre objectif avec ce club l’AS Maika ?
Abedy : j’ai toujours voulu encadrer la jeunesse, je ne veux pas voir des grands talents finir dans la barbarie et dans la rue. Mon objectif en prenant ce club a été de faire de Maika un des grands clubs du Sud-Kivu et du pays. Nous avons de grands joueurs ici et là qui sont passés par ici. On a disputé la coupe du Congo cette saison, Maniema Union nous a éliminé à cause de la fatigue, imaginez, faire Uvira-Kindu par voie routière ! Je crois que ce n’est pas aisé. Nous avons à plusieurs reprises été plébiscité comme meilleur dirigeant, cela n’est pas un motif d’orgueil. Je ne suis pas encore arrivé, mais par la grâce divine, Maika remportera de grands titres.

Leopardsfoot : quel est l bilan après toutes ces années passées à la tête du club ?
Adedy : ce n’est pas toujours aisé de parler de soi. Je crois que le bilan est positif. On a été sacré champion du cercle sportif d’Uvira trois fois de suite. J’ai eu à transférer des joueurs importants dans les grands clubs du pays. Muungano, Bukavu Dawa, Dauphin Noir où mes joueurs s’expriment bien.

Leopardsfoot : comment arrivez-vous à trouver les moyens pour encadrer ces joueurs ?
Adedy : je vous assure que ce n’est pas une mince affaire. Nous avons un comité sportif incomplet, on est obligé de cotiser pour répondre aux besoins des athlètes. Aussi, j’en profite pour solliciter le soutien des autorités provinciales en cas de déplacement. Muungano et Bukavu Dawa ne sont pas les seules équipes de la province du Sud-Kivu, parfois  fois nous nous sentons un peu marginaliser quant à la prise en charge provincial. Imaginez-vous, on a fait la voie routière pour aller négocier une place à la coupe du Congo. Mes poulains n’ont pas démérité à Kindu, l’accumulation des matches, la fatigue et les moyens ont influé négativement sur notre prestation.

Pour rappel, l’équipe du Président Abedy Ramazani a barré la route au champion de Bukavu (FC Ruzizi) avant d’aller voir son aventure nationale s’arrêter à Kindu. Maniema Union qui a éliminé les sud-kivuciens a d’ailleurs remporté la 53e édition de la coupe du Congo.