Qui est votre Léopard du mois de novembre ?

Qui est votre Léopard du mois de novembre ?

@ 01 Déc 20 1509

Pour cette nouvelle saison sportive, la rédaction de Leopardsfoot vous propose d’élire le #JoueurDuMoisLPF à l’aide  d’un vote disponible sur notre site. A la fin de chaque mois, notre rédaction soumet au vote de ses lecteurs une liste de 3 nominés dont le choix est expliqué par une publication. Au terme d’une semaine de votes, le joueur du mois Leopardsfoot sera ainsi dévoilé.

Joueur du mois LPF – Novembre 2020

Qui est votre joueur du mois LPF - Novembre 2020

  • Chancel Mbemba (Porto) (78% de votants)
  • Merveille Bope (Standard Liège) (13% de votants)
  • Marcel Tisserand (Fenerbahçe) (9% de votants)

Loading ... Loading ...

Chancel Mbemba (FC Porto, Liga NOS, Portugal)

 

De mois en mois, Mbemba s’affirme comme l’un des Congolais les plus réguliers au haut niveau. Solide lors de la double confrontation victorieuse face à l’OM en Ligue des Champions (3-0, 2-0), il inscrit son premier but de la saison face à Portimonense en championnant (3-1). De belles performances individuelles qui se font ressentir sur l’équipe, car Porto a remporté tout ses matchs au mois de novembre. Et bien sûr, sans oublier son match impérial face à l’Angola ! 

Marcel Tisserand (Fenerbahçe, Süperlig, Turquie)

Comme son compère de charnière, le capitaine des Léopards a brillé pendant la trêve internationale. Et il n’a pas baissé de rythme une fois de retour en club. Malgré deux revers subis par son équipe au cours du mois (face à Konyaspor puis Besiktas), il a su se montrer décisif face au dernier cité, en déviant de la tête un corner repris victorieusement par Papiss Cissé. Depuis fin septembre et un derby face à Galatasaray (0-0), l’ancien monégasque n’a pas manqué la moindre minute. 

Merveille Bope (Standard Liège, Pro League, Belgique)

Idem pour Merveille Bope, qui est titulaire indiscutable au Standard. Si le club liégeois court toujours après sa régularité cette saison, il n’a pas grand-chose à reprocher à son vaillant Bope. Tantôt au coeur d’une défense à cinq ou placé en sentinelle d’un milieu à trois, l’ancien Corbeau a réussi son mois de novembre. Surtout, son retourné acrobatique aussi beau qu’improbable face à Eupen (2-2) nous a rappelé pourquoi il était surnommé “Zizou” à ses débuts !