Ces jeunes talents qui pourraient profiter du CHAN !

Ces jeunes talents qui pourraient profiter du CHAN !

@ 15 Jan 21 2350

Ce dimanche, la RDC entame une opération reconquête. Car si les joueurs se veulent modestes sur leurs ambitions, l’objectif est, en réalité, très clair : monter sur le toit de l’Afrique pour la troisième fois. Au Cameroun, les Léopards locaux chercheront à prouver que le vivier congolais est le plus riche de la région. Appointé il y a un mois à la surprise générale, Florent Ibenge possède quelques armes intéressantes. Une génération talentueuse pourrait donc profiter de l’exposition du CHAN pour se faire remarquer, et tenter de combler le manque de préparation.

Autour des expérimentés Issama Mpeko et Ley Matampi, on retrouvera des têtes connues comme Ricky Tulenge, Wadol Djuma Shabani ou encore Ernest Luzolo Sita. Mais parmi les 33 pré-sélectionnés, quelques jeunes talents pourraient, s’ils bénéficient d’un temps de jeu conséquent, utiliser cette compétition pour catalyser leur carrière. En voici six, sélectionnés par notre rédaction.

Merveille Kikasa (21 ans, AS Vita Club)

Depuis son arrivée chez les Dauphins Noirs en août 2019 en provenance du FC Otoho (Congo-Brazzaville) , ce milieu de terrain a rapidement fait son trou dans l’entrejeu, grâce à sa grosse activité et ses projections vers l’avant. Doté d’un gros volume de jeu et d’une vista intéressante, il sera l’un des cadres au Cameroun. S’il parvient à rééditer ses prestations de club en équipe nationale, sa cote pourrait grimper pendant la compétition.

Karim Kinvuidi (18 ans, DC Motema Pembe)

Peut-être la plus belle promesse de la sélection. Auteur d’une très belle saison avec Imana, il était convoqué par Christian Nsengi avec les A en novembre dernier. L’espoir du Daring n’avait alors pas eu l’occasion de jouer face à l’Angola, mais son talent avait été adoubé par ses coéquipiers, comme Neeskens Kebano où Marcel Tisserand. Joueur créatif, au style atypique, il devrait démarrer titulaire dès dimanche. Et une chose est sûre : les recruteurs seront à l’affût…

Johnson Atibu Radjabu (23 ans, Maniema Union) 

Pas le plus attendu des 33, mais loin d’être le moins talentueux. Après s’être distingué à Dauphin Noir, où il était capitaine, le natif de Kindu a été rapatrié par Maniema Union. Et sous la houlette de Daouda Lupembe, ce solide défenseur a pris du galon. Puissant et doué dans les un-contre-un, il s’illustre également dans le jeu aérien et effectue des progrès visibles dans la relance. Florent Ibenge ayant déclaré ne pas avoir encore d’équipe type, Radjabu pourrait avoir une chance de se montrer. Et si elle vient, il serait inspiré de la saisir ! 

Jean Baleke (20 ans, JSK)

Inconnu au bataillon il y a encore quelques mois, l’actuel meilleur buteur de Linafoot (9 réalisations) est la révélation offensive de la saison. Attaquant complet et opportuniste, il fait preuve d’un sens du but et du placement aiguisés, qui laissent dévoiler un potentiel intéressant. Si Florent Ibenge conserve son 4-3-3, il devrait démarrer comme doublure de Fiston Kalala, légèrement plus expérimenté. Mais il serait surprenant de ne pas le voir obtenir une chance de se montrer…

Mercey Ngimbi (24 ans, Maniema Union)

Capitaine et leader technique de Maniema Union, Ngimbi va avoir une belle opportunité de donner un coup d’accélérateur à sa carrière. Révélé en 2016 au tournoi de Viarregio (Italie), qui avait vu son académie, Ujana, affronter le Milan AC et l’Inter, l’ancien ailier de V-Club aura certainement un rôle à jouer au Cameroun, comme joker ou titulaire.

Joël Beya (21 ans, TP Mazembe)

Titulaire à Mazembe depuis le départ de Muleka, l’ancien attaquant de Don Bosco se débrouille plutôt bien, avec six pions inscrits en Linafoot. Prometteur, le gaucher jouera des coudes avec Fiston Kalala, Dark Kabangu et Jean Baleke pour une place de titulaire. Et si la mission s’annonce corsée, le natif de Lubumbashi a bel et bien son mot à dire.