Bakambu : “je sais qu’un retour en Europe est attendu par mes compatriotes…”

Bakambu : “je sais qu’un retour en Europe est attendu par mes compatriotes…”

@ 22 Mar 20 5237

Confiné à Paris avec sa famille, Cédric Bakambu ronge son frein. Alors que le championnat chinois devait reprendre en février, l’international congolais voit sa trêve prolongée. Alors qu’il s’entretient quotidiennement avec son préparateur personnel pour rester, l’attaquant de 28 ans s’est brièvement entretenu avec leopardsfoot. Le report de sa saison, son transfert avorté au Barça, les éliminatoires… Bakagoal s’exprime ! 

Cédric , tout d’abord comment vous portez vous, toi et ta famille, dans ce contexte particulier ?

Dieu merci nous allons très bien.
Bien que le coronavirus soit d’abord survenu en Chine je n’ai pas connu tout cela de près car j’étais rentré en France depuis la fin du championnat en décembre. Avec le confinement, l’atmosphère est spéciale mais bon on sait pourquoi on le fait. En espérant que les choses retournent à la normale pour tout le monde.

Hormis un match en Ligue des Champions asiatique (en février, contre Chiangrai United) tu n’as joué qu’un match depuis décembre dernier. Comment te maintiens-tu en forme en attendant ?

Avec mon club nous devions reprendre en Février donc je m’étais maintenu en forme. Suite au report du championnat j’ai continué à m’entraîner dans mon coin avec mon préparateur personnel. Ce sont des aléas, on fait avec.

Le championnat chinois pourrait reprendre en mai… quels sont tes objectifs individuels et collectifs cette saison ?

Cette saison, l’idée c’est de gagner le titre ! La première saison, on remporte la Coupe de Chine. La deuxième, on finit deuxièmes du championnat, le titre ne s’est joué à rien. Cette année l’objectif sportif ne peut donc qu’être le titre de champion en Chinese Superleague.

Ton transfert avorté au Barça à la toute fin du mercato hivernal a beaucoup fait parler. Bien que frustrante, cette expérience t’a-t’elle donné envie de retrouver l’Europe ? 

C’est toujours flatteur d’être approché par de grands clubs, mais il faut savoir tourner la page. Quoi qu’il arrive, il y a toujours une sagesse dans le destin. Quant au retour en Europe, je sais qu’il est très attendu parmi nos compatriotes… après, si retour il devait y avoir, je ne pense pas qu’il aura lieu avant la fin du championnat en décembre.

Prévu pour mars, le match contre l’Angola a finalement été reporté. Dans quel état d’esprit tu l’aborderas ?

Nous connaissons les raisons sanitaires pour lesquelles les matches ont été reportés. Le football passe bien évidemment après la santé ! On verra quand les matches seront programmés, mais une chose est sûre: nous donnerons tout.