Affaire RDC-Benin : explications

Par Destin Mak
7 899 Vues

Pour avoir effectué quatre sessions de remplacements au lieu de trois comme l’exige l’article 3 des Lois du jeu, la RDC a commis une infraction dimanche dernier face au Bénin (2-0).

Lors de cette rencontre, Hector Cúper a effectué cinq changements, soit le nombre autorisé par l’IFAB pour des raisons de protocole liées au COVID-19. Ce qui est légal jusque là.

Mais où se trouve  le problème ?

En effet, selon le règlement, chaque équipe dispose de 3 opportunités maximum de remplacements pendant le match ( la mi-temps ne compte pas) pour effectuer ses 5 changements. C’est ce que la RDC n’a pas respecté en opérant quatre changements à la 65,  77, 84 et 90 minutes.

Les Léopards seront-ils sanctionnés ?

D’un premier regard, il est difficile de confirmer une possible sanction contre la RDC, simplement pour les trois raisons listées ci-dessous:

– Le Bénin n’a déposé aucune réserve technique après le match. Ce qui a été confirmé par le Secrétaire général de la FECOFA au micro de RFI: « La partie béninoise n’a formulé aucune réserve. Règlementairement, celle-ci devait s’opérer deux heures après le coup de sifflet final de l’arbitre et être confirmée dans le 24 heures »

– Si le nouveau règlement est clair sur la procédure des changements, elle n’en dit pas plus sur des éventuelles sanctions en cas de non respect de celle-ci. Sans l’éclaircissement de la FIFA, il est donc impossible de confirmer une possible disqualification de la RDC.

L’existence d’une jurisprudence

Le 11 novembre 2020, la Guinée équatoriale avait commis la même infraction que la RDC lors du match contre la Libye (2-3) dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2021. Les Nzalang Nacional avait effectué 4 changements en 4 sessions (62’,86’,90+2’,90+5’).

La Libye avait donc déposé un recours auprès de la CAF, qui n’avait malheureusement pas abouti.

Suite à ce fait de jeu, on se rend compte de l’existence d’une certaine insuffisance dans le nouveau règlement de l’IFAB qui n’a pas prévu des sanctions au cas où la procédure de trois sessions arrivait à ne pas être respectée. Il est donc impossible à ce stade de penser à une disqualification des Léopards.

Articles liés

P