U23 : Le Rwanda et la RDC se quittent dos à dos (0-0)

U23 : Le Rwanda et la RDC se quittent dos à dos (0-0)

@ 15 Nov 18 564

Opposés aux abeilles du Rwanda ce mercredi à l’occasion de la rencontre comptant pour le premier tour des élimination de la CAN U23, Égypte 2019, les hommes du sélectionneur N’sengi Biembe peuvent nourrir de nombreux regrets. Dominateurs sur l’ensemble de la rencontre, les Léopards espoirs ont du se contenter d’un nul vierge de zéro but partout, malgré les nombreuses occasions qu’ils ont pu se procurer.

Un but refusé de Jackson Muleka et plusieurs ratés
Il faut le dire, hier à Gisenyi, les congolais ont été les plus tranchants sur l’ensemble de cette rencontre mais la lucidité et la précision devant le but adverse ont manqué à l’appel. Tout commence par Edo Kayembe qui écrase sa frappe à la 33e minute pourtant seul devant le portier rwandais. Ensuite c’était au tour de Jackson Muleka, le joueur du TP Mazembe qui sans inquiétude, éliminait un défenseur rwandais avant de buter devant le gardien adverse très en forme. Le même Jackson Muleka bien servi quelques minutes plus tard par Amale Mukoko dit “Soso” mettait la balle au fond des filets. Malheureusement pour la RDC, l’arbitre invalidera le but estimant une petite charge sur le défenseur de rayon sport.

« C’est inadmissible, partout ce but aurait été valable. Muleka n’a pas commis de faute avant de mettre la balle dans le petit filet. Ce match là, on devait le tuer. On a tout donné mais sans vraiment concrétiser. Oui ce score est un score piège mais l’essentiel sera de ne pas encaisser de but à Kinshasa » a précisé Christian N’sengi Biembe avant de rajouter : « ça été un groupe coriace, ils nous ont causé quelques difficultés.  On se doit de décrocher notre billet pour le prochain tour »

Mukoko Amale meilleur joueur congolais de la rencontre
L’arrière latéral congolais a été impressionnant. Ses débordements, sa vitesse et la précision de ses passes ont causé du fil à retordre aux locaux. Il a été impliqué dans presque toutes les nettes occasions des congolais. Aux côté de Glody Likonza et Hervé Beya, le joueur de DCMP a été auteur d’une prestation XXL.

Jackson Lunanga pas très sollicité
Le portier congolais n’a pas vraiment été inquiété par l’attaque rwandaise. S’il a sauvé deux fois sa cage, le gardien de Vita a failli prendre un but casquette sur une sortie ratée.

L’ambiance était au rendez-vous, le stade plein comme un œuf
Le stade Umuganda a connu une ambiance de folie, les supporters congolais sont venus en masse de toute la zone frontalière. Le groupe de soutien aux léopards (allez-y léopards grands lacs rénové) du président Justin Okongo ont chanté du début à la fin. On peut estimer à 70% la présence congolaise dans le stade. Déjà dans la matinée, les files d’attente étaient très longues à la frontière. Peu avant le début du match, l’accès au stade était difficile. Tous les billets du pourtour latéral (2000fc) étaient épuisés. Le prix a d’ailleurs grimpé, le stade était noir de monde. Pour Patrick Olombe grand mécène du football du Nord-Kivu, le match a été à l’avantage des congolais, il a manqué juste du jus pour le gagner : « on a mérité un succès mais hélas, les joueurs n’ont pas pu marquer. Je remercie les supporters congolais qui comme au CHAN ont montré combien ils sont patriotes. Je sens qu’on va franchir ce cap. Le coach et ses poulains sont appelé à mouiller le maillot à Kinshasa »

Au Rwanda pour leopardsfoot / Christian Kamalebo