Que vaut le Burkina Faso ?

Que vaut le Burkina Faso ?

@ 08 Oct 20 2360

Ce vendredi 9 octobre à 17h (heure de Kinshasa) la RDC croisera le fer avec le Burkina Faso. Un an et demi après leur dernière confrontation, également amicale, Léopards et Etalons se retrouvent dans un contexte bien différent. Mais que vaut concrètement notre adversaire du jour ?

Les cadres sont là ! 

Le capitaine Charles Kaboré devrait fêter sa 100ème cape face aux Léopards.

Contrairement à Christian Nsengi, qui voit son équipe amputée de plusieurs atouts importants (Bakambu, Bolasie, Mbemba, Muleka), le sélectionneur Kamou Malo pourrait aligner son onze type. Tout d’abord, l’expérimenté capitaine Charles Kaboré (32 ans) va probablement fêter sa 100ème sélection face aux Léopards. Dans l’entrejeu, l’ancien marseillais devrait être aligné aux côtés du solide Bryan Dabo (Benevento, Série A).

Dans le 4-2-3-1 prisé par Malo, les deux hommes pourraient couvrir une défense qui compte notamment le prometteur Edmond Tapsoba (21 ans), titulaire indiscutable au Bayer Leverkusen. Le gardien Hervé Koffi, auteur d’un excellent début de saison à Mouscron (Pro League) ou il est prêté par Lille, tiendra certainement sa place.

Offensivement, les burkinabés seront privés de leur jeune espoir Lassina Traoré (Ajax), qui n’a pas été autorisé à voyager par son club. Titulaire lors des cinq derniers matchs pour son pays, l’attaquant de 19 ans pourrait être remplacé à la pointe de l’attaque par un de ses deux homonymes, Alain et Bertrand. Polyvalents, les deux frères sont respectivement milieu et ailier de formation, mais peuvent dépanner aux avant-postes. En revanche, pas de trace de Jonathan Pitroipa, ni de l’emblématique Aristide Bancé, qui ont récemment mis un terme à leur carrière internationale. 

Talent, transition, et revanche…

Titulaire au Bayer Leverkusen, le jeune Edmond Tapsoba (21 ans) incarne la nouvelle génération burkinabè.

Composée d’un mix de joueurs expérimentés et prometteurs, l’équipe burkinabée est en pleine transition. Le pays des hommes intègres a encore du mal à se remettre de sa non-qualification pour la CAN 2019, qui est venue casser la belle dynamique du pays à l’échelle continentale. Pour relancer la machine, la Fédération a décidé de faire confiance au local Kamou Malo (57 ans), appointé en juillet 2019.

Depuis sa nomination, l’équipe montre du mieux, notamment dans le jeu. Une victoire contre la Libye (1-0) et un match nul face au Maroc (1-1) sont venus conforter cette impression. Toutefois, une défaite (1-0) face au Gabon en amical a empêché les Etalons de poursuivre sur leur lancée. Concernant les qualifications à la CAN, le Burkina a démarré par un nul à domicile face à l’Ouganda (0-0) avant de se reprendre par une victoire poussive au Sud-Soudan (2-1). Rien de bien transcendant, donc…

Comme la RDC, le Burkina Faso entame les qualifications avec un esprit revanchard, et cherche à se reconstruire avec un sélectionneur local. Pour se jauger, l’un représente l’adversaire idéal pour l’autre !

La liste complète :