Mpoku de retour au Standard : reculer pour mieux sauter ?

Mpoku de retour au Standard : reculer pour mieux sauter ?

@ 05 Juil 17 312

La nouvelle a été officialisée il y a deux jours: Paul-José Mpoku retrouvera la saison prochaine son tout premier club, le Standard de Liège. Après une belle saison au Panathinaïkos, auquel il était prêté par le Chievo Vérone, le joueur  avait entamé des pourparlers afin de prolonger son séjour grec mais faute d’accord entre les deux parties, le joueur est reparti en Vénétie où une impasse l’attendait.

Mpoku sous les couleurs du Panathinaïkos, lors du derby contre l’AEK Athènes.

En effet, désavantagé par une blessure qui avait suivi de peu son arrivée, le jeune Polo avait par la suite eu du mal à adapter un jeu composé de folies et d’improvisations à celui très structuré et formaté voulu par Rolando Maran, au sein d’une équipe composée de joueurs âgés. Toujours en poste après une 14ème place obtenue en Série A, l’entraîneur italien n’a pas perçu son aventure athénienne, pourtant convaincante, comme un gage de considération du milieu de terrain co-formé à Tottenham pour l’avenir.

Se voyant signifié qu’il n’entrait pas dans les plans du Chievo pour la saison à venir, le joueur de 25 ans a décidé de regagner la ferveur du stade de Sclessin après une expérience de deux ans et demi à l’étranger. Ce retour au bercail pour l’enfant de Verviers, dans l’agglomération liégeoise, au sein d’un club pour lequel il a inscrit 28 buts en 121 matchs pourrait, à première vue, s’apparenter à un échec. En effet, après s’être révélé à Liège, Mpoku avait réalisé une demi-saison prometteuse sous les couleurs de Cagliari, qui avait révélé son talent au championnat italien. Le joueur avait alors décidé qu’il resterait en Sardaigne si le club se maintenait en Série A à l’issue de la saison 2015-2016, ce qui n’a malheureusement pas été le cas. Recruté ensuite par le Chievo Vérone, on connaît la suite…

Au total, le léopard aura disputé 20 matchs avec le Chievo.

L’international Congolais va désormais retrouver une Jupiler Pro League qu’il a déjà éclaboussé d’un talent réel mais qu’il n’a, finalement, pas pu développer dans une Série A qui correspondait pourtant à son style de jeu. Qui plus est le Standard, habituel cador du championnat, sort d’une humiliante 9ème place sur la saison régulière et ne sera pas européen l’an prochain. Tout cela est-il suffisant pour qualifier ce “retour au bercail” d’échec ? Pas vraiment…

Pas vraiment car ce retour revanchard pourrait bien lui servir de tremplin. En revenant à Liège, toutes les conditions sont réunies pour que Polo soit en confiance. La sympathie des supporters à son égard ne sera qu’accentuée par ce retour, qui est une flagrante preuve d’amour pour le club. Il revient certes dans un club devenu modeste, au sein d’un championnat modeste, mais ses aventures diverses en Italie puis en Grèce, ainsi que son nouveau statut d’international ayant disputé une CAN lui ont procuré une expérience qui lui sera certainement plus qu’utile. Le Standard, qui évoluera avec quatre léopards dans son effectif l’an prochain (Sans Bolingi, prêté à Mouscron) veut redorer son blason, et pourrait faire office de rebond intéressant pour Mpoku, si ce dernier réussit sa saison. Après avoir appartenu pendant deux saisons à une équipe qui l’avait “dégoûté du foot“, Mpoku est donc prêt à tout casser. A désormais 25 ans, il est temps d’exploiter un potentiel bel et bien existant.

.