La liste de Christian Nsengi passée au peigne fin

La liste de Christian Nsengi passée au peigne fin

@ 26 Sep 19 4575

Le renouveau

Christian Nsengi a annoncé sa sélection en vue des rencontres amicales à Blida face à l’Algérie le 10 octobre et contre les éléphants de la Côte d’Ivoire le 14 du même mois en région parisienne. Le nouveau sélectionneur des léopards a retenu plusieurs nouveaux joueurs pour sa première. On observe en effet un certain renouveau parmi les 26 joueurs sélectionnés. Christian Nsengi a ainsi appelé pour la première fois sept joueurs qui n’ont pas encore joué la moindre minute officielle avec les léopards A.

Sur les sept joueurs, un seul a plus de 27 ans. Cela témoigne d’un rajeunissement probablement souhaité par le coach Nsengi. À commencer par le poste de gardien, où le prometteur Jackson Lunanga (22 ans) tentera de saisir sa chance. Auteur de bonnes prestations avec les U23, Lunanga va désormais découvrir les A. Il sera en concurrence avec Mandanda et Mossi pour le poste de numéro un. En défense, Ava Dongo, fraîchement transféré à l’AS Vita et Kevin Mondeko de Mazembe sont les nouveaux venus. Avec Muleka, ils constituent les trois joueurs de champ évoluant dans le championnat local à être appelé en A.

Un cran plus haut, un autre jeune qui s’est mis en valeur avec les U23 découvrira la sélection en octobre. Il s’agit d’Edo Kayembe (21 ans), milieu de terrain de formation souvent repositionné arrière-gauche en club. S’il n’est pas titulaire à Anderlecht, Kayembe entre en jeu à pratiquement chaque match, sans décevoir.

Avant la CAN, deux joueurs d’origine congolaise manifestaient leur envie de jouer pour les léopards. Samuel Moutoussamy dans un premier temps et Giannelli Imbula dans un second. Aucun d’entre eux n’a pu rejoindre le groupe pour la CAN 2019. Malgré la déception, force est de constater qu’ils ont gardé l’envie de porter les couleurs de la RDC. Pour rappel, Moutoussamy évolue en France au FC Nantes et n’a jamais connu les sélections de jeunes avec les bleus. Lors de son interview accordée à Leopardsfoot, le milieu de terrain nous avait avoué être prêt à défendre les couleurs de la RDC. Un message qui n’est pas tombé dans les oreilles d’un sourd puisqu’étant dans la liste de Christian Nsengi, le canari pourra joindre ses paroles à des actes dès le mois prochain.

Récemment transféré en Serie A dans le club de Lecce, Imbula avait, pour sa part, été présélectionné par Ibenge avant d’être zappé pour la CAN. Il avait même participé au stage des léopards à Marbella. La prochaine trêve internationale sera l’occasion pour lui d’enfin jouer pour les léopards qui affronteront deux grandes nations africaines.

Enfin, Jackson Muleka, meilleur buteur du précédent championnat local aura l’occasion de se mettre en avant avec les A. Lui qui a brillé avec Mazembe et avec les U23, mais aussi lors du dernier match des léopards A’ en faisant ce qu’il sait faire de mieux, marquer des buts. Sa déception face aux soucis qui l’ont empêché d’honorer sa présélection avec les léopards avant la CAN et qui ont condamné le jeune joueur à regarder la CAN à la télévision, est maintenant probablement derrière lui. Le buteur congolais aura l’honneur de rejoindre ses aînés Bakambu et Mbokani aux avant-postes du noyau de la sélection.

Gardiens : Matampi écarté, vers une nouvelle ère dans les perches ?

Des absences, un grand retour et des arrivées ont été remarquées sur la première liste du sélectionneur national Christian Nsengi Biembe. En ce qui concerne le poste de gardien des buts , ce dernier a jeté son dévolu sur Parfait Mandanda, Anthony Mossi et Jackson Lunanga. Dans ce trio, nous pouvons remarquer l’absence de Ley Matampi, gardien numéro un des Léopards depuis 2016.

Titulaire lors des deux dernières éditions de la CAN , Matampi est désormais sans club depuis son départ d’Al-Ansar (Arabie Saoudite). Sa non-sélection n’a donc rien d’une surprise. Egalement sans club depuis son départ de Chiasso (D2 suisse), Anthony Mossi a, lui, bénéficié de la clémence du staff. Elle s’explique peut-être par la jeunesse de ce dernier, qui a été titularisé quatre  fois sous Florent Ibenge. Mais pour Matampi, cela pourrait marquer la fin d’une histoire qui a débuté le 26 mars 2016 face à l’Angola.

Malgré son statut de remplaçant à l’AS Vita Club, où il peine à détrôner l’éternel Lukong, Jackson Lunanga a su faire ses preuves avec les U23, et récemment avec les Léopards A’.  Le staff technique de l’équipe nationale a également fait appel à l’expérience puisque le portier de Charleroi Parfait Mandanda, dont la première sélection remonte à 2007, a été rappelé. Cette sélection apparaît comme un coup de pouce quasi-inespéré pour le joueur, quatrième choix dans son club.

En somme, il est compliqué de prévoir qui sera titulaire dans les buts. Dans la continuité des quatre dernières années (depuis la retraite de Robert Kidiaba), le poste de gardien apparaît plus que jamais comme le point faible de l’équipe, aucun des trois n’étant titulaire en club. Jackson Lunanga, qui apparaît comme le plus compétitif des trois, aura peut-être l’occasion de se montrer.  Les cartes ont donc été remises en jeu en ce qui concerne ce poste stratégique car Nsengi aura un choix à faire entre Anthony Mossi, qui n’a pas encore trouvé un club , Parfait Mandanda quatrième gardien à Charleroi, qui revient d’une blessure et Jackson Lunanga, remplaçant à V-Club mais titulaire en équipe nationale A’ et chez les U23.

 

Mbokani rappelé !

On ne l’attendait quasiment plus. Et pourtant, Dieumerci Mbokani va bel et bien réintégrer la tanière ! Il faut dire que son ratio impressionnant en club cette saison (six buts et cinq passes décisives en huit matchs avec l’Antwerp) parlait pour lui. Et, plus généralement, ses stats depuis son arrivée en Flandre. Cependant, son âge et surtout ses conflits avec la Fédération laissaient penser que la CAN 2017 marquerait son chant du cygne avec l’équipe nationale.

C’était sans compter sur Mbokalia… Rappelé par Florent Ibenge pour le match décisif contre le Liberia en mars dernier, il n’avait pas pu effectuer son retour en sélection à cause d’une blessure. Alors qu’une majorité de supporters souhaitaient son retour pour la CAN https://www.leopardsfoot.com/mbokani-a-la-can-bonne-ou-mauvaise-idee/, il restait finalement à quai.

Il aura donc fallu attendre la nomination de Christian Nsengi pour revoir l’ancien monégasque sous la tunique des léopards. A bientôt 34 ans, l’attaquant vit une seconde jeunesse en Belgique et son expérience sera bénéfique pour cette ère de transition qui s’annonce. De plus, les léopards se retrouvent sans capitaine officiel en l’absence de Youssouf Mulumbu. Sous l’ère Ibenge, Chancel Mbemba et plus récemment Marcel Tisserand tenaient la corde. Désormais, les cartes sont peut-être à rebattre. Et avec toute son expérience, Mbokani en aura une belle à jouer.