Focus : la montée en puissance de Tisserand

Focus : la montée en puissance de Tisserand

@ 23 Oct 19 2269

Avec 4 victoires et 4 nuls en 8 rencontres, Wolfsburg n’a toujours pas connu la défaite cette saison. Et surtout, le club possède la meilleure défense du championnat allemand, avec cinq petits buts encaissés en huit journées. Installé à gauche de la défense à trois, Marcel Tisserand n’est pas étranger à cette solidité. Nommé dans l’équipe du week-end samedi dernier, l’international congolais monte en puissance au fil des matchs, sans avoir manqué une rencontre pour blessure. À 26 ans, va-t-il enfin pouvoir exprimer pleinement ses qualités ?

Un été incertain…

En trois mois cette saison, Marcel Tisserand a quasiment égalé son nombre total d’apparitions en championnat de l’édition passée. En effet, le défenseur congolais avait passé la majeure partie de l’édition 2018-2019 à l’infirmerie, pour un maigre total de 10 matchs joués sur toute la saison. Après une CAN durant laquelle il a surnagé au milieu des déboires collectifs, mais ponctuée par un tir au but décisif manqué face aux malgaches, Tisserand était de retour en Allemagne. Il devait alors convaincre son nouvel entraîneur, Oliver Glasner, arrivé cet été, de lui accorder une chance, malgré une saison passée minée par les blessures. Ne semblant pas entrer dans les plans immédiats de l’Autrichien, l’ancien monégasque est annoncé sur le départ. Vers la Série A (Atalanta), mais surtout dans des clubs de bas de tableau français (un retour à Toulouse a longtemps été évoqué par les médias, voire une arrivée au Stade Brestois).

… Mais une force de caractère…

Malgré ce manque d’assurance concernant son temps de jeu, Tisserand décide de rester se battre pour sa place. Même si les augures ne sont pas des meilleurs… Glasner installe un 3-4-3 et fait descendre le capitaine Joshua Guilavogui, milieu défensif de formation, un cran plus bas. Pour l’accompagner, il fait confiance à Robin Knoche, formé au club, et à l’international américain John Brooks. Tisserand apparaît donc comme le quatrième choix. Ce n’est qu’à partir de la deuxième journée qu’il apparaît sur la feuille de match, sans entrer en jeu.

Mais il en fallait plus pour décourager le léopard, qui ne ménage pas ses efforts à l’entrainement. Il finit par être récompensé en marquant face à Hambourg le 5 septembre (1-1), lors d’un match amical pendant la trêve. Alors qu’il n’a toujours pas joué en Bundesliga, il est interrogé sur son manque de temps de jeu en équipe première, et se montrait plutôt philosophe :le football est comme ça : parfois tu n’es pas dans l’équipe, puis dans la formation de départ”, avait-il déclaré. “Je me donne à 100% quand je suis sur le terrain et j’espère rester dans l’équipe désormais”.

… Qui porte ses fruits !

Après trois journées sans jouer la moindre minute, il profite de la blessure de Brooks et débute face à Düsseldorf. Reconduit en Ligue Europa face à Oleksandria (3-1) puis face à Hoffenheim (1-1), il n’a plus quitté le onze de départ depuis. Son but victorieux face à Mayence fin septembre (1-0) – célébré par un fimbu –  est venu couronner son début de saison prometteur. Bien que droitier, il est titularisé à gauche de la défense à trois, poste qu’il avait déjà occupé avec succès à Ingolstadt deux ans plus tôt. A noter que depuis le début de la saison, son taux de passe réussies avoisine les 86%. Un ratio plus que correct pour un défenseur…

Cependant, rien n’est définitivement gagné… Car si ses récentes prestations ont attiré les louanges de son entraîneur, John Brooks est désormais revenu de blessure. Souvent sujet aux pépins physiques, l’international américain reste l’un des meilleurs à son poste en Bundesliga lorsqu’il est en forme. Et sauf si Glasner décide de les aligner tous les deux, Tisserand devra faire face à un concurrent coriace. Ainsi, le défenseur congolais ne devra surtout pas se relâcher, et maintenir une bonne condition physique pour rester titulaire. Légèrement touché avant le stage des léopards, il s’est contraint à y renoncer pour éviter d’aggraver son cas. Et vu sa performance face à Leipzig, bien lui en a pris.

Pour l’instant, Marcel Tisserand n’a manqué aucun match pour blessure cette saison. Espérons qu’il en reste ainsi. Car cette saison, Wolfsburg dispute l’Europa League, et vise une place dans le haut du tableau en Bundesliga. Le “ministre de La Défense” pourrait alors faire étalage de ses qualités.