Coupe du Congo féminine : Attaque sans recul vainqueur !

Coupe du Congo féminine : Attaque sans recul vainqueur !

@ 13 Juin 16 105

Pour la première fois de son histoire, l’équipe  de l’Attaque Sans recul de Mbuji-Mayi est montée sur le podium de la 9ème édition de la coupe du Congo de football féminin devant le détenteur du titre, OCL City de Lubumbashi. C’était à l’issue de la finale de cette compétition, vécue, au Stade Tata Raphaël et remportée, de belle manière, par les filles de l’Attaque Sans Recul de Mbuji-Mayi. En effet, contre IOCL City, battu sur la marque de 2-1.

Tous les jours ne sont pas dimanche
Pour cette finale, au regard de l’aura de la formation de l’OCL City, impériale, sur les deux précédentes éditions, personne n’aurait parié sur l’exploit de l’équipe de Mbuji-Mayi. Mais c’était sans compter avec la détermination de l’Attaque Sans Recul de ne plus se soumettre à l’hégémonie des filles de Lubumbashi, certainement obnubilées par une éventuelle  3ème victoire face à un adversaire bien connu.   Comme on dit, tous les jours ne sont pas dimanche et OCL City en a vécu l’amère expérience. Avant ce match, la Maison Mpambu de Mbuji-Mayi a battu Bilenge de Kinshasa par 3-2.

Chimène Masadila : bourreau d’OCL City
Dès le coup d’envoi, l’Attaque sans recul, très présente et très volontaire, a affiché ses ambitions de ne pas subir un 3ème revers devant OCL City. Pour y arriver, l’ASR avait dans ses rangs, une certaine Chimère Masadila, joueuse au dossard n°17.  Sur drible court et précis, cette dernière a profité de la passe en profondeur, d’une co-équipière,   pour mettre  ouvrir la marque, à la 36ème minute. Chimène Masadila qui a récupéré la balle s’est retrouvé nez-à-nez avec la gardienne adverse,  désemparée et qui a déserté ses perches pour sauver les meubles. Peine perdu pour elle. D’un coup de rein, Chimène Masadila l’efface sans aucune peine. Seule devant les bois vides, celle-ci n’a aucune peine pour pousser la balle au fond des filets.

Mushiya Ntumba remet la pendule à l’heure
A la pause, grâce à ce but, l’ASR mène au tableau d’affichage. A la reprise, OCL City se réveille et  parvient à refaire son retard sur l’ASR. Dès cet instant, une certaine opinion sportive était d’avis que l’OCL City était bien partie pour se mettre en exergue en vue d’imposer sa loi à l’équipe de Mbuji-Mayi. Mais la suite de la rencontre ne donnera pas raison à OCL City. Ce qui fait qu’à la 58ème minute Mushiya Ntuma marque ²le seul et unique but de la parie. A un but partout, on était d’avis qu’OCL City allait inverser la donne. Il n’en sera rien du tout.

Doublé de Chimène Masadila
Ainsi, à la 78ème minute, pratiquement dans les mêmes circonstances du premier but, c’est-à-dire, sur une autre passe en profondeur, Chimène Masadila évite la charge de son garde de corps et en position idéale, Chimène Masadila double la mise pour l’ASR qui mène par 2-1. Malgré les efforts fournis, il n’y aura pas de changement au tableau d’affichage. Il n’y aura pas une 3ème couronne pour  OCL.

 Lily Tshimpumpu, présidente de la CNFF
« 
Nous avons réussi le pari de l’organisation de cette compétition. Aux uns et aux autres, merci. Nous pensons ainsi au Gouvernement, au ministre des sports, à la Fecofa et à tous les autres partenaires comme lapresse sportive qui nous a accompagnées. Maintenant, nous pouvons entrevoir l’avenir du football féminin  avec beaucoup d’optimisme ».

Alphonse Baonga, entraîneur de l’ASR (Ancien joueur du Dcmp des années 80)
« Nous étions décidés de ramener la coupe chez nous. Aujourd’hui, c’est chose faite. Nous y avons cru. Pour preuve, durant tout notre parcours, nous n’avons pas encaissé de buts et notre attaque était très prolixe. Notre défense a tenu bon. Nous avons encaissé un but seulement lors de cette finale. Nous avons joué comme nous le voulions ».

Pierre Museba, coach d’OCL City
« L’équipe s’est bien défendue. Mais nous n’avaons pas eu la chance d’exploiter à bon escient toutes les occasions qui s’étaient offertes à nous. Par contre, notre adversaire a profité de nos erreurs défensives pour marquer deux buts et faire la différence. Dans l’ensemble, je suis très content de l’organisation de la compétition. Bravo et félicitation aux vainqueurs ».

Florent Ibenge : sélectionneur national des Léopards
« Je suis très content de voir que le foot féminin a un public. En même temps, je réalise qu’il est temps que l’on s’occupe du foot féminin et de ces filles plutôt que de s’occuper des travaux ménagers. C’est une bonne chose qu’on voit un tel spectacle. Ces filles que nous venons de voir ont autant des droits que les garçons. Il faut qu’on s’y attarde un peu pour leur promotion ».