Vita-Mazembe : les deux géants se neutralisent

Vita-Mazembe : les deux géants se neutralisent

@ 19 Oct 20 480

Le grand derby national de la 3ème journée entre V.Club de Kinshasa et le TP Mazembe du dimanche 18 octobre 2020, au Stade des Martyrs, a accouché d’un nul blanc. Ainsi, les clubs leaders de la RDC ont empoché chacun un point supplémentaire. Les Dauphins noirs qui ont concédé leur 1er nul de la saison compte 7 points en 3 sorties et les corbeaux lushois en compte 2 pour deux sorties. Au-delà de tout, cette rencontre très tactique a dévoilé deux joueurs qui sont sortis du lot par leur prestation individuelle respective.

Omossola sur les traces de Lukong
Simon Omossola, l’un des nouveaux gardiens de V.Club aura été l’un des meilleurs sur le terrain pour son équipe. Camerounais comme Nelson Lukong Bongaman, Simon Omossola, déjà aligné lors du succès des siens devant l’AC Rangers (3-1), a été un vrai rempart pour Mazembe. A trois reprises, il a empêché ces derniers de trouver le chemin des filets adverses.

En exemple, la 21ème. Un centre de Philippe Kinzumbi repris en force en pleine surface de réparation par Adam Bossu Nzali, a vu Omossola se détendre et d’une claquette détourner le cuir en corner. Sur une offensive fulgurante de Mazembe (66ème) où on s ‘attendait voir la balle au fond, Omossola présent, réussira à mettre cette action en échec. Ce gardien va encore récidiver sur une puissante frappe de Chico Ushindi (71ème) pour détourner la balle en corner. 4 minutes plus tard, sur un grosse bourde de Wango Mbabu à l’orée du rectangle, l’avant-centre de Mazembe, Adam Bossu Nzali, un ancien de l’AC Rangers, récupère la balle perdue mais est impuissant face encore à Simon Omossola, très rassurant sur l’ensemble de la partie. Son bon keeping a été une citadelle infranchissable pour Mazembe. A coup sûr, V.Club comptera sur Simon Omossola qui s’inscrit et s’aligne sur les traces de son compatriote, Nelson Lukong Bongaman non encore en pleine possession de ses moyens physiques et qui a repris les entraînements après une blessure au genou.

Philippe Kinzumbi, l’étoile brillante de l’attaque de Mazembe
Lors de ce classico, Dragan Cvetkovic, l’entraîneur de Mazembe avait lancé un trio d’attaquant constitué de Glody Likonza, à gauche, Adam Bossu Nzali au centre et Philippe Kinzumbi, au flanc droit. Ce dernier, doté d’un pied gauche, a été, le déclencheur et le détonateur des offensives des corbeaux lushois. En début de la partie, il a mis, plus d’une fois, Ernest Luzolo son adversaire direct en difficulté même si les services de Kinzumbi n’ont pas été exploités à bon escient par ses coéquipiers. Il serait le passeur décisif si Adam Bossu Nzali (21′) avait conclu en but l’occasion nette et précise de Philippe Kinzumbi. A chacune de ses touches de balle, ce dernier s’est illustré comme un vrai poison dans la défense des corbeaux. Plus tard, Luzolo l’a maîtrisé au point de l’étouffer au fil du match, contraignant Drazen à le remplacer par Grondri Sudi, un transfuge de Lupopo (58′). Venu de Kinshasa, Kinzumbi est un ancien du Réal de Kinshasa passé par la JSK avant d’atterrir à Lubumbashi.