Eusebio Mbaki : ” Je vais tout faire pour intégrer le noyau des A.”

Eusebio Mbaki : ” Je vais tout faire pour intégrer le noyau des A.”

@AzamAndrew 24 Mar 20 1006

Formé à la Katumbi Football Academy (KFA), Francis « Eusebio » Mbaki a rejoint le club de Clermont Foot (ligue 2) en septembre 2019 ou il est prêté jusqu’à la fin de la saison 2020-2021. En République démocratique du Congo, avant de finir meilleur buteur de la deuxième division avec la KFA en 2016. Il intègre Don Bosco avec qui il découvre la Linafoot et marque 7 buts. Actuellement dans le noyau de l’équipe réserve de Clermont Foot, l’international espoir congolais (U23) compte bien saisir sa chance et pourquoi pas, commencer sa carrière professionnelle en Europe. Dans un entretien avec notre rédaction, Eusebio nous a donné ses impressions.

 

Peux-tu te présenter aux internautes congolais qui nous suivent

Je m’appelle Eusebio Mbaki Francis, j’ai 21 ans et je suis née à Kinshasa le 5 novembre 1999.

D’où te vient le nom Eusebio ?

Quand j’étais petit, je jouais au football au quartier avec l’un de mes amis qui m’a surnommé Eusebio, car il était fan de cette légende du football portugais. En réalité, je m’appelle Francis, mais très peu de gens m’appellent par mon prénom.

Quelles sont tes qualités ?

Je suis un attaquant rapide et à l’aise techniquement.

Comment se passe ton évolution au sein du club de Clermont Foot ?

Mon évolution au club se passe bien ! Je compte bien évidemment continuer à travailler afin de progresser.

Avec quel groupe joues-tu en ce moment ?

En ce moment, je suis dans l’équipe réserve de Clermont Foot.

Ressentes-tu une progression de ta part depuis ton arrivée ?

Oui, j’ai progressé sur pas mal de points, mais je compte continuer à travailler.

Quelles sont les différences avec l’académie de Mazembe ?

La différence c’est qu’à Mazembe nous étions dans une école de football. À Clermont, nous sommes dans un cadre plus professionnel.

Quelles sont les difficultés que tu as éprouvées en Europe ? Et dans le football français ?

 Le climat ! C’est selon moi la plus grande difficulté.

Quels sont tes objectifs cette saison ?

Mes objectifs sont simples, je vais travailler pour gagner ma place dans le groupe professionnel.

Quelle est ta relation avec l’international congolais Vital Nsimba ? 

Honnêtement, c’est une très bonne personne. Il est vraiment cool avec les gens, il donne beaucoup de bons conseils.

Comment t’es-tu distingué pour intégrer la KFA ?

J’ai fait plusieurs tests et académies de football à Kinshasa avant d’être repéré par Regis Laguesse et de rejoindre la KFA à Lubumbashi.