CAN 2017 : Une centaine de supporters congolais pour soutenir les Léopards

CAN 2017 : Une centaine de supporters congolais pour soutenir les Léopards

@ 16 Jan 17 505

Arrivée à Libreville, le samedi (9h50 -10h55), après  un vol de près d’une heure, la délégation  des officiels, journalistes, animateurs et supporters congolais  est arrivée à Oyem,  site du groupe C de la Can Total Gabon 2017, aux alentours de 23 heures de Kinshasa. Ce voyage, par route, sur une distance de 600 kilomètres aura duré environ 10 heures.

De nuit Bakonga approche les joueurs
A Oyem, les deux gros bus, d’une capacité  de 57 places assises, chacun s’arrête juste devant l’hôtel où sont logés les Léopards. Le ministre qui, lui aussi, avait fait le même parcours à bord d’une voiture mise à sa disposition est arrivé au même moment que l’ensemble de la délégation congolaise. A  la vue de tous et loin  des oreilles curieuses des supporteurs restés dans les bus, Willy Bakonga a approché les joueurs pour un petit mot -discret – à leur endroit. Après  cette courte entrevue, les deux bus ont mis  le cap sur  l’hôtel Mvet Palace  où chacun a pris connaissance de sa chambre pour la première nuit. Le dimanche,  à la mis journée, le ministre est allé assister à la séance d’entraînement du onze national.

Compte rendu de Willy Bakonga
L’après-midi, à 14 heures, au retour du stade, Willy Bakonga est revenu à l’hôtel Mvet Palace où il a réuni les supporteurs venus de Kinshasa, de Lubumbashi et le représentant des 50 sympathisants congolais vivant à Oyem et à Libreville. Dans un premier temps, Willy Bakonga a procédé à la remise, aux uns et aux, des différentes tenues à porter durant toutes les rencontres de l’équipe nationale. Ce lundi, hormis les animateurs, tout le monde mettra le pagne  estampillé de la marque CAN Total Gabon 2017 et des Léopards.

Les joueurs devant un cas de conscience
En arrivant au Gabon, les congolais étaient précédés par  un mauvais vent, relatif aux primes que les joueurs ont fait souffler, à travers les réseaux sociaux. A  en croire le ministre, après s’être entretenu avec les joueurs,  tout a été résolu et qu’il  n’existe plus de zone d’ombre dans ce dossier. Propos également repris par Youssouf Mulumbu à l’occasion de la conférence de presse d’hier : « Notre équipe est concentrée pour le match de ce lundi. Nous avons eu une séance d’entrainement hier et ce matin. Nous faisons tout pour empocher les trois points face aux Marocains. La page des revendications est tournée revendications. Nous nous sommes entretenus avec le ministre des Sports. Nous voulons faire mieux qu’en 2015 », a déclaré le milieu de Norwich.