Vinny Bongonga : l’artificier !

Vinny Bongonga : l’artificier !

@ 31 Juil 20 349

Co-meilleur buteur de Linafoot avec 23 buts, Vinny Bongonga est la plus fine gâchette du championnat national, avec Jackson Muleka. Moins médiatisé que l’attaquant de Mazembe, le joueur du DCMP mérite pourtant toute notre attention.

Parcours

Né à Kinshasa il y a 24 ans, le jeune Vinny grandit dans la commune de Masina. Tapant très tôt dans la balle, il déploie son talent dans plusieurs clubs de la capitale. Après avoir débuté à la JAC Trésor, il évolue à la JAC Héritage, puis rejoint la Jeunesse sportive de Kinshasa (EPFKIN). Par la suite, il poursuit sa progression à l’AC Rangers et au SC Arc-en-ciel avant d’affûter ses armes de l’autre côté du fleuve, aux Léopards de Dolisie.

Après avoir déployé ses talents de buteur au Congo-Brazzaville, le DCMP rapatrie l’attaquant en 2017. Il est d’abord dans l’ombre de la TKM (Tulenge Kazadi Mundele) mais rentabilise efficacement le temps de jeu accordé par Otis Ngoma. Après avoir attendu patiemment son heure et travaillé dur, il s’installe en tant que titulaire courant 2018, suite au départ progressif des trois attaquants en place. Et depuis qu’il a gagné sa place, il ne s’arrête plus de marquer ! Son transfert avorté au Liaoning Whowin (Chine) à l’été 2019 ne l’a nullement perturbé. Au contraire, il a confirmé son statut d’artificier en chef des Imaniens.

Son style : « Benzema » ?

Si vous interrogez les fans du Daring, il n’y a aucun doute : Bongonga, c’est le Benzema congolais ! Et toutes proportions gardées, le style de Vinny peut faire penser à celui du buteur madrilène. Attaquant complet, doué techniquement, bon de la tête et des deux pieds, il est animé par un sens inné du but, et une spontanéité dans les derniers mètres et ses déplacements. Buteur redoutable, il sait aussi faire jouer ses partenaires, et se muer en passeur décisif. En bref, le profil type de l’attaquant moderne.

Bientôt l’Europe ?

L’été dernier, Vinny Bongonga devait quitter le continent africain. Pas pour rejoindre l’Europe, mais le Liaoning Whowhin (D1 chinoise) qui avait été séduit par ses performances. Le joueur y voyait là un possible tremplin pour rallier l’Europe. Malheureusement, des problèmes administratifs ont avorté le transfert.

Aujourd’hui, Bongonga a gardé la cote dans l’empire du Milieu, mais il serait également suivi par des clubs israéliens, croates, et belges. Affaire à suivre…