Réactions des Léopards suite au tirage

Réactions des Léopards suite au tirage

@leopardsfoot 15 Avr 19 767

La CAF a procédé vendredi au tirage des poules de la prochaine CAN 2019. La RDC évoluera dans le groupe A basé au CAIRE aux côtés de l’Égypte pays hôte, de l’Ouganda et du Zimbabwe. Occasion pour nous de faire la tournée de nos internationaux, pour recueillir à chaud leurs réactions face à ce tirage.

Cédric BAKAMBUAttaquant, Beijin Guoan – Chine
« Être à la CAN, c’est clairement un objectif, on va dire que c’est même un de mes objectifs prioritaires cette saison. Honorer les couleurs du pays c’est toujours une fierté et j’espère faire parti du voyage au Caire.

C’est un groupe super difficile et super compliqué mais ça l’avantage de nous mettre dans le bain directement. On sait que l’Égypte va jouer à domicile et c’est une des meilleures nations en Afrique, finaliste de la dernière CAN. L’Ouganda sera quant à elle, une équipe très difficile à manœuvrer. Le Zimbabwe qui a terminé devant nous durant cette campagne de qualification ne sera pas non plus une équation facile à résoudre. On sait que la tâche sera difficile MAIS pas impossible, on y CROIT et on se battre jusqu’au bout pour sortir de cette poule !

Pour moi, il faudra se méfier de l’Ouganda. Tout le monde connaît l’Égypte et le Zimbabwe qu’on n’a pas battu en phase de poule comme je l’ai dis précédemment. Mais on sait à quoi s’attendre pour les avoir déjà jouer. Par contre l’Ouganda, on va la découvrir donc il faudra rester très prudent. »

Chancel MBEMBA – Défenseur, FC Porto – Portugal
« Je pense qu’un tirage n’est jamais facile. Le plus important pour la RDC sera la préparation. Personnellement je préfère débuter dans une poule difficile. Ça permet d’entrer de jeu, de hausser le niveau se l’équipe au contact des adversaires difficiles…

Concernant le Zimbabwe, je pense que le nul qu’on est parti prendre chez eux montre qu’ils sont abordables. Surtout que cette fois-ci on jouera sur un terrain neutre…

Concernant l’Ouganda, c’est une équipe qu’on connait très peu. Mais cela vaut aussi pour eux car ils ne nous connaissent pas. Pour moi, c’est une poule qui est ouverte, où chacune des équipes aura ses chances de qualifications. A nous de bien préparer cette CAN. Surtout que par rapport à 2015 et à 2017, le groupe a pris plus d’expérience. Ça fait un moment qu’on joue ensemble, il y a plus de maturité et de cohésion par rapport aux années précédentes. »

Ley MATAMPI Gardien, AL Ansar – Arabie Saoudite

« J’étais devant ma télé à la maison pour suivre ce tirage en direct. Nous sommes dans le groupe A avec l’Égypte le Zimbabwe et l’Ouganda. J’ai du respect pour ces 3 équipes qui sont aussi fortes du fait qu’elles sont au même titre que nous, présente à cette phase finale. Aucune équipe ne sera donc à négliger. Surtout l’Égypte qui jouera à domicile et qu’on a croisé à plusieurs reprises et qui à chaque fois, nous a causé du tort par passé…

En 2017 on avait chuté en quarts de finale de la CAN. Fort de cette expérience, je pense qu’on est tous déterminés à aller le plus loin possible. Et pourquoi pas gagner cette CAN. Il faut avoir des ambitions. Quand on va à la CAN, on n’ y va pas pour se dire qu’on va s’arrêter au 1er tour. On y va pour aller jusqu’au bout… Surtout que sur le papier, nous en avons le potentiel. Il faudra juste une bonne préparation, dans les meilleures conditions avec un groupe fort et unis…

Concernant le Zimbabwe, ils nous avaient causé du tort en phase de poule. Je pense qu’ils ne sont pas insurmontable. Il faudra juste qu’on tire les leçons de nos deux confrontations face à eux. »

Marcel TISSERAND Défenseur, Wolfsbourg – Allemagne
« La CAN fait parti bien évidemment parti de mes objectifs, j’attends cette compétition avec impatience… Je trouve qu’on est tombé dans un groupe assez équilibré, on va retrouver le Zimbabwe qui était dans notre groupe pendant la phase de qualification. Ça ne vas pas être évident mais je pense que nous avons la capacité de sortir de cette poule en étant bien concentré…

Personnellement, nous devrons bien évidemment nous méfier de l’Égypte qui est le pays hôtes. Ils seront sur-motivé, mais ça sera à nous de profiter de la pression qu’ils auront face à leur public pour négocier un bon résultat, voir les surprendre !

Enfin, concernant le Zimbabwe, nous les connaissons bien pour avoir jouer face à eux à 2 reprises en phase de poules. Nous devrons tirer les leçons de ces deux confrontations pour mieux les aborder cette fois-ci. C’est une équipe bien organisée, avec des joueurs techniquement à l’aise mais pas insurmontable.

C’est vrai que j’ai fais parti du groupe qui a joué la CAN en 2017, je trouve qu’on avait fait un parcours honorable mais au vu du potentiel de l’équipe actuel, on peut ou plutôt, on doit faire mieux qu’au Gabon. En tous cas que ce soit au niveau de l’organisation qu’au niveau technique. Pour moi, cette CAN promet d’être exceptionnelle ! »

Lema MABIDIMilieu, Raja Casablanca – Maroc
« Personnellement je vais bien, on est presque à la fin de la saison, où nous sommes classé 2ème au niveau local. Si on arrive à maintenir cette place, nous aurons l’occasion de disputer la Ligue des Champions la saison prochaine…

Concernant le tirage, je trouve que le groupe n’est pas facile. Et même si on part avec l’Égypte comme super favoris, on doit le respecter mais pas le craindre. Il faudra juste que le gouvernement et la fédération mettent les moyens qu’il faut…

Avec cela, je pense qu’au vu du potentiel que présente le groupe actuel, on peut faire mieux qu’en 2017 voir même mieux qu’en 2015 où nous avions fini 3ème. »

Paul-José MPOKU Milieu, Standard de Liège – Belgique
« Mon objectif est clair ! Bien terminé la saison en club pour figurer dans la liste des 23 finaux pour la CAN…

Concernant le tirage, c’est un groupe assez relevé avec l’Égypte. Il nous faudra être prêts dès le premier match face à l’Ouganda pour aborder dans les meilleures conditions notre 2ème sortie face à l’Égypte même si on sait que ça ne va pas être facile.

Pour moi, on devra se méfier de toutes les équipes, on devra les prendre toutes au même niveau sans minimiser un seul adversaire. »

Youssouf MULUMBU Milieu, Kilmarnock – Écosse
« Super tirage pour moi car on sera avec le favoris de la compétition. On connaît le Zimbabwe et les erreurs qu’on a pu commettre face à eux lors des qualifications. Pour moi, il ne faut pas se cacher, on part favoris dans ce groupe avec l’Égypte…

Maintenant il faudra le prouver dès la première sortie face à l’Ouganda. Personnellement je suis confiant. Ça sera à nous de travailler sur nos faiblesses et miser sur nos atouts offensifs pour faire la différence. »

Distel ZOLA – Milieu, Tours FC, France
« Même si ça fait un moment que je n’ai plus été appelé, je continue à suivre les performances de la sélection. C’est en rentrant de mon match d’hier que j’ai appris la composition des groupes. Je pense que c’est un groupe ouvert où il faudra bien débuter face à l’Ouganda…

Pour moi, en phase finale de la CAN, toutes les équipes viennent pour remporter la coupe. On se souviendra de la Zambie qui avait créé la surprise en 2012. Pour moi on devra se méfier de toutes les équipes…

C’est vrai qu’on a l’avantage de connaître le Zimbabwe contre qui on a déjà joué. A nous de se préparer en conséquence car ils nous ont déjà prévenu lors de la phase de qualification que ce n’est pas une équipe facile à jouer. Et les Ougandais qui pour moi, voudront faire bonne figure pour leur première sortie dans cette CAN. Il faudra donc être très prudent face à eux car ils viendront jouer le match de leur vie… Ça sera donc à nous de montrer qu’on a de l’expérience pour aborder ce match avec sérénité pour montrer qu’on est la RDC. Ça sera d’entrée de jeu, un signal fort dans la compétition. »

Aziz MAKUKULA – Ambassadeur de la FECOFA
« C’est un bon tirage pour la RDC car on se retrouve d’entrée de jeu avec l’Égypte, le pays organisateur. C’est mieux de les affronter en début de compétition comme ça on les retrouvera plus tard en finale… Maintenant qu’on connaît nos adversaires, à nous de travailler pour aller faire quelque chose de bien et pourquoi pas, ramener la coupe à Kinshasa. En tous cas, moi je suis confiant. Que Dieu nous aide à aller de l’avant.. »