Linafoot : V club sourit, DCMP sombre

Linafoot : V club sourit, DCMP sombre

Les deux matches du play-off de la ligue nationale de football, prévus ce mercredi 11 mars 2015, à Kinshasa, ont vécu avec des fortunes diverses. Match en queue de poisson entre le Dcmp et la JSG Bazano qui menait 0-2 au moment de l’arrêt du match et victoire sur le fil de l’Association Sportive V. Club devant Shark 11 (1-0).

Muzembe Mbulu ouvre le score pour la JSG Bazano
Au premier rendez-vous de ce mercredi, au Stade Tata Raphaël, le Daring Club Motema, soutenu par ses sympathisants et même ceux de V. Club, en tout début de la rencontre,  n’a pu tenir tête devant l’équipe de la Jeunesse Sportive Bazano de Lubumbashi. Dès le coup d’envoi, au regard de la prestation des deux adversaires, on a senti la volonté des athlètes de Bazano d’en finir avec la formation locale dans la mesure où les visiteurs présents sur tous les duels étaient plus incisifs que les Immaculés. Malheureusement, il n’y aura pas de changement au tableau d’affichage.  En dépit d’un certain équilibre qui se lisait sur le comportement des 22 acteurs,  tout bascule,  soudain, pour la JSG Bazano. A la 25ème minute, sur une attaque  des lushois, Muzembe Mbulu, porteur du dossard n°30 trompe Doumbia Lossenyi, le portier nigérien du Dcmp. La JSG Bazano mène par un but à zéro et jusque tout restait relativement calme.

Le but gag de Masosa Mukuta, le portier de la JSG Bazano
Mené à domicile, le Dcmp se réveille dans le but de refaire son retard et même d’améliorer son sort. Malheureusement, au-delà de l’appui des supporters à son endroit, le Dcmp est quelque peu balbutiant dans ses offensives. Comme de la 43ème minute qui échoue dans un cafouillage et qui a vu le portier Masosa Mukuta se saisir de la balle pour annihiler la tentative du Dcmp. La balle maîtrisée, le dernier rempart  de Bazano, depuis l’arrière-garde des siens fait un long dégagement. La balle s’en va bondir dans le grand rectangle du Dcmp devant son homologue du club kinois placé, en position avancée, à la hauteur  du point de penalty. Cette balle vicieuse échappe à Doumbia Lossenyi, le gardien du Dcmp, incapable d’éviter l’inévitable quand le cuir s’en va bonnement et doucement se loger au fond des filets… La surprise est de taille. Le Dcmp accuse un retard de deux buts à deux minutes de la pause. Comme piqué par une mouche et comme un seul homme, le public imanien du pourtour et des tribunes se déverse dans la zone neutre. Certains des Daringmen, dans la tourmente, s’en prennent à leurs dirigeants qui quittent le stade en catastrophe. Et la casse s’en suivra malheureusement. Cet imbroglio durera plusieurs minutes et consommera la durée de toute la 2ème période. Les joueurs de Bazano iront s’abriter dans les vestiaires et ne reviendront plus sur l’aire de jeu. Les arbitres  autant que les autres officiels resteront invisibles durant tous ces incidents. Ceux du Dcmp y resteront jusqu’au moment où les joueurs de V.Club et ceux de Shark 11 feront leur entrée pour le 2ème match de ce mercredi 11 mars 2015. Finalement,   les 11 acteurs du Dcmp quittent le terrain sous escorte.  A coup sûr, le dernier mot de ce match à l’issue confuse reviendra à l’organisateur mais on peut déjà craindre le pire pour le DCMP qui malgré son soubresaut au premier tour semble retomber dans ses travers.

V.Club s’échappe par le chas de l’aiguille devant Shark 11 (1-0)
Après une première rencontre confuse, le 2ème match de ce mercredi, entre V.Club et Shark 11, très disputé, de bout en bout, s’est décanté sur un penalty de V.Club. Ce penalty, contesté par les 11 Requins de la commune de la Gombé, consécutif à une charge d’un défenseur de Shark 11 sur Firmin Mubele Ndombe,  est survenu à la 65ème minute. Appelé à la sentence, le burkinabé, Dayo Issoufou qui joue son premier match de la saison dans les rangs des Dauphins noirs trompe aisément Mabula le portier de Shark 11. Malgré les trois changements opérés les entraîneurs des deux équipes, ce résultats s’est maintenu jusqu’au dernier coup de sifflet. Avec ce succès, les Véclubiens totalisent 10 points en quatre sorties alors que Shark 11 s’embourbe sur ses deux unités pour trois matches livrés. Il faut noter que depuis toujours, le match entre V.Club et Shark 11, du temps où les deux équipes étaient encore sociétaires de l’Epfkin et même au championnat national, a toujours souri aux vert et noir qui en sortent souvent vainqueur par le chas de l’aiguille.