Le RCK contraint au partage par Sanga Balende (1-1)

Le RCK contraint au partage par Sanga Balende (1-1)

@ 09 Sep 19 593

Après son nul blanc de la première journée contre l’AS V.Club, le Racing Club de Kinshasa en a enregistré un 2ème nul dans le championnat de la ligue nationale de football. En effet, pour le compte de la 5ème journée, le Rck a été tenu en échec, par Sa Majesté Sanga Balende, sur la note de 1-1.

Ntumba Libanza (10′) a ouvert la marque pour le Racing Club de Kinshasa qui a mené sur cette note. Ce qui a donné l’espoir au club de glaner son premier succès à la saison. Mais Sa Majesté Sanga Balende qui ne l’entendait pas de cette oreille, a rétabli l’équilibre par José Badibake Mpongo (52′).

Malgré les efforts déployés de part et d’autre, le match s’est terminé sur ce résultat paritaire. Sur terrain, au delà du forfait infligé au FC Renaissance, c’est le 3ème nul obtenu par les Banjelu ne basantu – “Les anges et les saints” de Mbuji- Mayi, après celui face à Don Bosco (2-2). Le RCK en est à son 2ème après le nul blanc contre V. Club, en cinq sorties dont trois défaites ( 0-1 face à Mazembe, 1-3 contre Renaissance et 0-3 devant Daring).

Bertin Maku Kisamba, coach du Rck :
Aujourd’hui, nous avions la ferme ambition d’empocher nos trois premiers points et nous y étions tout proche. Mais il y a eu une déconcentration des joueurs. Bien plus, nous avons estimé que le cap des clubs de la zone A ( Renaissance, V. Club, Daring et Mazembe ) était passé avant d’amorcer ceux du second rang. Mais nous avions oublié Sanga Balende pourtant du premier lot. Somme toute, nous allons continuer à bosser dur pour ne pas rater le coche face aux équipes considérées de la même catégorie que le Rck. Dans les tout prochains jours, l’équipe sera renforcée par quelques nouvelles recrues dont les formalités administratives sont en cours de réalisation

Donda Mutombo, coach de Sanga Balende et un ancien sociétaire du Dcmp :
Notre équipe n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière. Cela se comprend du fait que près de 9 cadors de l’ossature de la saison dernière, se sont envolés pour d’autres cieux. Sans le dire, nous sommes aussi en reconstruction, mais en travaillant en silence. Nous avons recruté des jeunes qui n’ont jamais joué en ligue 1 et qui ne se sont jamais produit au Stade des Martyrs. Il leur faut du temps pour s’imprégner de la matière qui leur est dispensée“.