Linafoot D2 : Virunga-Kabasha, un derby qui fait rêver

Linafoot D2 : Virunga-Kabasha, un derby qui fait rêver

Virunga et Kabasha, les deux grosses cylindrées du football de Goma ne se sont jamais affrontées dans une compétition nationale de haute facture, le choc programmé pour ce dimanche s’annonce donc ardue entre ses deux équipes vu que c’est leur première confrontation dans la ligue nationale de football.

Trois raisons pour lesquelles il faut suivre ce duel des géants gomatraciens

1. Virunga reste imbattable depuis son entrée en lice dans la ligue 2
Les poulains du président Malekera Bezo sont sur une série de trois victoires en trois sorties. Le bémol est le non déplacement pour Kisangani afin de croiser le CS Makiso, le club boyomais avait bénéficié de trois points par forfait. Le Daring Club Virunga n’a pas encore perdu sur la pelouse synthétique du stade de l’unité de Goma depuis sa réouverture. Après avoir cueilli à chaud l’Athlétique Club Capaco de Beni (2-1), le club cher à Titiya Kavusa s’est débarrassé d’Eldorado de Bunia sur la petite des marges (1-0) avant d’atomiser Mapenzi AC de Punia du Maniema (4-0). Le derby de ce dimanche viendra confirmer la super forme de virunga dans la ligue 2 après son éviction.

2. Un duel des entraîneurs
Non seulement les deux bancs seront garnis au regard des dernières recrues qui sont venus étoffer les deux ossatures, il s’agira également d’une bataille entre les deux nouveaux entraîneurs. D’un côté Djuma le burundais patron du staff technique des immaculés. Ce dernier est cité comme étant l’homme du changement dans cette équipe. Ses choix et son autorité dans les vestiaires ont toujours payés. Il n’est pas à son premier exercice avec les verts et blanc de Goma. Il y trois ans, les supporters l’avaient ovationné pour avoir qualifier l’équipe. Si à nouveau, ils ont insisté pour son retour sur le banc, c’est grâce à son passage ponctué par des résultats élogieux que l’équipe a pu se relancer. De l’autre côté à Kabasha, le sorcier Santa n’aura pas à baisser pavillon en dépit de son faux pas en Ituri où l’équipe du président Rostand Kahongya avait été battue (1-2) par les baobabs d’Eldorado. Santa sait bien négocier les derbies, la preuve est le face à face remporté sur Ngoy alors là aux commendes de Maniema Union avec lequel d’ailleurs il a eu à remporter la coupe eu Congo de 2009.

3. Bokota Labama d’un côté, Kabuya Mukendi de l’autre dans un stade plein
C’est sera en tout cas une grosse empoignade entre ces deux vétérans qui se connaissent très bien. S’il est le seul joueur de kabasha de la génération des vainqueurs de la coupe du Congo de 2005, Kabuya qui soufflera sur sa 39e bougie en janvier prochain est l’un des meilleurs gardien à être passé à Goma, plus il prend de l’âge plus il dévient très remuant. Du côté de Virunga, le natif de Kisangani et naturalisé rwandais, Bikota Labama a su lors de ses premières apparitions avec la tunique de Virunga prouver qu’il avait ses réflexes et qualité malgré ses 37 ans. Ses prestations sous les couleurs de Virunga laisses toujours une saveur sucrée dans le chef des supporters. Impliqué dans les deux buts des verts et blanc face à Mapenzi, Bokota d’un raid solitaire a éliminé cinq défenseurs avant d’obliger le gardien à concéder un pénalty. Ce dimanche il aura aussi du crédit quand on sait qu’il a marqué un somptueux but lors du match de gala, Virunga-Kabasha à l’occasion de la réouverture du stade de l’unité.