Guelor Kanga, le plus Congolais des Gabonais!

Guelor Kanga, le plus Congolais des Gabonais!

@MakayaDestin 27 Mar 21 2304
International gabonais depuis 2012, et double passeur décisif lors du dernier match face aux Léopards (3-0), Guelor Kanga dispose d’une identité et d’un parcours qui devraient être remis en question au vue de ses déclarations et affirmations personnelles.
 
 
 
Mais qui est-il réellement? 
 
Alors qu’il est présenté comme étant né le 1er septembre 1990 à Oyem au Gabon, Guelor Kanga est  en effet natif de Kinshasa. Comme nous pouvons l’entendre lui-même l’affirmer lors d’un interview publié le 20 juillet 2020 sur la chaîne YouTube Congo révolution news, il a rejoint le Gabon pour la première fois suite à une invitation d’un de ses grands frère résidant dans le pays de la côte atlantique : «  Mon grand frère Blaise Kanga a fait des démarches pour que je le rejoigne au Gabon. J’ai voyagé avec mon autre frère Landry. On est arrivés un certain mercredi. Au début, ce n’était pas facile dans un nouveau pays où on parlait une autre langue que le lingala, c’est-à-dire le français ». a-t-il déclaré.
 
 
Au cours de l’interview, le joueur de l’Etoile Rouge de Belgrade rappelle d’avoir débuté sa carrière au sein du FC Royal de Bumbu, avant de connaître plusieurs autres clubs de division inférieure de l’Entente provinciale de football de Kinshasa (EPFKIN) tels que le FC Bosenge, le FC ODI ou d’autres équipes de la commune de Bandalungwa. 
 
Son parcours de footballeur au Gabon ne  débute que lorsqu’un de ses proches lui propose d’aller passer un essai au FC GBI, un club local de deuxième division. Face à cette suggestion, Guelor Kanga explique à avoir refusé en disant : «  Un test en deuxième division ? Comment ça se fait, pourtant j’ai connu la première division provinciale à Kinshasa ».
 
 
Suite à l’insistance de son ami, il finit par accepter cette proposition. C’est là que son aventure gabonaise commence. 
Au Gabon, le joueur de 30 ans a évolué à Manga Sport, au FC Missile et à Mounana avant de s’envoler pour l’Europe.

 

La fiche actuelle de Kanga
 
 
Né et grandi à Kinshasa mais inscrit comme étant natif d’Oyem et de nationalité gabonaise, Guelor Kanga a laissé sous-entendre au cours de l’interview qu’il aurait changé son identité sous le parrainage de son ancien entraîneur du GBI afin de ne pas être compté comme un joueur extra-communautaire  au Gabon. Cela représente donc un acte de falsification ou de fausse déclaration de l’identité du joueur.
 
Que prévoit la CAF dans ce genre de situations ? 
 
– L’article 41 dans son alinéa 42.13 du code disciplinaire de la CAF dit : « Pour toute intention délibérée de frauder par falsification de documents officiels, la fédération concernée sera suspendue conformément aux présents règlements et au code disciplinaire de la CAF ».
– L’article 45 dit : «  Si la CAF apprend, quel que soit la source, qu’une fraude et ou falsification de documents accomplie par quelque moyen et / ou support que ce soit a été commise par une ou plusieurs équipe (s) nationale (s), une enquête sera ouverte ». 
– L’article 46: « Au cas où les faits incriminés seraient avérés, l’association nationale reconnue coupable sera suspendue de participation aux deux éditions suivantes de la CAN ».
– L’article 47: « Pour toute erreur administrative, en matière d’enregistrement des joueurs, l’association nationale concernée sera suspendue de participation à l’édition suivante de la CAN, et son équipe sera éliminée de la compétition si cette dernière est toujours en cours ».