V Club : Etekiama, bientôt le bout du tunnel

V Club : Etekiama, bientôt le bout du tunnel

@ 10 Jan 16 190

Suspendu deux ans par la CAF,  Taddy Agiti Etekiama est en passe de voir bientôt le bout du tunnel. “Malgré cette sanction, je jouis de tous les avantages comme le 19ème joueur de V.Club”

Taddy Agiti Etekiama est cet avant-centre de l’AS VClub qui a été suspendu pour deux ans,   par la Confédération africaine de football du fait de jouer aussi pour la sélection rwandaise sous une autre identité. C’est cette année 2016 qu’il va entièrement purgé sa peine de deux ans de suspension. Leopardsfoot l’a rencontré au Stade des Martyrs où il assistait à une rencontre  pour lui poser ces quelques questions.

Leopardsfoot : Etekiama, combien de mois vous reste t-il encore pour apurer toute la sanction de la Caf ?
Etekiama : A ce que je sache, il ne reste plus grand chose pour que je purge entièrement ma peine. En tous cas, elle devrait être épongé au cours de cette année 2016. En principe, le  gros de la punition appartient déjà au passé. Il n’y a plus que quelques détails à ajuster pour que je rechausse les bottines.

Leopardsfoot : 2016 sera-t-il l’année de votre reprise en ligue des champions avec V.Club ?
Etekiama : C’est possible, si l’équipe se  maintient encore dans la course vers la phase de groupe, je pense que j’y serais. E tous cas, j’ai foi.

Leopardsfoot : Comment avez-vous enduré votre sanction ?
Etekiama : C’était dur. Un calvaire pour un joueur, comme moi,  qui ne vit que du ballon comme métier. Mais pour moi, cette dure épreuve a été quelque peu allégée  par le soutien moral inconditionnel  de tous mes coéquipiers et de tout le staff avec  l’entraîneur Florent Ibenge, en tête. Pour eux, je n’étais pas un banni ou une peste pour l’équipe.  Pour preuve, à chaque séance d’entraînement,  tous m’encourageaient pour ne pas  perdre l’élan et la forme physique d’un athlète actif,  exclu de la haute compétition. C’était cela,  le nouveau mode de vie que je m’étais imposé. Et j’ai eu foi en eux pour résister

Leopardsfoot : Contraint au chômage, comment faisiez-vous pour nouer les  deux bouts du mois ?
Etekiama :  Pendant toute la période de la sanction, je n’ai souffert de  rien. J’étais et je le suis encore,  régulièrement payé comme tous les autres  joueurs de V Club. Rien: salaire et primes ne m’étaient privés. En soi, on me considère toujours  comme le 19ème joueur retenu pour chaque match. Une raison de plus pour témoigner toute ma reconnaissance à l’endroit du Général Amissi Kumba, le président de l’équipe et à tous les autres membres  de son  comité pour ce soutien.

Leopardsfoot : Avec du recul, comment avez-vous reçu le coup de massue de  la Caf ?
Etekiama : C’était bien pénible. Surtout, cette colère de la Caf m’a foudroyé au moment où V Club avait amorcé un tournant décisif dans sa courbe ascendante vers le titre.  Malheusement, en dépit des efforts de tous, VClub a terminé vice-champion. Pourtant, mon vœu le plus chère était d’être avec les autres. Mais que pouvais-je faire devant ce destin, inéluctable, qui en avait décidé autrement. D’ailleurs toujours sous le coup de ma sanction, 2015  n’a pas été porte-bonheur pour mon équipe. J’ose croire qu’en 2016, avec le  concours et les efforts de tous, V Club pourra faire mieux qu’en 2014, année  qui l’a conduit jusqu’en finale.

Leopardsfoot :  Après la sanction, quelle sera la nationalité d’Etekiama ?
Etekiama : Je suis congolais. Cet égarement est la conséquence de la division,  Est – Ouest,  du pays  à la suite des guerres qui ont sévit dans la partie orientale de la RDC. Pour survivre, on était obligé d’être à cheval, entre les deux pays, le Rwanda et la RDC. Le sort est peut être tombé sur moi parce que je suis footballeur mais cela a été le cas de beaucoup d’autres contraint d’aller commercer, se réfugier ou s’installer au Rwanda.  Mais bon, cette expérience m’a assagi. Aujourd’hui, il m’est impossible de défendre les couleurs nationales. Pour moi, c’est à mettre sur le compte des erreurs de la jeunesse.

Leopardsfoot : Quel Etekiama verra-t-on après avoir purgé sa peine ?
Etekiama : Je rêve de me muer en un autre Etekiama. Cela veut  simplement dire qu’avant la sanction, je jouais plus pour moi-même. Mais, le nouvel Etekiama, celui de l’après sanction sera plus au service du collectif. On me comprendra quand je vais rechausser les bottines.  En attendant, à tous, bonne année 2016.