Renaissance vs Maniema Union : Ce que pensent les entraîneurs Daouda et Papy Tumba

Renaissance vs Maniema Union : Ce que pensent les entraîneurs Daouda et Papy Tumba

@ 02 Oct 20 209

C’est ce vendredi 2 octobre 2020, sous le coup de 15H30, au Stade des Martyrs, qu’on vivra le coup d’envoi de la 26ème édition de la ligue 1 du championnat national. En ouverture de cette compétition, le match inaugural sera l’opposition entre le FC Renaissance de Kinshasa et l’AS Maniema Union de Kindu qui a installé ses pénates depuis plus d’un mois dans la capitale. En marge de cette rencontre, les entraîneurs des deux équipes étaient conviés à la traditionnelle conférence de presse d’avant-match. A cet exercice, Daouda Lopembe, l’entraîneur de Maniema Union, un ancien de Renaissance de 2014 à 1018, était le premier a donné sa vision de cette rencontre.

Après  30 jours de préparation dans la capitale, dire que Maniema Union est prêt pour ce match, serait un mensonge  autant  si je disais l’inverse. Car, dans l’intervalle qui précède  l’heure du coup d’envoi de ce duel, bien de choses peuvent se passer, tant sur le plan technique, tactique, physique que mental. Somme toute, Maniema Union jouera pour empocher les trois points du jour. Pour cela, le travail abattu s’est assis sur base de l’effectif de la saison passée qui constitue l’ADN du club, associé à quelques nouveaux venus. Empocher ces 3 points ne sera pas facile car l’adversaire du jour, Renaissance, ne viendra pas en victime expiatoire. L’essentiel est de nous imposer dans un huis clos imposé par la pandémie du Coronavirus… Certes, mon passé me lie à Renaissance de façon historique mais cela ne dit rien.

Après D.Lopembe, Papy Tumba du FC Renaissance a pris le relais  pour ses impressions d’avant-match.

Renaissance ambitionne d’être en Afrique la saison prochaine. Ce qui voudrait dire que l’objectif de l’équipe est de se classer en ordre utile parmi les trois premiers du championnat. Mais on ne peut oublier les moments difficiles que l’équipe a enduré durant la période  l’arrestation de son président, l’évêque Pascal Mukuna. Tant bien que mal, Renaissance s’est préparé en dépit de nombreux départs comblés par de nouveaux qui descendront sur l’aire de jeu pour défendre les couleurs vert, blanc et orange. Je me réserve de dévoiler toute la stratégie mise en place pour surprendre Maniema Union du moment  que l’on sait comment fonctionne l’entraîneur  Daouda dont le mode de travail est connu pour l’avoir côtoyer  dans Renaissance. Le départ du gardien Matampi n’affecte pas le groupe et d’ailleurs, il est remplacé par un autre que l’on découvrira”, s’est-il exprimé. Mais selon quelques indiscrétions, le nom de Dule Lutunu, un ancien gardien de l’AS Dragons mais aussi des Léopards de Dolisie du Congo Brazzaville est avancé pour lui succéder.  Comme on l’aura compris, les propos de chacun prouve à suffisance que personne ne veut lâcher et ne veut faire de cadeau. D’où la rude épreuve de force à laquelle on va assister surtout que Maniema Union passe pour un bourreau de Renaissance qui lui avait raflé le titre en finale de la coupe du Congo au Stade des Martyrs (1-1 puis 3 tirs au buts à 1) et avait réussi à battre son adversaire, la saison dernière, à Kindu par 2-0. Ce qui a fait dire à Daouda que Renaissance aura un esprit revanchard lors de ce match tant attendu. Le rendez-vous est donc pris pour cette après-midi au Stade des Martyrs en mode distanciation !