Cédric Bakambu

Avatar de l’utilisateur
Erick Ross
Entraîneur
Entraîneur
Messages : 18390
Enregistré le : 29 Déc 2007, 20:16
Contact :

Re: Cédric Bakambu

Messagepar Erick Ross » 11 Déc 2017, 10:27

Auteur d’un gros début de saison avec Villarreal, Cédric Bakambu est désormais considéré comme l’un des meilleurs attaquants de Liga. Avant le choc face au Barça, ce dimanche, RMC Sport décrypte la progression de l’ancien Sochalien avec ceux qui le connaissent et qui l’ont affronté.

Clément Lenglet est bien placé pour parler de Cédric Bakambu. Le défenseur central de Séville l’a affronté le 26 novembre dernier. Son équipe l’a emporté 3-2 à Villarreal. Mais il n’a pas oublié son duel avec celui qui talonne Lionel Messi au classement des meilleurs buteurs de Liga. "C’est l’un des plus chiants à jouer dans le championnat, explique le défenseur de 22 ans. Il va vite et se déplace très bien. Il aime beaucoup les espaces. Il passe dans des trous de souris. Il a de bonnes qualités techniques sur les prises de balle. C’est vraiment difficile de le prendre au marquage."

Durant ce match, l’ancien Sochalien a d’ailleurs ouvert le score assez rapidement. Sa 9e réalisation en 13 matches. "On sent de la confiance dans ses gestes, témoigne Lenglet, qui l’a croisé à deux reprises depuis son arrivée en Espagne en début d’année. Contre nous, il tente une volée à la 85e. On voit que c’est un joueur important pour son équipe. Ses partenaires cherchent toujours à le trouver. Avec Bacca, ils sont vachement complémentaires. Parce que Bacca peut jouer un peu dos au jeu. Et comme Bakambu aime prendre les espaces, ils s’entendent très bien."

Sur le pré, Bakambu n’est pas du genre à ménager ses efforts. L’attaquant de 26 ans multiplie les courses et les appels. Et n’oublie jamais de prêter main forte à sa défense. " Par rapport à ses aptitudes, il me fait penser à Cavani, c’est le même profil, observe Chris Mavinga, champion d’Europe U19 à ses côtés avec l’équipe de France en 2010. Il fait énormément d’efforts pour l’équipe. Il marque beaucoup de buts mais il rate aussi beaucoup d’occasions."

Florian Marange, qui l’a côtoyé six mois à Sochaux, le compare également à une autre star du PSG pour sa polyvalence. "Comme Mbappé, il peut joueur seul en pointe ou à deux devant, il a même joué un peu sur le côté dans sa carrière, témoigne le défenseur de 31 ans, sans club depuis cet été. C’est dur de défendre face à lui vu qu’il est très rapide et qu’il a beaucoup de facilité à éliminer." Lenglet ne dit pas autre chose: "C’est un attaquant qui ne décroche pas très souvent. Il préfère partir en profondeur. Il aime bien aller dans le dos du latéral gauche. Mais il a des facilités pour se déplacer sur tout le front de l’attaque. Son style me fait un peu penser à Loïc Rémy."

Tous ceux qui ont croisé la route du natif du Val-de-Marne s’en souviennent. Dès son plus jeune âge, celui qui est aujourd’hui international congolais a su se démarquer. "Il a toujours eu les aptitudes physiques et techniques pour jouer au haut niveau, assure Mavinga, qui évolue désormais au Toronto FC, en MLS. En U18, j’étais au PSG et je me rappelle que quand on rencontrait Sochaux, c’était toujours difficile face à lui. C’était clair qu’il allait faire carrière." Marange non plus n’est pas vraiment étonné par la trajectoire de son ancien coéquipier. Un joueur agréable à vivre et tout aussi timide que lui hors du pré. "Je ne suis pas surpris, c’est l’un des plus rapides avec lesquels j’ai évolué", glisse-t-il.

Simon Pouplin, le gardien de Nice, qui l’a fréquenté durant deux ans chez les Lionceaux, est un peu plus nuancé. "On sentait qu’il avait de grosses qualités et une bonne marge de progression, mais de là à exploser comme ça, on ne l’avait peut-être pas vu venir. Il faisait partie des bons jeunes à Sochaux, comme Jérôme Roussillon (Montpellier), mais honnêtement, pas de là à ce qu’il fasse de telles performances dans un championnat majeur. Donc c’est vrai que je suis un petit peu surpris. Mais je suis ravi pour lui."

C’est un point sur lequel s’accordent tous ses anciens partenaires. A ses débuts, Bakambu manquait d’adresse face au but. Avec son agilité, sa percussion et ses accélérations, il se retrouvait facilement en bonne position. Mais au moment de conclure, il y avait comme un blocage. "Ce qui lui manquait, c’était la finition, se rappelle Marange. On le chambrait un peu par rapport à ça. C’est quelque chose qu’il a dû travailler pour atteindre son rendement actuel." Pouplin confirme: "Il fallait vraiment qu’il bosse devant le but. C’était un attaquant complet, puissant et plutôt bon dribbleur. Il arrivait à se créer pas mal d’occasions, mais il n’avait pas encore ses qualités de buteur."

Une lacune dont l’intéressé a pris conscience au fil des années. "C’est vrai qu’on pouvait lui reprocher sa finition. Il se créait beaucoup d’occasions mais ce n’était pas un tueur. Il pouvait améliorer ses derniers gestes. Il a dû travailler mentalement et être bien conseillé. On a dû lui dire et lui répéter qu’un attaquant devait mettre des buts. Je pense qu’il a eu le déclic en arrivant en Turquie, à Bursaspor (à l’été 2014, ndlr). Il a compris que son rôle premier, c’est de marquer."

A 26 ans, Bakambu traverse la meilleure période de sa carrière. Mais il n’a peut-être pas encore exploité tout son potentiel. "Je ne pense pas qu’il ait atteint son maximum, tranche Mavinga, avec qui il est toujours en contact. Il n’a pas envie de s’arrêter là. Je le connais, il veut continuer à briller. Il a encore faim." Reste à savoir si le buteur du Sous-Marin Jaune sera capable de taper dans l’œil des plus grands clubs. "Je pense que c’est possible. Il montre qu’il a les qualités pour. En plus, il est jeune donc il n’y a pas de raison que ça ne se fasse pas", estime Lenglet.

Il faudra pour ça empiler les buts pendant plusieurs mois. Sans baisse de régime. "Ce qui est difficile, c’est de durer au plus haut niveau, souffle Marange, qui s’entretient actuellement près de Bordeaux. Il va falloir qu’il enchaîne plusieurs saisons en marquant énormément. C’est sur ça qu’il sera jugé. Parce que des joueurs qui font une ou deux bonnes saisons, il y en a beaucoup. Mais sur dix ans, il y en a très peu."

http://rmcsport.bfmtv.com/football/il-m ... 19099.html
Jonas Balela-Pour l'amour de mon pays :

http://www.youtube.com/watch?v=RBIHCwBYELo

Avatar de l’utilisateur
Erick Ross
Entraîneur
Entraîneur
Messages : 18390
Enregistré le : 29 Déc 2007, 20:16
Contact :

Re: Cédric Bakambu

Messagepar Erick Ross » 24 Avr 2018, 13:44

Bakambu ''sauve'' sa team. A partir de 4 min jusqu'à la fin :arrow: https://www.youtube.com/watch?v=7iwl9V0xWJE
Jonas Balela-Pour l'amour de mon pays :

http://www.youtube.com/watch?v=RBIHCwBYELo


Retourner vers « Autres championnats »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron