Nsengi : « Nous devons améliorer notre finition »

Nsengi : « Nous devons améliorer notre finition »

Au lendemain de la qualification des Léopards pour le 3ème tour des éliminatoires de la Can des U-23, le sélectionneur national, Christian Nsengi était, le mercredi 3 avril 2019, face à la presse, au siège de la FECOFA, en guise d’évaluation de ce qu’aura été la marche évolutive de sa tanière depuis le début de cette compétition jusqu’à l’élimination des Lionceaux de l’Atlas du Maroc.

Dans cette entrevue, sans ordre du jour circonscrit au préalable, tout s’est défini au fil des minutes au regard des préoccupations soulevées.

Dans cet ordre d’idée, l’orateur à plancher, entre autre, sur les leçons tirées de la double confrontation contre le Maroc.  Nsengi est d’avis que tout son effectif, riche et plein de talents, lui a donné satisfaction. Mais il se fait des soucis sur sa ligne d’attaque où seul Jackson Muleka a su se montrer efficace devant les buts.  D’où faudra-t-il, à ses dires,  du travail pour arriver à une meilleure finition de la part de tous ses attaquants notamment Ifaso, Muzungu et Likondza qui ont eu du temps de jeu.

A propos du Mali, prochain adversaire des Léopards, Nsengi dit avoir une idée de son adversaire. C’est un pays habitué aux compétitions d’âge et au palmarès élogieux. Mais la RDC va se préparer en conséquence et comme les Léopards séniors,  l’objectif commun est d’être d’abord en Egypte en novembre 2019 puis à Tokyo en 2020 pour les Jeux Olympiques.

En conclusion de cette entrevue, Christian Nsengi s’est déclaré très heureux du fait que la performance de cette ossature est le fruit d’un travail qui a commencé il y a quelques années en amont avec les U17 et les U20 des différents sélectionneurs et que la finalité de tout ce travail aujourd’hui, en dépit de l’aspect sportif et des différentes qualifications attendues, était la préparation de ces joueurs à intégrer le niveau ultime, c’est-à-dire, la sélection A de Florent Ibengue.