Mulumbu : Nous devons rester sur notre lancée

Mulumbu : Nous devons rester sur notre lancée

@leopardsfoot 02 Oct 14 277

A quelques jours de la rencontre face à la Côte d’Ivoire, Youssouf Mulumbu revient sur les des deux premières rencontres et donne ses impressions sur le choc qui attend les léopards face à la Côte d’Ivoire le 11 octobre prochain à Kinshasa dans le cadre de la 3e journée des éliminatoires CAN 2015.

Léopardsfoot : De retour sur les terrains, comment se porte Youssouf Mulumbu ?
Mulumbu : Mulumbu se porte très bien. Je suis sur pied depuis un moment même si j’ai perdu ma place à Westbrom…

Léopardsfoot : Comment ça  ?
Mulumbu : Et bien, suite aux bons résultats que l’équipe a faite sans moi, il était difficile que l’entraîneur change son équipe à mon retour. Du coup j’ai provisoirement perdu ma place même si je  sais que je vais revenir. C’est juste une question de temps. Il faut juste que je travail dur  pour que ce retour se fasse rapidement.

Léopardsfoot : Quelles sont tes impressions sur le classement actuel de la RDC dans ces éliminatoires de la CAN ?
Mulumbu : Je suis satisfait de cette position même si je reste un peu déçu car je pense qu’on aurait pu faire mieux face au Cameroun. Malheureusement, nous sommes retombés dans nos travers habituels où nous avons toujours du mal à démarrer les compétitions. Mais bon, je pense que nous sommes sur la bonne voie. Ce groupe est encore jeune, nous devons rester sur la lancée du match contre la Sierra Léone et ne garder que les points positifs.

Léopardsfoot : On a vu que face au Cameroun, la RDC a très souvent manqué d’arguments offensifs. Que s’est-il passé avec Assombalonga, Kachunga et Kazenga  ?
Mulumbu : J’ai été autant surpris que vous. Mais sur cette question, je préfère laisser le soin aux intéressés de s’exprimer eux mêmes. De mon côté,  je préfère me concentrer sur les prochains matchs avec ceux qui sont là.  Il y a Mbokani qui doit reprendre les entraînements à partir du 10. De même que Diba et Mputu qui eux, ont déjà repris progressivement le terrain. Avec leur retour, le Congo peut présenter une équipe très dangereuse en association avec Bolasie, Mubélé, Mabwati, Kabangu et Bokila qui on été décisif contre la Sierra Léone. Sans oublier les deux nouveaux, Nsikulu et Ngamukol qui peuvent aussi apporter un plus… Personnellement j’y crois.

Léopardsfoot : Vous a t-on déjà fixé sur le lieu du match ?
Mulumbu : Oui, ça sera le 11 à Kinshasa au Stade Tata Raphaël. Mais pour moi, Kinshasa ou Lubumbashi, cela n’a pas d’importance. L’essentiel c’est de faire un résultat à la fin.

Léopardsfoot : Une défaite contre la Côte d’Ivoire pourrait compromettre la suite de la compétition. Comment comptez-vous aborder ce match ?
Mulumbu : Le match contre la Côte d’ivoire est un match important mais pas décisif. Car on peut bien perdre à kin le 11 et nous qualifier en gagnant tous les autres matchs. Toute fois il est clair que notre objectif sera de battre la Côte d’Ivoire. Je sais que le peuple est exigent et a soif de victoire. Il faut donc qu’on reste sur notre lancée et qu’on se qualifie au bout.

Léopardsfoot : Par contre, on a l’impression que les conditions de rassemblement des léopards se sont améliorées avec même des innovations comme les costumes que vous avez fièrement arboré ?
Mulumbu : Oui et nous sommes ravis que les choses s’améliorent. Cette fois-ci, vous ne nous avez pas entendu parler de grève ou de quelconque réclamation même s’il y a eu un soucis avec les primes du match contre le Cameroun. En tant que capitaine, je suis allé personnellement parler au président Omari qui nous a rassuré. Et cela s’est résolue car dernièrement depuis l’Europe, on a reçu un appel du coach pour nous dire qu’il avait en sa possession nos primes de participation au match contre le Cameroun. J’ai été ravis que la fédération et le gouvernement aient tenu leur promesse.  Chacun a joué sa partition. La fédération et le gouvernement ont joué la leur, à nous de jouer la notre. Et je pense que comme partout, tous les joueurs sont conscients que  ce sont seuls les résultats qui feront que ces conditions restent les mêmes,  voir qu’elles s’améliorent !

Léopardsfoot : On t’a vu un peu agacé à la conférence presse sur la question professionnels vs locaux ?
Mulumbu : Oui et c’est vraiment décevant car l’équipe nationale, ce n’est pas une question de professionnels ou de locaux. Nous sommes tous congolais et l’objectif de l’entraîneur, tant des joueurs, du gouvernement, de la fédération que des supporters, c’est de nous voir nous qualifier et ceci quelque soit le statut du joueur qui est sur le terrain, du moment que le sélectionneur juge que c’est celui là qui est le plus apte à figurer sur le terrain pour la circonstance. Je crois qu’on doit s’épargner de telles comportements. Arrêtons avec cette manie de vouloir toujours opposer les locaux aux professionnels. Déjà qu’on joue contre des adversaires, si en plus on commence à nous monter les uns contre les autres, je crois qu’on n’y arrivera pas. Restons unis, regardons tous dans la même direction et ce n’est que comme ça, ce n’est qu’ensemble, qu’on pourra atteindre nos objectifs. En tous cas la qualification à la CAN 2015, moi j’y crois !