Mazembe bat V.Club (2-1) et reste le seul club encore invaincu

Mazembe bat V.Club (2-1) et reste le seul club encore invaincu

@ 31 Mai 16 158

Plusieurs fois programmé et maintes fois reporté, le grand derby entre le Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi et l’Association Sportive V.Club de Kinshasa a bel et bien vécu, le dimanche 19 mai 2016, au satde du club lushois qui, depuis son inauguration, n’a jamais souri à V.Club, battu sur la marque de 2-1. Les Corbeaux lushois, bénéficiaires de beaucoup de rencontres à livrer, a réussi ses deux buts par le biais du Zambien Given Singuluma aux 43ème et 52ème minutes. V.Club juste sauvé l’honneur, à la 48ème minute, par Mukoko Batezadio.

Jamais pour Ibenge. Une fois pour Velud

Depuis que Florent Ibenge est à la tête de l’AS V.Club, il n’a jamais goûtté aux délices d’une victoire de ses poulains. Par trois, il lui est arrivé de contraindre les corbeaux lushois au partage : une fois à Lubumbashi (1-1) et deux fois (0-0), à KInshasa : au Stade Tata Raphaël et au Stade des Martyrs. A trois reprises, Florent Ibenge et son équuipe ont mordu la poussière devant le même adversaire sur le même score (1-0), à Kinshasa, au Stade Tata Raphaël. Autant à Lubumbashi avant la défaite (2-1) du dimanche 29 mai 2016. Par contre, Hubert Velud, le mentor des Badia Ngwena peut se frotter les mains et afficher bonne mine. En deux sorties, son actif vaut un nul (-0), au Stade des Martyrs et une victoire (2-1) au stade de la commune de Kamalondo. Quoiqu’il en soit, Mazembe, – dont le résultat du aller contre V.Club reste encore suspendu – vient d’engranger trois points supplémentaires pour six sorties : cinq victoires et trois nuls.

Lupopo : un feu rouge

La première défaite des Dauphins noirs survient au lendemain de sa disqualification à la ligue des champions de la Caf. Cette sanction paraît comme une flèche empoisonnée en plein coeurs des Moscovites. Et la défaite face à Mazembe ressemble à un couteau remué dans la plaie encore bien fraîche. Et voilàV.Club face à Lupopo, plus malade que jamais et qui charie six infortunes pour neuf matches joués sanctionnés par une seule victoire (2-1) sur Shark 11. N’empêche que ce mercredi, Lupopo, dans son amour-propre, ne soit un feu rouge dont les Véclubiens devraient se méfier. Et surtout pas de défaite. Sinon! ….. Il était prévu, le même dimanche, à Lubumbashi, un match, au Stade Frédéric Kibassa Maliba, entre Lupopo et Muungano. A ce jour, rien n’est dit sur cette explication.

Se méfier du Dcmp

Après cette 4ème victoire de la saison, Mazembe se voit placé sur orbite du Daring Club Motema Pembe, pour le compte de la 10ème journée. Le rendez-vous est pris pour le vendredi 3 juin 2016, au Stade des Martyrs. Au match aller, à Lubumbashi, dans son propre jardin, les Corbeaux lushois n’ont pu mieux faire qu’un nul vierge. Au fil des rencontres, les Immaculés remontent petit à petit la pente au point que son ombre qui surgit vers le sommet du classement, commence à faire peur. On le sait, le duel du 1er juin 2016, au Stade des Martyrs se jouera au lendemain, de l’inhumation du patriarche imanien, Maître François Ngombe Baseko, co-fondateur du Dcmp, décédé le 15 mai dernier et dont l’inhumation est prévue, le mardi 31 du même à la nécropole, “Entre Terre et ciel”. Les Daringmen se retrouvent bien unis autour de ces obsèques. Selon Tshando Kisungu, un inconditionnel sympathisant de l’équipe vert et blanc, une victoire du Dcmp sur Mazembe serait une belle manière de bien immortaliser le défunt Maître Taureau.

Carton de Sanga Balende à Dauphin (4-0)

Pendant que Mazembe et V.Club s’empoyaient à Lubumbashi, à Mbuji-Mayi, au Stade Tshikisha, Sa Majesté Sanga Balende s’offrait une belle promenade de santé à domicile. Contre Dauphin Noir de Goma, les Rouge et or ont eu la tâche facilitée par le club gomatracien arrivé au site de la rencontre avec 8 joueurs seulement. Quoi de plus normal pour que les Banjelu ne Basantu “Les Anges et les Saints” ne se la coulent douce sur un score-fleuve de quatre buts à zéro dont un doblé de Lusiela Mande sur penalty (7′ et 23′) avant que Idrissou Abdul ne s’y mêle sur un doublé(68′) ne s’y mêlent. A coup sûr, l’infériorité numérique de Dauphin Noir a été l’atout majeur du succès de Sanga Balende à cette occasion. Et d’ailleurs,cette rencontre n’ira pas à sa fin normale d’autant plus que Dauphin noir a finalement vu son effectif réduit à la sortie d’un de ses joueurs. D’où, l’arrêt de cette rencontre, à la 76ème minute, pour une raison évidente.