LINAFOOT : Le FC Renaissance finalement maintenu

LINAFOOT : Le FC Renaissance finalement maintenu

@ 09 Août 17 27

Le mardi 8 août 2017 est, pourrait-on dire, une grande date pour le FC Renaissance du Congo. En effet, cette équipe, reléguée en EPFKIN par la ligue nationale de football, au lendemain des incidents de son match contre l’AS V.Club (1-2 puis 0-3, par forfait), échappe finalement à cette sanction. Fort de sa magnanimité, la Fecofa a usé de son droit de veto pour sauver  cette équipe d’un retour inéluctable au championnat d’élite de Kinshasa. L’événement a eu lieu, le mardi 8 août 2017, au siège fédéral de l’instance faîtière du football national, au cours d’une réunion tripartite, entre la Fecofa, la linafoot et le club concerné, à l’issue de laquelle,  l’équipe de l’évêque Pascal Mukuna a été graciée. Plus de peur que de mal pour Renaissance qui reste, néanmoins, sur un espèce de sursis. Cela dans la mesure où l’écurie orange a pris l’engagement de ne plus retomber dans un cas de récidiviste qui condamnerait le club cette fois-ci à la rélégation. Cette mesure de grâce acquise, Pascal Mukuna a remercié Constant Omari et la Fecofa, pour cette grandeur d’âme. En même temps aussi, le président  des vert-blanc-orange  a demandé pardon à tout le monde, tout en conviant les sympathisants de cette équipe à la bonne conduite.

La plaidoirie d’André Kimbuta
Lundi 7 août 2017, la veille de cette mesure de grâce, André Kimbuta, le gouverneur de la ville de Kinshasa, avait promis de se battre pour la révision de la sanction négative infligée au FC  Renaissance. Mais auparavant, au nom des sympathisants de Renaissance, le numéro 1 de la ville avait demandé pardon aux kinois, en général. Mais plus particulièrement aux supporteurs de V.Club et à ceux du Daring Club Motema Pembe. Car, selon le gouverneur de la ville, les kinois étaient, d’une manière ou une, à l’une ou l’autre occasion, agressés par le comportement des « Jamais sans vous » ou les « Bana fibo », les supporteurs de cette équipe de Renaissance qui va, désormais, retrouver le sourire et reprendre vie.