LINAFOOT : Renaissance et ses deux brésiliens étouffent le RCK (2-0)

LINAFOOT : Renaissance et ses deux brésiliens étouffent le RCK (2-0)

@ 24 Fév 17 170

Après ses deux matches des préliminaires de la coupe de la Caf, contre Akanda FC du Gabon et après les deux mois de suspension du championnat national (Décembre 2016-Février 2017), le FC Renaissance du Congo a renoué avec la linafoot, ce jeudi 23 février 2016, au Stade Tata Raphaël, face au Racing Club de Kinshasa. C’était en soi une opposition entre le 3ème au classement général de la zone ouest, Renaissance (28 points) et le RCK, classé, 4ème, avec deux longueurs de retard.

En l’espace d’une semaine quasiment, le FC Renaissance du Congo a présenté deux visages bien  différents. En compétition interclubs de la Caf, l’écurie orange s’était produite sans les trois joueurs exclus dont son ancien capitaine emblématique Roum Matumona Zola ou encore le défenseur Thierry Kasereka.  Pour ces deux sorties africaines, la nouveauté, a été la présence du nouvel entraîneur du club, l’ivoirien François Moguei Guei quand bien même ses poulains avaient paru quelque peu timoré et dans une forme nullement rassurante en dépit de la courte victoire acquise sur penalty converti par Jésus Moloko Ducapel pour la qualification de l’équipe de l’évêque Pascal Mukuna, le président.

Une mi-temps suffisante
Le jeudi 23 février 2016. Renaissance était sur la scène du Stade Tata Raphaël à la réception du RCK. Dès le coup d’envoi, Renaissance affichait une mine conquérante dans l’attitude de tous ses joueurs dans le but d’asphyxier son adversaire. Bien plus, dans les rangs de l’équipe alignée, dès le départ,  par le nouvel entraîneur, on compte deux nouvelles recrues. La première, le ghanéen,  Ayuk Taku. Lui, par son physique et son gabarit voire par son dossard 10, il passe pour le sosie  de Roum Matumona Zola. La seule différence est que malgré leur rôle similaire de distributeur sur le terrain, le ghanéen est droitier même s’il joue aussi du pied gauche. La 2ème, un brésilien du nom de Vanderlei Silva. Le porteur du dossard 16, gaucher de son état,  aura été la grande attraction du jour tant il fait montre de  la belle maîtrise de son sujet. Lui, c’est le prototype de ce que savent faire les manieurs du ballon du pays de la samba, dans un jeu à une touche. Pour la bonne preuve  par neuf de tout son bagage technique, Vanderlei Silva a gratifié le public d’un but exceptionnel. En effet, à la 27ème minute, sur balle arrêtée, au-delà du rectangle fatal pour une faute sur Alfred Mfongang, Vanderlei Silva  crucifie Kindoki Kinzi, le portier du RCK resté pantois. C’est un chef d’œuvre qui a donné un large sourire aux supporteurs de Renaissance.

La domination payante du FC Renaissance
Les efforts de la domination de Renaissance seront couronnés d’un deuxième but. En effet, à la 43ème minute, après plusieurs tentatives infructueuses, le latéral gauche de Renaissance, sur service du brésilein Vanderlei, Christian Ngimbi Mampangu, d’une frappe à distance, à ras de sol, ce défenseur aux élans offensifs,  inscrit le 2ème  et dernier but de son équipe pour plus de sécurité au tableau d’affichage. Le sort du RCK était scellé malgré sa prise de conscience tardive pour renverser  la tendance. Ce qui était bien tard.

Un brésilien qui en cache un autre
Même si la victoire de Renaissance était acquise à la première période, l’entraîneur François Guei a largué un autre brésilien sur le champ. Il s’agit de Dasilva Christian monté en seconde mi-temps de cette rencontre. Même si ce dernier n’a pas marqué, on a décelé en lui les qualités d’un attaquant capable de porter haut l’étendard du FC Renaissance du Congo. A coup sûr, le duo brésilien apportera beaucoup de bonnes choses pour l’écurie orange qui totalise 31 points pour 16 matches livrés et distance le RCK de cinq longueurs.

Prochaines rencontres
Samedi  25 février 2017
AS Dragons Bilima vs SC Rojolu
DCMP vs AS Ndombe

Dimanche 26 février 2016
RCK vs Veti Club
V.Club vs Shark 11