Kiassumbua a su saisir sa chance!

Kiassumbua a su saisir sa chance!

@MakayaDestin 20 Nov 20 2521

Appelé pour la première fois en mars 2015 par l’ancien sélectionneur Florent Ibenge, Joël Kiassumbua ( 9 sélections) n’avait, jusqu’en novembre 2019, pas connu de titularisation en matchs officiels avec l’équipe nationale. Persévérant et travailleur, le gardien de 28 ans a su saisir sa chance en devenant numéro 1.

 Kiassumbua lors de sa première convocation en sélection.

Éternel troisième dans la hiérarchie des gardiens derrière, Parfait Mandanda ,Nicaise Kudimbana ou encore Ley Matampi arrivé en 2016 en remplacement du deuxième cité, l’ancien gardien de Wohlen ( Deuxième division suisse) ne se contentait que des matches amicaux en sélection.

Kiassumbua en amical face au Kenya en 2016.

Après avoir passé cinq ans à Wohlen où il était titulaire, Joël Kiassumbua a rejoint la première division suisse et le FC Lugano pendant l’été 2017. Remplaçant lors de ses six premiers mois, il a réussi à finir la saison en tant que titulaire avant de partir du club la saison d’après suite à des différends avec son nouvel entraîneur.

« Reculer pour mieux sauter », c’est ce qu’il a fait en rejoignant le FC Servette qui évoluait encore en deuxième division suisse en 2018. Malgré la montée en Super League Suisse acquise en fin de saison, Joël Kiassumbua occupait toujours le rôle de numéro dans son club. Les choses ne se sont pas non plus améliorées pour lui en sélection car il a été écarté du groupe des 23 joueurs pour la CAN Égypte 2019. Ley Matampi, Anthony Mossi et Parfait Mandanda lui ont été préférés par Florent Ibenge.

La liste de la CAN 2019 sans Kiassumbua.

Après une CAN 2019 moins réussie des Léopards et la démission de Florent Ibenge, les rênes de l’équipe nationale ont été confiées à Christian N’sengi Biembe avec comme mission de reconstruire l’équipe en repartant sur des nouvelles bases. Le poste de gardien de but était alors parmi ceux qui devaient être renouvelés. Lors de ses premières sélections avec la RDC en septembre 2019, le néo-séléctionneur Christian N’sengi Biembe s’est appuyé sur le trio Parfait Mandanda, Anthony Mossi et Jackson Lunanga. Loin d’être convaincants en amical  contre l’Algérie (1-1) ou la Côte d’Ivoire (1-3) en octobre  2019, Parfait Mandanda et Anthony Mossi, pas non plus aidés par leur situation en club, ont été écartés du groupe pour les deux premières journée des éliminatoires de la CAN 2021 contre le Gabon et la Gambie un mois plus tard. Joël Kiassumbua et Timothy Fayulu ont été appelés pour la première par le nouveau staff technique des Léopards.

Kiassumbua fait son retour en sélection.

Grâce à son expérience en sélection nationale  par rapport à ses deux jeunes coéquipiers (une CAN en 2017 à son actif en tant que numéro 3 et des matches amicaux), Joël Kiassumbua a été titularisé pour la première fois en match officiel face au Gabon à Kinshasa en novembre 2019. Le gardien de 27 ans a l’époque s’est montré convaincant en aidant son équipe à conserver sa cage en inviolée durant 90 minutes. Il s’est distingué en gagnant  un face à face inespéré devant l’attaquant star du Gabon Pierre-Emerick Aubameyang en toute fin de rencontre. Quatre jours plus tard, Joël Kiassumbua,malgré le nul de 2-2 en Gambie, a sorti un nouveau match interessant en effectuant des arrêts décisifs.

Kiassumbua face au Gabon à Kinshasa.

Un an plus tard  en tant que gardien numéro 1, Joël Kiassumbua affiche une assurance dans les buts , et des statistiques convaincantes ( 3 clean sheets en 4 matches officiels en équipe nationale).

Toutefois,  malgré sa bonne lancée en sélection nationale, il est toujours numéro 2 à Servette. Une situation qui pourrait le fragiliser dans l’avenir en sélection car il se devra de confirmer lors des grandes compétitions internationales. Pour cela, il faudra être prêt à tous les niveaux.