Détection U-17 : Blaise Baillet tente sa chance à Kinshasa !

Détection U-17 : Blaise Baillet tente sa chance à Kinshasa !

@ 09 Juil 16 124

Le vendredi 8 juillet 2016, au Stade Tata Raphaël, le dernier jour de la séance de détection de jeunes talents en vue de la constitution des diverses formations d’âges de la RDC, parmi les nombreux jeunes appelés au test figurait Blaise Baillet, un jeune joueur de l’Excelcior Virton en Belgique, venu  en vacances à Kinshasa. Comme tous ces jeunes, Balaise Baillet est venu tenter sa chance dans l’espoir de frapper aux yeux de détecteurs. A ses côtés, il y avait aussi sa mère, Denise Funga, a qui nous avons aussi tendu notre micro pour en savoir plus sur ce jeune garçon.

Leopardsfoot : Bonjour jeune homme, pouvez-vous nous dire qui vous êtes ?
Blaise Baillet : Bonjour, je m’appelle Blaise. J’ai 16 ans. Je suis un belgo-congolais. Pour l’instant, je suis en vacances à Kinshasa. Sur place, je suis entré en contact avec le coach Eric Tshibasu, le sélectionneur des Léopards U-17 qui m’a proposé d’intégrer pendant les vacances, un club kinois pour maintenir ma forme durant les vacances mais aussi, de participer au tournoi de détection du des U17 ici au Stade Tata Raphaël.

Leopardsfoot : Si vous êtes sélectionné, c’est que vous aurez opté pour la Rdc ?
Blaise Baillet : J’appartiens à la Belgique et à la RDC. Tant mieux si la chance me sourit ici. A la seule différence qu’ici, il y a du soleil. Ce qui constitue une difficulté pour moi. Cela me permet de jouer dans un contraste climatique. A l’occasion, je m’imprègne d’un autre style de jeu. Ce qui est un avantage pour moi et me permet de m’améliorer.

Leopardsfoot : On vous a vu aux côtés des jeunes qui évoluent ici au pays. Comment les avez-vous trouvés?
Blaise Baillet : Ils sont très techniques, très rapides et tous ont un physique très impressionnants. C’est ce qui me paraît important pour jouer ici. Je me suis bien plu avec eux.

Leopardsfoot : Et pour terminer, un petit mot en lingala ?
Blaise Baillet : (Rire, avant de lancer, sans aucune intention méchante). Nakobeta yo ( comme pour dire, je vais te frapper). Non plus sérieusement, que la paix et que le seigneur soit avec vous.

Puis Denise Funga, sa mère s’invite à l’entretien.

Denise Funga : Si Blaise est ici à Kinshasa, cela signifie simplement qu’il est chez lui. Il retrouve ses frères. Pour lui, c’est une façon de s’imprégner de la manière dont ses paires d’âge évoluent ici. Tout est à l’avantage de Blaise pour ses deux mois de vacances à Kinshasa et il en a profité pour passer le test de détection. S’il est retenu, ce sera bien intéressant et tant mieux. Nos racines sont ici.

Leopardsfoot : Que pensez-vous de la suite de sa carrière sportive ?
Denise Funga : Je m’en remets au seigneur pour tracer sa vie. Notre rôle est juste de l’accompagner.