Joseph Kabila en visite chez les léopards

Joseph Kabila en visite chez les léopards

@ 04 Fév 15 141

Le Président de la République, Joseph Kabila, a séjourné pendant deux jours en Guinée Equatoriale en vue d’encourager la sélection nationale qui y prend part à la CAN 2015. Les Léopards se sont qualifiés, le samedi dernier, en demi-finale, au détriment de Diables Rouges du Congo Brazzaville (4-2). Une victoire à la saveur spéciale, au regard de la charge émotionnelle que représentait le derby du fleuve Congo.

Joseph Kabila qui a attentivement suivi ce derby avait, avant son déroulement, conversé au téléphone avec le sélectionneur Florent Ibenge et le capitaine, Youssouf Mulumbu. Il avait promis une visite à l’équipe en cas de qualification en demi-finale.

C’est ce qu’il a fait, lorsqu’il s’est rendu le dimanche, après le match, à Malabo. Hier, il a rendu visite aux ambassadeurs de la RDC en assistant à toute la séance d’entraînement à la fin de laquelle il a adressé un message de félicitation pour la qualification en demi-finale, exprimé la gratitude de tout le peuple congolais et poussé l’équipe à plus de courage pour aller jusqu’en finale. Pour le Président Kabila, il ne suffit pas de s’arrêter en demi-finale mais de jouer la finale et de remporter la coupe, disait-il aux joueurs en rappelant sa conversation téléphonique avec leur entraîneur. « Il faudrait renverser l’éléphant ».

Le capitaine Mulumbu a, au nom des joueurs, remercié le Président de la République, pour ce geste qui marque tout le soutien national. Il en a appelé à sa perpétuation.
Rappelons que placée dans le groupe B avec la Tunisie, le Cap vert et la Zambie, la RDC a terminé 2ème de la poule. En quart de finale, elle a battu le Congo, 4-2. Elle rencontre, ce soir, la Côte d’Ivoire en demi-finale, à Bata, à 19h00 GMT. Les deux équipes étaient dans le même groupe à la phase éliminatoires. A Kinshasa d’abord en octobre dernier, les Léopards avaient été battus par les Eléphants (1-2) avant d’aller rendre la monnaie de la pièce, à leurs adversaires à Abidjan (4-3) dans un match à couper le souffle. Entre les deux sélections, il existe une saine rivalité où le jeu reste égal. Sans doute, le plus chanceux de la soirée accèdera en finale du 8 février à Malabo.