Culte d’action de grâce pour le CS Imana

Culte d’action de grâce pour le CS Imana

@ 14 Juil 14 110

Le lundi 14 juillet 2014, un grand jour pour le Cercle Sportif Imana, nouvelle équipe de la capitale, née de la division au sein du Daring Club Motema Pembe de Kinshasa, fondée en 1936 par  le défunt Père Raphaël de la Kethule de Rihove. C’est ce jour-là que le CS Imana, certainement nouveau sociétaire de l’entente provinciale de football de la ville province kinoise,  entend démarrer avec les séances d’entraînement   en prévision de la saison sportive 2014-2015. En attendant le jour-j, le samedi 12 juillet dernier, le Stade Tata Raphaël, pris d’assaut par un nombreux public, a ouvert ses portes  à l’occasion d’une messe d’action de grâce célébrée par l’évêque Pascal Mukuna de l’Assemblée chrétienne de Kinshasa « ACK » à l’intention du CS Imana, club issu du flanc dissident du DCMP. Pour la circonstance, l’évêque Pascal Mukuna moulé dans un costume blanc avec des motifs vert au col et assorti d’un mouchoir orange dans la poche gauche était le maître des céans et orateur principal de ces assises. Devant une assistance assez considérable dont les adeptes de l’Ack mêlés aux sympathisants du CS Imana, difficilement dissociables les uns des autres, Pascal Mukuna a, de prime abord, ouvert son propos par les raisons et le but de cet événement. Pour lui, ce culte était en marge «  de la clôture du service des 30 jours de délivrance et de prière ».

Le mariage du football avec la bible égale la victoire
En guise d’introduction, l’évêque Mukuna a relevé qu’il a perdu  la voix pour ce grand meeting dans la nuit de vendredi 11  et samedi 12 juillet 2014. Ce fait qui, du reste, a échoué  à ses dires, est l’œuvre de l’ennemi Satan. Abordant le dossier relatif au CS Imana, Mukuna est formel. Pur lui : « L’évangile doit s’inviter dans le sport et adieu les fétiches ». Ce mariage « Évangile et pratique sportive » sera, croit-il,  la clé des succès futurs très attendus pour cette équipe en gestation, si elle n’est pas déjà née.  Pour la suite, l’orateur  du jour et porte-parole d’Imana a invité les joueurs présents – juniors et séniors sans les présenter individuellement –  sur le podium. Et  de poursuivre, Mukuna, dans sa conviction comme celle d’autres tenants de cette tendance dissidente,  renchérit en ces termes : « Cette équipe a été fondée par un serviteur de Dieu – allusion faite sans nul doute au Père Raphaël ». Ce qui signifie pour lui « que tous les joueurs du CS Imana vont s’exprimer sur l’aire de jeu, le dos tourné au fétiche et au fétichisme. Et ils vont gagner ». Par la suite, Mukuna a invité ces athlètes  présents  sur le podium de s’agenouiller tout en conviant l’assistance, les mains levées vers le ciel pour quelques prières. Puis, il ajoute : «  Dieu fera que ces joueurs soient champions d’Afrique. Et vous volerez de succès en succès ». Les recommandant au Très-Haut, le N°1 de l’Ack poursuit : « Nous vous recommandons ces joueurs pour de grands exploits. Tout ce qui sera gorgé contre eux sera nul et de nul effet ». Pour renforcer la conviction de son assistance, comme tout homme de Dieu, l’Evêque Mukuna s’inspire des saintes écritures. Pour sa prédication, il tire un extrait de l’évangile Saint Luc au verset 47 du chapitre 8 relatif à une femme souffrante de façon chronique, une douzaine d’années durant, des pertes de sang qui dans sa foi a cru jusqu’au bout. Il lui a suffi de touché un pan de la tunique du Seigneur Jésus-Christ pour qu’elle soit entièrement et totalement sauve de son état antérieur.

Imana arrive
De la même manière, conclut-il, vous tous qui êtes ici dans cet amphithéâtre du 20 mai, n’en sortirez pas comme vous êtes venus. Des changements vont s’opérer en vous dès ce soir. C’est l’essentiel de son prêche.  Comme pour annoncer les couleurs, dans une interview accordée sur radio Okapi, Mukuna lance : « Imana arrive. Matiti Mabe arrive ». A l’entendre ce message est fait à l’intention de Moïse Katumbi du Tout Puissant Mazembe et du Général Gabriel Amisi Kumba de V.Club en guise d’avertissement. Comme quoi Mukuna voit au CS Imana en grand. C’est un rêve que les tenants de la scission du Dcmp  voudraient concrétiser mordicus. Ce lundi, l’on saura sans nul doute sur l’effectif de l’équipe chère à Pascal Mukuna et sans nul doute aussi sur le staff technique.