Chancel Mbemba : De l’EPFKIN à la Ligue des Champions de l’UEFA

Chancel Mbemba : De l’EPFKIN à la Ligue des Champions de l’UEFA

@ 06 Déc 13 1426

On a joué le 27 novembre dernier la 5e journée de la phase de groupes de l’UEFA Champions League. La formation du RSC Anderlecht de Belgique recevait le Benfica Lisbonne du Portugal, dans une rencontre déterminante pour les deux équipes. En effet, avant cette rencontre, Anderlecht, dernier de son groupe avec 1 point, avait besoin d’une victoire pour se relancer mais surtout pour se donner une chance de terminer 3e, synonyme de passerelle pour l’Europa League. De son côté, le Benfica, 3e avec 4 points, avait également besoin d’une victoire pour sceller son avenir dans cette compétition mais surtout pour rester à l’affût de la 2e place occupée jusque là par l’Olympiakos de la Grèce.

 Chancel Mbemba le seul congolais à disputer la phase de groupe de la Ligue des Champions
Si dans les années antérieures, la représentation congolaise en coupe d’Europe était plus florissante, depuis quelques années, la RDC enchaîne des périodes de vaches maigres. Cette année encore, dans la phase de groupes de la Ligue des Champions de l’UEFA, la RDC n’enregistre qu’un seul international congolais, Chancel Mbemba d’Anderlecht. Le 27 novembre dernier, le défenseur congolais s’était illustré en marquant le premier but de son équipe. Il en inscrira même un deuxième mais ce dernier sera refusé pour une faute précédant le but du congolais.

Battus sur le score de 3-2 par le Benfica, Chancel Mbemba et Anderlecht sont éliminés de la Ligue des Champions. Dernier au classement, Anderlecht de Mbemba ne traversera pas la passerelle qui conduit à l’UEFA Europa League. Le club belge disputera la dernière journée pour l’honneur. Les Mauves se déplaceront  en Grèce pour affronter l’Olympiakos tandis que le PSG, 1er du groupe, ira au Portugal affronter le Benfica.

mbokani-mbemba
Mbokani et Chancel Mbemba en Belgique

Chancel Mbemba enfin dans la lumière positive
Arrivé en Belgique en 2011 comme un obscur inconnu, Mbemba a atterri à Anderlecht où régnait son compatriote Dieumerci Mbokani sous l’ombre de qui, il fit ses premiers pas dans le club mauve. Mais ce ne fut pas un long fleuve tranquille. En effet,  Chancel Mbemba n’a pas connu des débuts heureux avec Anderlecht. Il resta une année sans contrat vu son âge mineur. Il n’avait pas encore 18 ans pour signer un contrat professionnel. Anderlecht mit ce temps à profit pour parfaire la formation du jeune défenseur axial. Dans l’attente de la signature de son contrat, une affaire de date de naissance falsifiée éclata sur les réseaux sociaux. Anderlecht a dû renvoyer le jeune joueur à Kinshasa en 2012.

Mais depuis, l’affaire a été tirée au clair avec l’établissement d’un jugement de la Cour Suprême de Justice à Kinshasa. Rassuré et réconforté, Mbemba, devenu majeur au regard de la loi, retourna en Belgique heureux qui comme Ulysse. Mais, un autre défi l’attendait. Il ne rejoint pas automatiquement l’équipe première du RSCA. Relégué chez les U19 des Mauves, il participa à la Ligue des Champions de la catégorie qui lui permit d’humer l’air des villes des grands clubs tels que Barcelone et Milan contre qui il joua en phase de groupes de la catégorie U19.

mbemba-ibraLa concurrence étant rude en équipe première, Mbemba arriva quelquefois à se retrouver sur le banc. Il apprenait. Les supporters des Mauves disaient de lui qu’il est leur espoir. Mais cet espoir n’a pas attendu longtemps. Comme à une âme bien née, cette saison en cours voit la fleur s’éclore sans attendre le nombre d’années. Chancel a su se faire un chemin et sur le terrain et dans les cœurs des supporters en convainquant le staff du RSCA. Monté au début comme pour pallier à certaines absences, il devient ce titulaire sur qui on compte en enchaînant des matches. Quand arrive la phase de groupes de la Ligue des Champions, Chancel Mbemba est comme ce joueur confirmé puisqu’il a joué tous les matches jusqu’ici. Lui qui a déclaré « J’espère qu’Ibrahimovic se souviendra de moi », a été chargé de prendre à son compte la tâche de museler l’excellent avant-centre suédois du PSG, en aller et retour. Le match joué au Parc de Princes, à Paris restera l’un des grands souvenirs puisqu’Anderlecht et Mbemba avaient obtenu un point après le nul d’un but partout. Anderlecht avait le premier ouvert le score avant qu’Ibrahimovic ne sauve l’honneur de Paris.

Au regard de sa forme actuelle convaincante en club, l’ancien joueur du FC MK finira par s’imposer dans l’axe de la défense des Léopards, sélection nationale de la RDC. Il fera cette fois-ci l’unanimité. Tel n’a pas été le cas quand quasiment convoqué à tous les rassemblements sous Claude Leroy, une certaine opinion ne comprenait pas l’entêtement du Français à faire toujours appel à ce joueur qui pourtant affichait zéro au compteur des matchs de l’équipe première d’Anderlecht. Leroy avait insisté auprès de la fédération congolaise : « j’ai besoin de ce joueur. Il vaut quelque chose », leur avait-il déclaré ! Chancel sera ainsi de plusieurs campagnes : éliminatoires CAN 2013 et Coupe du Monde 2014. Leroy lui offre sa première sélection en juin 2012, lors du match retour du premier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique de Nations 2013, RDC-Seychelles. Mbemba signera sa deuxième sélection à Malabo, lors de Guinée Equatoriale-RDC, match retour, éliminatoires CAN 2013, en remplacement de Joël Kimwaki de Mazembe. Retenu dans le groupe de 23 pour la CAN en Afrique du Sud, le jeune défenseur n’a joué aucune minute. Toujours convoqué en campagne Coupe du Monde 2014, il n’a été titularisé qu’à la dernière rencontre, Togo-RDC, à Lomé, sous l’intérim joué par Jean Muntubile Djalma Santos, après le départ du technicien français Leroy.

Si un certain public l’a découvert en sélection de Claude Leroy, Chancel Mbemba a pourtant fait ses débuts en une sélection nationale chez les Léopards U20. C’était en 2010. Guillaume Ilunga comme sélectionneur des U20 l’avait sélectionné pour la campagne éliminatoire « CAN » U20. Avec une équipe composée entre autres de Thierry Kasereka de l’AS V.Club, Lema Mabidi, Eddy Ngoy Emomo, Chancel MBEMBA venait de recevoir le privilège de se mesurer à d’autres en dehors de la tranquillité du championnat de Kinshasa. Les Léopards U20 ont été sévèrement battus en aller-retour, à Bangui et à Kinshasa.

L’année suivante, Chancel Mbemba se retrouvait dans la sélection espoir pour les éliminatoires Jeux Olympiques Londres 2012 et Jeux Africains Maputo 2012. Hésitant pour le sélectionner, le technicien congolais Christian Nsengi s’était finalement laissé convaincre par l’ancien journaliste du quotidien Le Potentiel, Aimé Katumba. Les yeux de Nsengi lui ont permis de se passer du témoignage de l’ex journaliste quand Chancel Mbemba n’a pas tardé à taper dans son œil, dès le début des entraînements. Nsengi fit de lui son titulaire dans l’axe de la défense aux côtés de Bobo Ungenda, actuel capitaine du DCMP, Yannick Bangala et Thierry Kasereka occupant les flancs. Mais le joueur ne prit pas part à toutes les rencontres qualificatives. Il joua en aller-retour le Burkina Faso-RDC (éliminatoires JO) et Gabon-RDC (éliminatoires JA). En pleine préparation du barrage Maroc-RDC, Chancel Mbemba alla en test à Anderlecht. Des promesses de son retour au pays pour honorer sa convocation chez les Espoirs ne seront pas tenues. La RDC fut éliminée de ces campagnes au grand regret du sélectionneur de Léopards espoirs, Nsengi Biembe Sese Seko.

C’est en évoluant au sein du FC MK, au championnat provincial de Kinshasa, Entente Provinciale du Football de Kinshasa (EPFKIN) que Chancel Mbemba a tapé dans l’œil des sélectionneurs congolais des équipes d’âge. Il n’a pas goûté au championnat national de la Ligue Nationale de Football. Seulement à la Coupe du Congo. Il n’est pas passé par un club de grand renom de Kinshasa ou de la RDC. Mais le voici qui fait son chemin en Europe, surtout en la Ligue des Champions dont on peut dire qu’elle est arrivée plus vite et très tôt pour le jeune défenseur.

Ces fruits déjà récoltés ne sont pas de la génération spontanée. Malgré toutes ces lumières négatives ci-haut décrites,  Chancel Mbemba n’a pas baissé les bras quand le vent semblait tourner en sa défaveur. Au contraire, le joueur d’Anderlecht n’a pas cessé de travailler en demandant juste qu’on le laisse tranquille. Aujourd’hui désormais titulaire dans la formation de van den Brom, Chancel Mbemba compte  11 titularisations en 14 apparitions sur 16 journées  de championnat.  Mieux encore, le Congolais est auteur de 4 buts avec Anderlecht dont 1 en Ligue des Champions alors qu’il évolue au poste de défenseur central et quelquefois d’arrière-latéral droit vu sa polyvalence. Cette performance, Chancel Mbemba  la doit à son parcours à Kinshasa où en junior dans des clubs tels que ES La Grâce et AS Mputu, il évoluait plutôt à des postes offensifs avant d’être reconverti défenseur.  Mais surtout pas à sa ressemblance physique avec Kakoko Etepe, l’ancien buteur des Léopards du Zaïre des années 1970 surnommé Dieu du ballon, avec qui certains se demandent s’il n’aurait pas des liens familiaux vu leur ressemblance physique très prononcée…

Quoi qu’il en soit, appliqué et rigoureux dans le travail,  il ne serait pas étonnant de voir Chancel Mbemba continuer sur sa lancée. Hier, encore l’international congolais se refusait de voir son autogoal contre son équipe, attribué à de la malchance mais plutôt à une erreur de sa part. Un comportement qui traduit l’état d’esprit du joueur qui ne souhaite aujourd’hui qu’une chose, progresser et apprendre  pour enfin aspirer à une carrière à la hauteur de ses ambitions et de son talent.