Ces binationaux qui veulent nous rejoindre !

Ces binationaux qui veulent nous rejoindre !

@ 30 Juil 20 106

Le sujet des binationaux nourrit espoirs et débats chez les supporters congolais. Il faut dire qu’ils n’ont jamais été aussi nombreux en Europe, et que leur talent apporterait une impulsion considérable à l’équipe nationale. Dans un premier temps, concentrons nous sur ceux qui ont déjà manifesté leur envie de venir ! Voici un petit récap’.

Ils veulent venir 

Gédéon Kalulu (22 ans, Ajaccio)

Dans une interview, puis un live avec notre rédaction, le latéral d’Ajaccio nous a annoncé son désir de représenter la RDC. Et il l’a bien précisé au cours du live : ça ne sera pas un choix par défaut. Élu meilleur latéral droit de Ligue 2 par BeIn Sports en mai dernier, le joueur formé à Lyon a malheureusement raté la montée sur le fil avec le club corse. Mais suivi en Ligue 1 depuis la saison dernière, il ne devrait pas faire de vieux os en D2 s’il réédite ses performances… 

Le poste d’arrière-droit étant friable en sélection, Kalulu pourrait rendre de fiers services, même à court-terme. Comme tout binational, il aura peut-être besoin d’une phase d’adaptation en équipe nationale, mais sa rigueur défensive et ses qualités techniques (sa passe dé en coup du foulard contre Béziers l’a encore prouvé) pourraient faire un grand bien à l’arrière-garde congolaise. Espérons que son dossier soit régularisé au plus vite.

Streli Mamba (26 ans, Paderborn)

Un beau parcours du combattant. L’attaquant germano-congolais, qui avait fait un bond de deux divisions, a plutôt réussi sa première saison en Bundesliga cette saison. Du moins individuellement. Car son club Paderborn, bon dernier, va retourner en D2 juste après avoir goûté à l’élite. Mais avec six buts, deux passes décisives, et de belles promesses dans le jeu, le natif de Göppingen n’a pas à rougir de sa saison. Suivi par plusieurs écuries en Bundesliga et ailleurs, il pourrait prendre la tangente dès cet été.

Concernant l’équipe nationale, le joueur a confirmé à notre rédaction qu’il était en contact régulier avec le staff technique, et qu’il était prêt à représenter son pays. Sa vitesse, sa hargne et sa percussion pourraient aider à dynamiser l’attaque des Léopards. Pas forcément dans un rôle de titulaire dans un premier temps, car son style est assez similaire à celui de Bakambu. Mais il pourrait être un bon attaquant de complément.

Stone Mambo (21 ans, Troyes)

Avec 16 matchs disputés cette saison avec Troyes, le défenseur polyvalent de 21 ans a gagné sa place de titulaire pour sa deuxième saison en pro. Trimbalé à tous les postes de la défense (et une fois comme milieu défensif) le natif de Kinshasa a montré de belles promesses dans le jeu, qui laissent dévoiler un potentiel intéressant. Quatrième de Ligue 2 avec son club formateur, lui aussi a été victime de l’arrêt prématuré du championnat. Mais sa progression devra être suivie avec attention la saison prochaine.

Contacté par le staff dans l’optique du tournoi de Toulon, qui a été reporté, il avait accepté l’invitation. Si tout se déroule comme prévu, le jeune défenseur devrait bientôt faire ses débuts avec les Léopardeaux

Isaac Mbenza (24 ans, Huddersfield)

Prêté cette saison à Amiens, Isaac Mbenza n’a pas eu le temps de se relancer, avant l’arrêt de la saison, et la relégation prématurée des Picards. Il devrait donc revenir provisoirement à Huddersfield, ou il est dans une situation compliquée, avant de changer d’air. Malgré ce passage à vide, Mbenza reste un ailier talentueux et percutant, capable d’être décisif, comme il l’a montré à Montpellier au cours de la saison 17/18 (8 buts en 37 matchs). 

Interrogé sur la sélection au cours d’un live avec notre rédaction, l’ancien international espoirs belge a ouvert la porte à la RDC. A condition, toutefois, qu’on lui présente un projet dans lequel on compte sur lui. Il n’a, pour l’heure, pas été contacté par la sélection. Et au vu de sa situation actuelle, cela ne devrait pas arriver dans un futur immédiat. Mais s’il retrouve un club dans lequel il s’épanouit, pourquoi pas ?

Simon Banza (24 ans, Lens)

Avec sept buts marqués et quatre passes décisives délivrées en Ligue 2 la saison dernière, Simon Banza a contribué à la promotion du RC Lens. Et désormais, c’est les filets de Ligue 1 que l’attaquant des Sang-et-or devra faire trembler. Il a récemment prolongé jusqu’en 2023 avec le Racing, preuve que son club formateur compte sur lui. 

Interrogé au sujet de la sélection par BeIn Sports, le natif de Creil s’était montré ouvert à l’idée. “J’ai déjà eu quelques contacts. Je sais que je suis suivi car j’ai plusieurs amis au sein de la sélection qui m’en ont parlé. Il faut que j’y réfléchisse avec ma famille mais pourquoi pas !”. Attaquant travailleur au style spontané, il possède une marge de progression intéressante. S’il parvient à s’imposer en Ligue 1, nul doute que la sélection viendra à lui. 

Ils pourraient être intéressés 

Transféré cet été de Nimègue à Monaco, Anthony Musaba (19 ans) est un talent à suivre. Ayant grandi aux Pays-Bas, mais jamais sélectionné par les espoirs Oranje, il pourrait se laisser tenter par la RDC, tout comme David Kinsombi (24 ans). Plus appelé depuis les U18 avec l’Allemagne, le milieu de Hambourg représente une piste à la fois abordable et intéressante. Malheureusement, il a loupé sur le fil la montée en Bundesliga, contrairement à Reinhold Yabo, qui la découvrira pour la première fois avec l’Arminia Bielefeld, à 28 ans. Titulaire indiscutable avec les Blauen, il pourrait se montrer réceptif à l’intérêt de son pays d’origine.

Enfin, Grady Diangana et Stephy Mavididi pourraient être les deux principaux atouts à viser pour la saison à venir. Tous deux dotés d’un gros potentiel, l’ailier de West Ham (21 ans) et celui de Montpellier (22 ans) ont été contactés par le staff technique pour le tournoi de Toulon, et s’étaient montrés ouverts à la sélection. Vu la concurrence à leur poste en équipe d’Angleterre, la RDC a clairement sa carte à jouer dans ces dossiers. Affaire à suivre…