CAF-LDC : Mazembe face à Tetouan pour une place en demi-finale

CAF-LDC : Mazembe face à Tetouan pour une place en demi-finale

@ 12 Sep 15 113

A Mazembe de prouver sa toute puissance face à Moghreb de Tétouan
Sur le continent, ce week-end sera celui de constitution du carré d’as de la ligue des champions de la confédération africaine de football.
Pour le groupe B, plus aucun suspens pour l’Union Sportive Musulmane d’Alger, « USMA, en sigle et El Merreikh du Soudan. Aux  Algérois, la cote maximum de 15 points sur 15 contre 10 pour le même nombre des matches livrés aux soudanais. Déjà admis en demi-finales, les matches de la 6ème et dernière journée sont juste, pour ces deux demi-finalistes, de simple formalité d’usage. Et pour cause, Usma va toujours terminer  première et El Merreikh, toujours 2ème sans aucune possibilité de se voir rejoindre. Mais ce week-end, l’enjeu sera de taille dans le groupe A, pour le trio à 8 points constitué de Moghreb de Tétouan du Maroc, d’El Hilal du Soudan et du Tout Puissant Mazembe de la RDc. En fait, ce sont trois concurrents à la quête d’un accès en demi-finales. Tout se jouer sur deux matches à distance  pour cette triade. Smouha d’Egypte, 3 points et déjà éliminé et hôte d’El Hilal du Soudan, jouera pour l’honneur. Pour  l’honneur, à l’instar  de sa victoire, sa seule victoire,  sur Moghreb de Tétouan, battu par 3-2, à Alexandrie, à la 2ème journée de ce groupe A. A coup sûr, El Hilal  ne l’entendra pas de cette oreille et refuser de se faire dompter par son adversaire local. Le suspens sera au rendez-vous, certainement, à Alexandrie.  Car tout peut arriver dans un sens comme dans un autre.

Mazembe maître de son destin
Dans l’intervalle sinon au même moment,  Mazembe aura l’oreille tendue sur Alexandrie  et les yeux bien ouvert, avec une  attention focalisée sur Moghreb de Tétouan, son adversaire direct, dans son jardin de Kamalondo. Pour le cas d’espèce,   pas de choix et pas de réflexion à faire pour les corbeaux lushois. Leur survie dans ce circuit se réduit à une et une seule victoire, sans autre forme de procès, une victoire mordicus,  pour se faire ouvrir les portes des demi-finales. Si tel est le cas, cela mettrait Moghreb en mauvaise posture en cas de succès ou d’un nul d’El  Hilal, bien parti pour se qualifier. Ainsi dit, défaite, dans un premier temps puis nul, dans un 2ème temps, interdits à Mazembe, jusqu’ici maître de son destin, face à cette équipe du royaume chérifien, auteur d’un nul vierge, à domicile, à la 2ème journée. D’où la prudence et la méfiance s’imposent-elles au TP mazembe. En attendant le verdict d’Alexandrie, tout reste plus qu’indécis dans ce groupe A. Et le suspens ira toujours crescendo jusqu’au bout. A Mazembe de mieux s’y prendre pour s’éviter toute surprise désagréable.