“Bakagoal” reprend les commandes du sous-marin jaune !

“Bakagoal” reprend les commandes du sous-marin jaune !

@ 07 Mai 17 138

Trois petits buts et une passe décisive en Liga. Ce triste bilan reflétait la saison jusqu’alors inquiétante de Cédric Bakambu il y a un mois quasiment jour pour jour. La comparaison négative avec l’édition 2015-2016, durant laquelle l’ancien sochalien avait crevé l’écran pour sa première en Liga (12 buts et trois passes décisives en 34 matchs de championnat, auréolée d’un titre de “révélation de l’année en Liga”) semblait alors inévitable.

Avec une blessure au tendon d’Achille qui l’avait éloigné des terrains jusqu’à octobre, et une première CAN des plus frustrantes, la confiance du buteur révélé à Bursaspor n’était, logiquement, pas au sommet et cela se ressentait dans ses statistiques. Malgré deux pions inscrits en octobre contre le Celta Vigo puis Las Palmas, il a traversé les deux derniers mois de l’année 2016 sans faire trembler les filets. La dernière fois qu’un tel passage à vide l’avait frappé, “Bakagoal” n’était encore qu’un jeune espoir du FC Sochaux-Montbéliard, à l’époque où l’erreur lui était encore permise…

Mais Cédric a su faire taire les sceptiques. Bien décidé à prouver qu’il était loin d’être un “crack d’une saison”, lui qui avait terminé meilleur buteur de son club, lui qui avait éveillé l’intérêt prononcé de West Ham, mais également du Paris-Saint-Germain et du Barça, lui en qui les supporters des amarillos ont toujours cru même dans sa crise de confiance… Et en effet,  le 7 avril marquait la fin de la sieste du léopard. Depuis ce jour et la réception de l’Athletic Bilbao (3-2), l’international Congolais a inscrit 7 buts en 6 matchs coup sur coup. Si Villarreal a pu récupérer sa 5ème place en Liga durant cette période, le retour en force de son numéro 17 est loin, très loin d’y être étranger…

Avec actuellement 11 buts au compteur, l’attaquant de 26 ans pourrait tout à fait atteindre, et dépasser son total que l’an dernier en Liga. Un ratio d’autant plus impressionnant lorsque l’on sait qu’il n’a été titularisé que 15 fois lors de cette édition. Aidé de son jeu d’appels , sa vitesse, son sens du but et son expérience des défenses de Liga acquise l’an dernier, Bakambu est parvenu à rattraper le temps perdu par sa blessure, tarir sa crise de confiance… Et faire déjà mieux que la saison passée ! De plus, il est à noter que le léopard s’est montré décisif lors des grands rendez-vous (buteur contre le Real Madrid et le FC Barcelone, passeur décisif contre l’Atlético Madrid). En d’autres termes, le sous-marin jaune a retrouvé son commandant !